NPS & RDR

Overdoses

Dernière mise à jour : 11-10-2018

Les surdoses constituent un des plus gros risque avec les NPS. Elles sont principalement dues à 3 facteurs :

  • Des mélanges : quand on mélange plusieurs produits on peut facilement oublier que leurs effets peuvent s’accumuler. C’est particulièrement dangereux avec les dépresseurs dont les effets s’additionnent voir se multiplient et ralentissent le cœur et la respiration parfois jusqu’au coma ou pire.
  • Des erreurs d’étiquetages : Il arrive régulièrement que les sites qui vendent des NPS se trompent et envoient un produit à la place d’un autre. Des centaines d’hospitalisations et plusieurs décès sont liés à ce genre d’erreurs, par exemple en 2009 et 2011 plusieurs jeunes ont trouvé la mort après avoir consommé du 2CB fly qui était en réalité du bromo dragonfly (un hallucinogène beaucoup plus puissant). C’est aussi pour cette raison qu’il faut toujours commencer par gouter une quantité infime de produit (moins d’un milligramme) d’un produit qu’on vient de recevoir.
  • Des erreurs de dosage : Comme le montre le graphique ci-dessous (crédit Magali Martinez, OFDT), les NPS sont souvent beaucoup plus puissants que les produits classiques. Une petite erreur de dosage peut s’avérer mortelle, d’où l’importance de bien doser son RC.

Pour bien doser votre RC vous pouvez vous référer aux conseils ci-dessus (crédit : Techno+) mais faites bien attention avec les balances de précision qui finissent par se dérégler sans prévenir (par manque de piles ou suite à des micro chocs) et peuvent vous envoyer à l’hôpital… Il faudrait quasiment avoir deux balances pour confirmer la pesée.

Enfin, pour déterminer le dosage exact nécessaire nous vous recommandons de consulter Erowid et Psychonaut.wiki qui sont deux sites de références en la matière et qui proposent pour chaque molécule une échelle de dosage allant de « light » à « strong »…

Enfin, retenez que les overdoses de NPS prennent les mêmes formes que les overdoses de produits classiques. Schématiquement elles peuvent se décomposer en deux catégories auxquelles nous avons consacré deux documents détaillés que vous retrouverez ici : les overdoses de stimulants et les overdoses de dépresseurs.

En revanche, comme le montre le dessin ci-dessus, les NPS ont tout de même une spécificité qui aggrave le risque d’overdose : leur dosage est parfois impossible à réaliser à l’œil nu tant les doses sont infimes. Contrairement aux drogues « classiques » pour lesquelles les doses moyennes sont généralement de l’ordre du dixième de gramme, avec certains NPS la même dose s’avère potentiellement mortelle. Il est donc nécessaire de s’équiper d’une balance de précision voir même d’une seconde au cas où la première perdrait subitement sa fiabilité (un simple choc peut dérégler une balance de précision.)

NPS, RC, Legal highs