Les associations débattent à l’Assemblée Nationale concernant le projet de loi de contraventionalisation des usages de drogue

écrit par Jerome, le 17-09-2017 Thème : Politique.

Nous étions ce 14 septembre à l’Assemblée Nationale aux côtés de Techno+, du CIRC, Norml France et Cannabis Sans Frontières pour donner notre point de vue sur la contraventionalisation de la consommation de stupefiants.
Que ce soit les associations de RDR, d’auto support ou d’usagers, nous nous accordons tous à dire que ce n’est pas la solution et que les personnes les plus touchées par cette loi seront encore et toujours les plus jeunes et les plus précaires.

Bien entendu, le projet de loi étant déjà fixé, le but de cette consultation était de débattre sur le contenu de celle-ci (montant de l’amende,…).

Un questionnaire a été soumis aux associations avec des questions plutôt farfelues qui ne reflètent pas du tout notre vision des choses.

Étant donné qu’il n’était pas possible de revenir sur les fondamentaux de cette loi, la NORML a demandé que le montant de l’amende soit la plus basse possible et qu’il y ait une exception qui soit faite pour les jeunes adultes (18-25 ans) qui sont en général dans une précarité économique ainsi que pour les malades se soulageant au cannabis.

Attendont le verdict….

 

Présents :

  • M. le président de séance
  • M. Fabrice Olivet, Auto-support des usagers de drogues (ASUD)
  • Mme Anne Coppel, ASUD
  • M. Jean-Marc Estève, Techno Plus
  • M.Florian Bureau, Techno Plus
  • M. Olivier Hurel, NORML France
  • M. Farid Ghehiouèche, Cannabis sans frontières
  • M. François-Georges Lavacquerie, Collectif d’information et de recherche sur le cannabis (CIRC)
  • M. Michel Sitbon, Cannabis sans frontières
  • M. Robin Reda, co-rapporteur
  • M. Alessandro Stella, ASUD
  • M. Éric Poulliat, co-rapporteur
  • M. Béchir Bouderbala, NORML France
  • M. Emmanuel Maillard, Cannabis sans frontières

 

La séance a été filmée, pour connaître les arguments de chacun, rendez-vous sur la chaine YouTube d’ASUD :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire

  1. Zurawski Jonathan

    Pour avoir bien tout regardé cette vidéo, mais aussi ce qu’il se passe actuellement, je peux vous garantir que ces gens là, ceux qui sont tout en haut et qui vous surveillent comme les caméras, se fichent de vous.

    Comment osent-ils débattre entre une contravention réelle et l’alternative qu’ils proposent, qui consiste à transformer les policiers en juge et ainsi contourner la tolérance que les tribunaux exerçaient ? Car les tribunaux toléraient non pas par laxisme ni par débordement des affaires de stups, mais bien parce il y a une innocence dans la consommation de stupéfiants. Et pour preuve, la drogue est partout incitant tout le monde à en consommer.

    Leur aptitude à assouplir la loi sur les stupéfiants est proche de zéro, je pense que nous avons affaire à une bande de lâches qui a clairement l’intention de renforcer les sanctions pénales liés à la simple consommation.

    La trahison est lâche, car elle ne répond pas à la promesse du programme. Il s’agit bien de marginaliser encore davantage les consommateurs et de repousser les citoyens ordinaires du milieu politique, dans le but évident de préserver leur cercle d’intimité sectaire.

    La drogue est partout mais sa consommation reste un délit, voilà une aubaine de récupérer du fric. On comprend mieux leur point de vue, très personnel, de l’efficacité. Ces gens là ne s’adresse pas au peuple, mais à ceux qui sont inquiets pour leur carrière politique.

    Répondre