Centre de consommation supervisée : une mission parlementaire !

écrit par ASUD, le 08-09-2010 Thème : Politique, Communiqué, Salle de conso.

Communiqué de presse d’Asud, Anitea, Act Up – Paris, Gaïa Paris, Safe, Sos Hépatites Paris, salledeconsommation.fr, Aides, AFR, Elus Santé Publique et Territoires, Elus Locaux contre le sida, Sidaction

L’Assemblée nationale et le Sénat ont décidé mardi de créer une mission d’information parlementaire qui réfléchira sur les questions de toxicomanies et notamment à la question de l’ouverture en France de centres de consommation supervisée.

Nous ne pouvons que nous réjouir  du fait que la représentation nationale s’empare du sujet après la déclaration des services du Premier Ministre. L’organisation d’un débat sur ce sujet,  à travers une mission d’information parlementaire permettra une réflexion dépassionnée et basée sur des évidences scientifiques et non sur un argumentaire idéologique ou polémique.

L’expertise collective  scientifique  de l’Inserm a rendu un avis positif en juillet. Les élus locaux de villes  comme Paris, Marseille, Lille, Le Havre, travaillent actuellement sur le sujet au sein de l’association ESPT et vont rendre leur avis le 24 septembre prochain. Toutes les associations de terrain, la grande majorité des addictologues,  les usagers bien sûr, pensent qu’il faut expérimenter des centres de consommation supervisée. L’opinion française y est prête comme le confirme le sondage IFOP/La lettre de l’opinion du 19 août.

Nous demandons donc que cette mission parlementaire intervienne dans le prolongement de l’expérimentation des centres de consommation supervisée  et participe à son évaluation  mais   surtout ne la retarde pas. Nous  sommes convaincus qu’il faut pouvoir expérimenter les centres de consommation supervisée immédiatement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aucun Commentaire