Jimmy Kempfer s’en est allé

écrit par ASUD, le 29-10-2014

Jimmy Kempfer

Jimmy Kempfer nous a quitté, victime d’un cancer, dans la nuit du 25 au 26 octobre. Nous perdons un compagnon, un militant et surtout un ami.

Passionné par l’univers de la consommation de substances illicites et par la réduction des risques, engagé dans différentes actions de terrain qu’il a impulsé de la clinique Liberté au milieu festif, militant de Limiter la casse, président d’ASUD, salarié de Aides et enfin journaliste pour Asud journal et Swaps, il fait partie de notre famille.

Un dernier hommage lui a été rendu vendredi 31 octobre au funérarium du Père Lachaise à 15h30.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


un − 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

20 Commentaires

  1. Karlheinz Cerny

    Il y a des personnes qui apprennent l’histoire dans les livres et ceux qui ont vécu l’histoire. Pour nous, intervenants de la 2ème génération, Jimmy Kempfer était un de nos livres d’histoire. Qu’allons-nous lire maintenant ? Je partage la tristesse avec tous ces proches. Merci et bon voyage Monsieur Jimmy.

    Répondre
  2. EPHRAIM

    Salut JIMMY comment ne pas se souvenir de ton allure d’éternel adolescent curieux de plein de choses.Un feu follet qui nous apprenait l’humilité et nous emmenait tranquillement sur les chemins de la connaissance.Fondamentalement fraternel il était un de ceux qui faisait de la R des R une affaire joliment philosophique.
    Nos condoléances à sa famille et a tous ceux,nombreux qui l’aimaient

    Répondre
  3. JEF FAVATIER

    Salut camarade, te voilà parti comme bien d’autre militant qui ont fait les beaux jours d’ASUD, et c’est bien triste. Le souvenir de notre dernière rencontre me rappelle les bons moments que nous avons partagés qu’en nous étions (plus) jeunes et beaux.
    La lutte continue, tchao mon pote.

    Répondre
  4. alain ternus

    Quel ironie, Jimmy !
    Partir en fumée…

    Répondre
  5. Jimmy Kempfer (1955-2014) | ASUD

  6. Michel Blavin

    Jimmy, rencontré via une liste de diffusion Cannabinophile, il aimait signer ses messages :
    Salutations vénéneuses.

    Amical et provocateur, c’était un bel être humain.

    Répondre

1 Ping

  1. Jimmy Kempfer (1955-2014) | ASUD