Une salle de consommation de drogue à  moindre risque à Biarritz !

écrit par ASUD, le 14-10-2009 Thème : Politique, Communiqué, Salle de conso.

Communiqué de presse d’Asud, Anitea, Act Up – Paris, Gaïa, Safe, Sos Hépatites Paris, salledeconsommation.fr

A l’occasion du colloque THS9, les associations Asud, Anitea, Act Up Paris, Safe, Gaïa, Sos Hépatites Paris, salledeconsommation.fr, installent une salle de consommation de drogues à moindre risque au Casino Bellevue de Biarritz, le 15 et le 16 octobre. Ils organisent le jeudi 15 octobre à 17h30 une conférence de presse avec la participation des intervenants de la salle de consommation de Bilbao (Espagne), qui présenteront leur structure, et les scientifiques qui ont évalué la salle de Vancouver.

Le collectif a déjà installé des salles de  consommation le 19 mai dernier à Paris lors de la journée mondiale hépatites,  puis le 11 et 12 juin dernier lors des 30eme journées de l’Anitea. Ces  actions ont eu un impact médiatique et politique.  Des élus de tout bord politique, locaux ou nationaux nous ont témoigné leur soutien.

Encadrées par des professionnels du soin et de la réduction des risques, les salles de  consommation sont des espaces qui offrent un cadre d’usage sécurisé, aux  conditions d’hygiène optimales et proposent des services  d’accès aux soins et aux droits sociaux. Elles ne  fournissent pas de produits illicites, mais ceux-ci sont amené par les  consommateurs.

Si pour les éditions  précédentes, nous avions souligné les apports de ce dispositif en terme de  santé publique (lutte contre le VIH/VIH, accès au soins,…) nous souhaitons  attirer l’attention aujourd’hui sur ce qu’il peut apporter dans les villes  dans le domaine de l’écologie et de la tranquillité  urbaine, ou pour le dire autrement sur « le comment mieux vivre  ensemble ».

En effet, malgré une répression toujours plus  forte, la consommation et le deal de drogues perdurent depuis plus de vingt ans  dans Paris, en Saint-Denis(93), mais aussi dans d’autres villes de France. La  répression a été inefficace pour endiguer le phénomène des scène ouvertes  (consommations de rue). Les mesures d’ordre publique ne peuvent être utiles  que si elles sont complétées et articulées avec une offre sanitaire et sociale  allant des centres de soins jusqu’aux salles de consommation à moindre risque !  Ce dispositif encore inconnu en France mais utilisé dans d’autres pays  d’Europe comme à Bilbao en Espagne, mais aussi en Allemagne et en Suisse, a  pourtant réussi à mettre un terme aux scènes ouvertes et à un grand nombre de  nuisances occasionnées par celles-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aucun Commentaire