Droits des Usagers

Bienvenue sur la plateforme Droits des usagers, créée par l’Observatoire des Droits Des Usagers (O.D.U)

Dans chaque vignette ci-dessous, tu trouveras aussi des ressources légales et des guides d’usagers.

En te familiarisant avec ces informations, tu pourras revendiquer tes droits face aux professionnels de santé et porter plainte si ceux-ci te sont refusés.

Parlons-en !! Des questions ?  envie de débattre ? tout se passe ici !!

Asud vous donne la possibilité de vous exprimer , de débattre dans la joie et la cordialité , les commentaires sont ouvert anonymement , un peu de bon sens et de respect pour des débats claire et respecteux de toutes et de tous

Commentaires (8)

  • Recadrage

    Dans mon centre de suivi médicalisé en tant qu’UD
    l’avis des professionnels de santé est « qu’un aveugle ne peut pas guider un autre aveugle » sinon dans le fossé.Un UD a forcément un jugement défaillant; la santé mentale est au prix de l’arret des substances psychoactives.
    Ce que je veux dire c’est que la parole d’un UD, a de grandes chances de manquer de pertinence,pour rester soft.

    Pour avis;

  • Santé communautaire

    Xanax, ce que tu dis, c’est exactement ce sur quoi nous nous battons. Et ça va à l’encontre de toute la santé communautaire. Nous savons au contraire que l’usager est le premier expert de sa santé ! Il connait au moins aussi bien que le médecins comment se servir de son traitement.

    Que ton centre veuille infantiliser les usagers et leur disant que leurs paroles ne comptent pas, c’est tout simplement arriéré et ça a beaucoup à voir avec le pouvoir qu’ils veulent absolument gardé. Ils ont vingt ans de retard et je te conseille d’en changer.

  • Assitance

    Je viens de regarder France 2 et son complément d’enquete sur le crakck en Seine st Denis.
    Ouvrir des lieux de consommation sous controle comme l’ont fait certains pays c’est abandonner les toxicos.
    C’est surement ce qui est en arriere plan de la politique sanitaire de ces pays.
    Nous n’en sommes pas là! Doit on s’en plaindre?

  • Assistance

    Installer des salles de consommation permet aux usagers les plus précarisés de pouvoir entrer dans le système de soin, et comme on l’a vu avec la salle de vancouver, ça peut déboucher sur plus de demande de sevrage !!. On ne peut pas dire que des pays comme la Suisse, l’Espagne, l’Allemagne, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas… abandonnent les usagers. Au contraire, contrairement à la France, ils ont compris qu’une politique pragmatique et plus humaine pouvait résoudre beaucoup plus de problème que d’envoyer un bataillon de policiers.

    Envoyé la police pour soigner les toxicos, ce n’est pas la conception que nous avons de prendre soin des usagers de drogues, qui du coup se cachent, se déplacent, avec une santé qui se dégradent.

    Avant d’avoir des positions idéologiques, qui sont propres à la France et qui ne résolvent rien, il faut peut etre se renseigner sur les dispositifs proposés.

  • Des paroles

    Moi je veux dire que ce qui se passe ailleurs c pas terrible ; c justement ce qui retient les pouvoirs publics ici; c pas beau de mentir et de simplement stigmatiser ceux qui sont pas d’accord en les traitant de fachos ou de ce que je ne sais d’autre.

  • Misère

    La misère, ce n’est jamais beau. Mais c’est la façon dont on traite les personnes dans la misère qui importe. C’est à dire de manière digne et humaine. Mettre des salles de conso, leur permettre de reprendre pied, d’avoir accès au système de soi, c’est quand meme mieux que de les chasser à grand coup de bataillon de police. Car alors, ils se cachent, il n’arretent pas les drogues pour autant, et leur santé se dégradent encore plus vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2020 A.S.U.D. Tous droits réservés.

Inscrivez-vous à notre newsletter