4 consommateurs de cannabis thérapeutique témoignent

écrit par Principes Actifs, le 20-11-2013 Thème : Cannabis thérapeutique.

Jérôme, myopathe

Je m’appelle Jérôme Tétaz, j’ai 37 ans, je suis vice-président de Principes Actifs, utilisateur de fleurs de cannabis thérapeutique depuis 20 ans.

Je suis atteint d’une myopathie facio-scapulo-humérale, cette maladie crée une destruction des fibres musculaires ce qui entraine une atrophie et une faiblesse musculaires s’aggravant progressivement.D’un syndrome d’Alagille, c’est une atrésie des voies biliaires.D’un polytraumatisme thoracique abdominal.Et d’une thrombose oculaire. Ce sont les veines des yeux qui se bouchent.

La myopathie provoque de grosses douleurs musculaires, des douleurs électriques et des crampes. Ces douleurs sont de l’ordre de 7, 8 sur une échelle de 10.

Traitement

J’ai pris comme traitement des antalgiques de palier 2 et 3, tel le Di-Antalvic ou de la morphine.

Des antidépresseurs (Tranxène), des anxiolytiques et des somnifères.

Tous ces médicaments avaient peu d’efficacité par rapport aux effets secondaires très nocifs pour mes muscles et mon foie. Les symptômes liés au foie des traitements qui m’étaient proposés étaient d’énormes démangeaisons aux jambes, je faisais des trous dans les draps tellement cela me démangeait. Ils influaient grandement sur mon état général de santé : perte de tonus musculaire, nausées, grosse fatigue.

Choix du traitement au cannabis

J’utilise donc le cannabis à des fins thérapeutiques depuis 20 ans pour soulager mes douleurs qui passe de 7 à 2 et les crampes musculaires dues à ma myopathie. Il détruit les sucres et les graisses qui sont nocifs pour mon foie, il évite aux veines de mes yeux de se boucher et cela me permet aussi de dormir correctement sans souffrir.

J’utilise les fleurs de cannabis pour ses effets antidouleurs, relaxants musculaires, anti-inflammatoire, antidépresseur, anxiolytique et sédatifs, et aussi pour ses effets énergisants et stimulants de l’appétit.

Forme galénique et posologie

Je consomme les fleurs de cannabis en vaporisation, j’utilise différente variétés selon les symptômes à traiter. J’ai une variété pour stimuler l’appétit, et me donner du tonus musculaires, une autre pour les douleurs et la relaxation musculaire. Et une troisième pour ses effets sédatif.

Pour la nuit, je le consomme sous forme de biscuits ou en teinture mère pour un effet beaucoup plus long, ce qui me permet de dormir sans douleurs et sans prendre de traitement somnifère.

J’ai appris à connaître et utiliser le cannabis à des fin thérapeutiques en rencontrant différent médecins et association de patients étrangers, notamment suisse et canadien.

Les variétés que je cultive m’ont été conseillées par ces mêmes médecins et associations ! Le plus souvent fournies sous forme de clones ou de graines. Ce sont des variétés reconnues pour leurs effets thérapeutiques.

L’expérience PRISAM

Lorsque j’étais président de la PRISAM (Patients et réseaux d’information pour les alternatives médicales), J’ai été amené à voyager pour rencontrer d’autres associations de patients du cannabis thérapeutique.

On avait créé cette association avec d’autres personnes atteintes de pathologies graves, suite à un article de presse sur mon usage thérapeutique. Aux vues des nombreux appels téléphoniques et lettres de personnes consommant déjà du cannabis à ces fins ou qui pensaient pouvoir accéder à un traitement au cannabis, on a décidé de créer une association afin de pouvoir s’entraider.

J’ai cru naïvement pouvoir aider en partageant mon expérience avec des personnes ayant un besoin urgent et vital d’avoir accès à des plantes de bonne qualité sans passer par le marché noir, et surtout pour pouvoir rencontrer un médecin étranger ayant le droit et les compétences pour en prescrire ou non. C’était des personnes atteintes de cancer, du sida, de parkinson, des paraplégiques et tétraplégiques, ou des personne âgées en fin de vie. Ils avaient besoin du cannabis pour soulager leurs nausées dues à la chimiothérapie, pour calmer leurs spasmes musculaires ou tout simplement pour pouvoir vivre leur fin de vie dignement.

Poursuites judiciaires, humiliation et effets néfastes

Mais au final, à vouloir aider d’autres malades, j’ai eu beaucoup d’ennui avec la Justice. J’ai eu droit à 3 perquisitions et gardes à vue avec saisie des plantes, du matériel et tout ce qui se rapportait au cannabis (affiche, livres…).

Suite à ces perquisitions qui m’ont humilié, j’ai eu de gros problèmes sociaux, j’ai dû déménager de la ville où je vivais.A chaque visite des gendarmes à mon domicile, je me retrouvais obligé de reprendre des antalgiques, des somnifères et des antidépresseurs.Je me retrouvais cloué au lit, sans force, dans l’impossibilité de faire quoi que ce soit. Je n’avais plus de vie sociale et familiale.

De plus, ces traitements étaient à nouveau nocifs pour mes muscles et mon foie.

Pour chaque arrestation, j’ai fait l’objet d’un rappel à la Loi, d’une enquête sociale effectuée par un juge de proximité, et 300 euros d’amende avec sursis.

A la 3ème convocation, le substitut du Procureur me dit qu’il avait compris que je n’avais pas le choix et qu’il acceptait que je cultive mes fleurs pour mon traitement, mais que je devais arrêter mes activités dans la PRISAM et refuser les articles de presse et émissions télé.

Une vie sous cannabis

Grace au cannabis, je vis aujourd’hui correctement, je suis suivi par plusieurs médecins spécialisés, neurologues, hépatologues, pneumologues et médecins généraliste, et tous sont d’accord pour dire que heureusement que les fleurs de cannabis sont là pour m’aider à vivre depuis toutes ces années.

Il n’y a pas que les médecins qui finissent par reconnaitre des vertus thérapeutiques au cannabis. Lors de ma 3ème garde à vue au poste de gendarmerie, j’ai eu l’autorisation de vaporiser afin de soulager mes douleurs.

Lorsque je suis allé aux urgences du CHU de Grenoble, une infirmière me fit savoir que si j’avais besoin de consommer du cannabis il y avait un coin où les gens comme moi en consommaient pour se soulager. Souvent, c’était des gens atteints de cancers. Quand je dois être hospitalisé, j’ai une chambre où je peux apporter le vaporisateur et un peu de fleurs.

Double peine

J’ai une grande incompréhension des lois actuelles. Elles sont censées nous protéger mais actuellement nous mettent en péril, nous humilient en confisquant nos plantes, le matériel nécessaire pour les cultiver et les fleurs qui nous sont vitales. Le législateur crée ainsi une peine supplémentaire à la maladie.

Les effets thérapeutiques du cannabis ne sont plus à prouver, il suffit de voir le nombre d’études scientifiques et de témoignages de patients dans le monde entier pour comprendre qu’il est urgent qu’en France, tous ces patients consommant et cultivant du cannabis à des fins thérapeutiques ne soit plus hors la Loi avec toutes les conséquences physiques, mentales mais aussi sociales et familiales, que cela peut entrainer sur leur vie.

Mireille, mère de Jérôme

Je m’appelle Mireille Tétaz, je suis la maman de Jérôme. Je profite de la chance qu’il a de pouvoir s’expliquer et d’être je l’espère entendu, pour vous donner mon témoignage.

Celui d’une maman d’un enfant lourdement handicapé et qui pour se soigner se retrouve hors la loi.

Une enfance à l’hôpital

Depuis sa naissance, Jérôme a connu les hôpitaux, sa vie a été jalonnée d’hospitalisations, consultations, examens divers, qu’il a subi avec beaucoup de courage et toujours de bonne humeur.

Le 1er diagnostic, vers 3 ou 4 ans : atrésie des voies biliaires, puis vers 14 ans, les premiers symptômes de cette terrible maladie, la myopathie fsh : perte de forces, violentes douleurs au dos et au muscles, difficulté à lever les bras.

On était tout le temps chez le médecin, qui ne savait plus quoi lui donner pour soulager ses douleurs.

La maladie a évolué très vite, avec les douleurs et le handicap.

Le choix du traitement

Quand il a commencé un traitement au cannabis, cela a été dur pour moi car je savais que c’est illégal et j’avais toujours peur de voir arriver les gendarmes, je le vivais très mal. Et puis avec le temps, je me suis rendue compte que Jérôme était mieux.

Son handicap évoluait, mais lui vivait mieux.

Il a retrouvé une certaine qualité de vie que je n’espérais plus.

Avec les médicaments, il était amorphe, déprimé et il souffrait beaucoup.

Un exemple : tous les hivers, il faisait de mauvaises bronchites, il n’avait plus la force de tousser et mettait beaucoup de temps pour s en remettre.

Avec le cannabis, je ne sais plus de quand date sa dernière bronchite.

Je ne dis pas que tout va très bien, mais je suis obligée de constater que malgré tout, avec sa consommation de fleurs il est mieux, il fait des projets, il vit. …

Justice et double-peine

Par contre, il a eu beaucoup d ennuis avec la justice.

Je le vis très mal, pour moi le fait que mon enfant très malade soit hors la loi pour pouvoir vivre correctement est difficile à accepter, c est dur . Je ne suis jamais tranquille, même si je l’ai toujours soutenu.

On a de la chance d’être français pour plein de raisons, mais beaucoup de pays ont compris la réalité des bienfaits du cannabis thérapeutique, et les malades peuvent enfin se soigner, selon leurs choix et en toute sérénité, ce qui n’est malheureusement pas le cas en France.

Fabienne, atteinte d’un cancer

En septembre 2008, j’ai dû me faire opérer d’une tumeur cancéreuse au sein droit.

À l’hôpital

Les séances quotidiennes de rayons, même rapides, étaient pénibles. L’hôpital et les malades plus atteints que moi que j’y croisais, l’attente quand la machine était en panne… un lieu simplement plombant. Le premier médicament qui m’a été proposé, en cas de besoin, était un antidépresseur. J’ai refusé car je n’en ai jamais consommé et je n’y tiens pas.

J’ai rapidement découvert que l’effet anti dépresseur du cannabis fonctionnait parfaitement sur moi. Cela me relaxait et me permettait de supporter moralement cette épreuve. Les techniciennes me faisait même part de leur étonnement quand à mon bon mental.

Mon médecin traitant, le cancérologue et le chirurgien étaient informés de mon usage de cannabis. Tout le personnel soignant avec qui j’ai été en contact a été informé de mon usage. Personne ne m’a fait de réflexion négative sur cet usage, hormis le fait de le fumer. Pourtant, ça n’était pas possible d’en discuter avec eux, ils éludaient la question. Mon médecin traitant a été le seul à réagir, il a constaté un effet positif sans pour autant avoir assez d’informations objectives pour l’expliquer. Il me suit depuis près de 25 ans, ça créé des liens !

Traitement post-opératoire

Après les séances de radiothérapie, j’ai commencé le traitement au Femara (appelé aussi la petite chimio), il n’est pas anodin en matière de dérégulation de l’humeur. Voilà sans doute pourquoi les spécialistes et mon médecin traitant me proposaient des antidépresseurs.

Au bout d’un mois, j’ai subi d’autres effets secondaires. Je ressentais des douleurs osseuses et musculaires, principalement le soir, je n’arrivais plus à faire de nuit complète. Les médicaments prescrits en complément ne calmaient que légèrement ces douleurs. J’en suis arrivée à en prendre un contre les crampes, un contre les douleurs osseuses, un contre les crises d’herpès à répétition, un contre les nausées et un contre les démangeaisons.

J’avais aussi des vertiges, j’ai fait des allergies à certains des traitements qui ont été remplacés par d’autres. Par exemple, j’ai pris des biphosphonates, j’ai dû changer deux fois de “marques” pour cause d’allergie, malgré le changement, très rapidement les effets désagréables sont revenus.

Choix du traitement

Au bout de 3 ans, j’ai expliqué à mon médecin traitant que cette situation de plus en plus déprimante n’était plus tolérable. J’ai préféré arrêter tous ces médicaments supposés me faire du bien, car ils me donnaient l’impression de m’empoisonner tous les jours un peu plus. Evidemment, j’ai gardé celui qui me préserve de toute récidive.

Mon cancérologue a insisté sur l’importance de ne pas interrompre le traitement principal, il n’en a jamais été question pour moi.

En augmentant ma consommation de cannabis, j’ai réussi à remplacer les six médicaments d’accompagnement du traitement principal. Ces effets sont plus efficaces. Ayant tendance à maigrir, j’ai enfin réussi à maintenir mon poids, lutter contre les douleurs pour mieux dormir et surtout garder le moral malgré cette importante dégradation de mon état général.

Organisation du traitement

Pendant toute cette période, j’ai exercé mon activité professionnelle à mi-temps. J’avais peu de moyens financiers. Pour ne pas acheter à n’importe qui, n’importe quoi à prix fou, j’ai jardiné en me faisant aider par des ami(e)s bien portants. Cela m’a fait du bien de m’occuper de mes plantes, le jardinage a pour vertu de faire oublier leur état aux malades. L’idée que cette plante est utile pour ma santé me donne un certain dynamisme. Mais de nombreux malades ne peuvent vraiment pas cultiver, il devrait donc pouvoir l’acheter en pharmacie.

J’ai compris qu’en fonction des variétés utilisées, j’avais plus d’appétit, un meilleur sommeil et moins de douleurs. Je me suis renseignée sur celles correspondantes aux effets recherchés et aussi sur les moyens de ne plus fumer le cannabis, comme la vaporisation ou l’ingestion.

Après essais, la variété Jack Herer convient le mieux pour mes douleurs articulaires, les crampes, les douleurs osseuses, j’utilise de la White Russian pour stimuler l’appétit et lutter contre l’asthénie. Pour un sommeil plus clame et régulier, j’utilise une huile de résine issue de variétés Indica très mature et mélangée à de l’huile d’olive pour faciliter l’absorption sublinguale.

Pas une panacée universelle

J’ai bien conscience que ce n’est pas le cannabis qui soigne mon cancer. Il m’aide à ne pas surconsommer inutilement des médicaments et à me sentir suffisamment bien pour continuer à travailler, à avoir une vie sociale à peu près normale.

Pourtant, l’idée que le cannabis soigne tous les cancers fait de plus en plus son chemin parmi la population touchée. C’est une idée dangereuse qui peut mener des gens à ne pas se traiter correctement, comme on l’a vu en pleine épidémie de Sida avec les instinctothérapeutes et autres charlatans.

Le cannabis pourrait avoir une action directe contre certaines tumeurs cancéreuses et sur la dispersion des métastases. Vous le comprendrez en écoutant le témoignage de Philippe. Cela reste encore assez spéculatif. Les études internationales doivent être coordonnées et la France doit s’y impliquer. Il y a urgence. Ces études doivent prendre en compte le savoir empirique des associations de patients.

Peur de la répression

Pour moi, le cannabis est un médicament efficace mais interdit. A tout moment, je risque une interpellation et une confiscation de mon traitement et de mon indispensable matériel de jardinage. Sans parler de poursuites pénales. C’est un stress difficile à supporter car très injuste. De nombreux malades d’autres pays dans la même situation que moi peuvent se soigner facilement et sans risque judiciaire.

Des chercheurs israéliens ont réussi à obtenir un cannabis sans THC mais avec les composants requis pour certains usages thérapeutiques, d’autres ont réussi à déterminer les combinaisons en cannabinoïdes (THC/CBD/CBN et autres) les plus efficaces en fonction des effets recherchés. Des dizaines d’équipes internationales mènent des travaux en ce moment même, pourquoi pas en France ?

Notre frilosité comparée à nos voisins européens et à l’Amérique du Nord n’est pas compréhensible par des patients en souffrance.

Nous savons bien que ce n’est qu’une affaire de temps, certains d’entre nous n’en ont plus beaucoup. Il parait que dans certains services français de soins dits palliatifs, on permet aux malades de faire usage de cannabis, nous ne voulons pas attendre d’être là pour nous soigner !

Pour une justice compassionnelle

De plus en plus de patients découvrent l’usage médical du cannabis, Internet amplifie le phénomène. En conséquence, de plus en plus d’usagers thérapeutiques, autoproducteurs ou pas, vont défiler devant les tribunaux. En matière médicale, la récidive est une obligation. Il n’est pas question pour nous d’arrêter de faire usage d’une plante qui nous aide dans notre quotidien sans créer de nuisances pour quiconque. Il n’y a ni crime ni victime !

Il y a donc une urgence à encadrer légalement et médicalement cette pratique. Nous avons récemment adressé un courrier à Madame Taubira pour lui demander de faire cesser les poursuites à l’encontre des usagers de cannabis thérapeutique. Il suffit d’une simple circulaire enjoignant tous les magistrats à tenir compte du dossier médical des prévenus pour usage, détention, acquisition et autoproduction en fonction d’une liste établie de pathologies admissibles.

Pour tous ceux qui ne peuvent pas jardiner, il serait important de réfléchir rapidement à la réintroduction du cannabis sous toutes ses formes dans la pharmacopée française.

Philippe, atteinte d’un cancer

Je m’appelle Philippe, j’ai 43 ans. En mars 2011, j’ai appris avoir une tumeur cérébrale de

grade II.

Cette tumeur génère des crises d’épilepsie, des pertes de mémoire, des problèmes d’élocution, des tremblements et une perte de l’orientation.

Je passais le plus clair de mon temps enfermé à ne pas faire grand-chose et en quelque sorte déprimé, de plus je voyais que ma famille culpabilisait de ne rien pouvoir faire pour améliorer ma situation.

Le neurochirurgien a dit qu’il ne peut pas m’opérer car la tumeur est dans les parties fonctionnelles. S’il opère, je vais être paralysé.

Traitement

J’ai suivi une radiothérapie pendant 2 mois qui n’a pas donné de résultat, hormis me faire perdre encore plus la mémoire.

Ensuite, j’ai eu une chimiothérapie en cachet (Thémodal) pendant 9 mois (de décembre 2011 à septembre 2012), qui n’a pas eu de résultat non plus. À la fin de cette cure (septembre 2012), l’IRM montrait une tumeur d’environ 3cm x 8cm et un œdème qui allait du front à la nuque.

Pendant 1 an 1/2, j’ai pris des cachets contre l’épilepsie mais ils ont commencé à ne plus faire d’effets. Je ne pouvais plus me déplacer seul, je ne supportais plus du tout le bruit. Je devenais de plus en plus agressif verbalement et j’avais envie de tout casser.

Mi-octobre 2012, j’ai commencé la chimiothérapie liquide (Fotémustine) avec tous les inconvénients que ça entrainent (nausées, fatigue, manque de plaquettes, baisse des leucocytes) et injections régulières de Neulasta pour améliorer le bilan sanguin. Elles engendrent des douleurs dans les os pendant minimum 5 jours.

Le choix du traitement au cannabis

Je suis un battant. Peut-être est-ce le fait d’avoir été militaire de carrière dans la Légion puis dans les forces françaises engagées en Afghanistan. J’ai cherché sur internet un autre traitement que les cachets.

J’ai ainsi découvert que le cannabis pouvait me soulager. J’ai essayé début décembre 2012, et de suite je me suis senti détendu, apaisé et en meilleure forme physique et psychique. J’ai pu de nouveau me déplacer seul, parler sans problème d’élocution (sauf quand je fatigue). Je retrouvais ma mémoire.

Le cannabis me soulage les douleurs, les maux de tête, me rend moins agressif, m’empêche d’avoir des crises d’épilepsie et m’a en quelque sorte rendu ma dignité par rapport à mes enfants, ma famille que j’ai mise au courant. Je ne vois donc que des côtés positifs et je ne ressens pas négativement les effets psychotropes.

J’en ai parlé à aux spécialistes qui me suivent à l’hôpital. Voyant ma grande amélioration physique début janvier, l’oncologue m’a fait repasser un IRM fin janvier, qui a démontré que l’œdème avait complètement disparu en 1 mois ½. Les médecins n’avaient jamais vu d’œdème disparaitre aussi vite.

Difficulté d’une étude clinique

Je continue, avec l’accord de mes médecins, à faire usage de cannabis tout en continuant les traitements. Récemment, j’ai appris qu’il n’y avait plus de traitements à poursuivre et qu’il fallait attendre les nouvelles molécules.

Nous avons évoqué la possibilité d’une étude des effets du cannabis sur ma pathologie mais ils pensent que ce sera trop long avant d’avoir l’accord. Ils ont établi des attestations pour que je n’aie pas trop de problème avec la justice.

Par contre, pendant plus d’un an le neurochirurgien m’a prescrit tout à fait légalement des corticoïdes (Solupred), maintenant j’en suis « accro ». Je ne peux pas arrêter d’en prendre sinon je vomis tout le temps.

J’aimerais qu’on m’explique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

116 Commentaires

  1. Bouvarel

    Double témoignage :

    1) Cannabis médical : réalité d’une situation absurde !

    En 2003, je travaillais à la ferme Oasis de Bernard Rappaz. Votre article m’interpelle tout particulièrement car j’ai du faire face à la problématique du cannabis médical.

    Il y a beaucoup de demande, mais même en Suisse, pas de réponse médicale officielle. L’incarcération de Bernard pendant la période 2001-2002 répondait justement en partie d’une initiative médicale cannabique qu’il avait lancé. Mais il n’avait pas les autorisations fédérales, lui avait-on reproché ! Donc j’ai reçu l’ordre de ne jamais répondre à ces demandes … l’entreprise étant pratiquement coulée par la justice.

    En 2003, c’était au printemps je crois, j’ai du effectuer un des rares remplacements au magasin de Bernard, à l’époque situé à Martigny. J’y ai reçu un coup de téléphone … étrange ! A l’autre bout du fil, une femme m’expliquait qu’elle était paraplégique et qu’elle vivait un enfer qu’aucun médicament autre que le cannabis, ne pouvait soulager. J’avais beau l’éconduire en parole, rien n’y faisait, elle revenait sans cesse à la charge : elle voulait à tout prix acheter des fleurs de chanvre (à THC).

    Je suis un bon technicien, mais ne suis pas commerçant, mais alors pas du tout. Aussi, ma patronne m’avait fait un petit b.a.ba sur cette profession : on reste toujours poli avec un (éventuel) client, même s’il est outrancier. Elle m’avait averti de plus, que parfois, la police ou des journalistes pouvaient téléphoner, se faisant passer pour des acheteurs de chanvre afin de nous tester ! j’avais donc pour ordre d’informer nos clients que nous ne vendions plus de fleurs de cannabis en magasin, ce qui était d’ailleurs parfaitement exact.

    J’avais le souvenir de ces instructions en tête et lorsque la femme me dit « j’arrive », je lui répondit gentiment, « si vous voulez, mais cela ne changera pas ma position : c’est non, nous n’en avons pas le droit et d’ailleurs, nous n’en avons plus en magasin. Mon patron est en prison pour cela ! ».

    Une demi-heure plus tard, je vis arriver une Super5 avec une dame au volant qui faisait de grosses grimaces en manœuvrant . La voiture était équipée pour handicap et une porte s’ouvrit à l’arrière, plaçant un fauteuil roulant au coté de la dame qui, par la force des bras, s’y glissa rapidement.

    Ce qui m’a marqué, tout d’abord, fut ses jambes : grosses comme des manches à balais domestiques. Cette femme ne me faisait pas de cinéma. Et elle se mit à me décrire ses douleurs. Je ne peux pas relayer ici ce qu’elle m’a raconté, mais j’ai explosé en pleurs !

    Comment peut-on laisser ces gens dans une telle torture au quotidien. Évidement, elle m’a expliqué qu’aucun médicament « officiels » ne la soulageait, qu’elle avait tout essayé en vain. Et que seul le cannabis le faisait !

    Je l’ai laissé sur le parking, j’ai fermé le magasin et suis parti en voiture à la ferme. J’ai ramassé ça et là des branches de fleurs qui semblaient un peu plus résineuses (odorantes) et j’en ai rempli deux sacs poubelle de 35 litres. De quoi la soulager quelques semaines tout au plus. Au final, cela n’en faisait pas trop car il y avait bien plus de branches (bois qui ne se fume pas) que de fleurs dans les sacs.

    Je suis revenu au magasin, elle était toujours là, assise dans son fauteuil. Je lui ai remis les sacs et je l’ai fais gratuitement. Mais je lui ai dit : ne revenez plus jamais pour cela ! Nous allons finir en prison, comprenez-le ! Nous avons toutefois le droit de vendre des boutures, voyez avec quelqu’un de valide, un parent ou un ami, pour vos cultures. Si vous n’avez pas d’argent, je vous donnerai les boutures, mais s’ils vous plait, ne revenez jamais pour des fleurs … ce n’est PAS POSSIBLE !

    Le soir, à l’heure de la fermeture du magasin, ma patronne est passé me voir. C’était ma patronne, mais c’était avant tout, et c’est toujours, une amie. Je ne pouvais pas lui cacher ce que j’avais fais. Non seulement elle ne m’en a pas voulu, mais elle m’a expliqué qu’en Suisse, je ne pouvais pas être trop inquiété pour une telle démarche. Et elle avait trouvé l’acte généreux. Perso, sur le coup, je ne pensait pas à être généreux : je me remémore encore ce que m’a dit cette femme sur ses douleurs et j’ai trouvé normal de lui en donner. Je tiens à expliquer que j’ai ressenti alors un sentiment d’impuissance, une rage contre cette impression ! C’est par compassion mais aussi par révolte que je l’ai fais !

    2) Répression : la réalité d’une situation tout autant absurde !

    Ce petit témoignage n’est pas fait pour me mettre en valeur. J’en ai rien à foutre d’être mis en valeur ! Mais pour expliquer que j’ai aujourd’hui la rage contre ceux qui nous dirigent. J’en arrive même à la conclusion qu’ils laissent souffrir ces gens par pure cruauté, bien conscient de l’innocuité de la plante. Comme ils font souffrir aussi tous ceux qui militent pour la réhabilitation du cannabis. Je cite en exemple JP Galland, du CIRC, condamné à des amendes outrancières. Ils n’en on « rien à foutre de briser des existences », puisqu’ils sont bien payés pour le faire. Du coup, on se met à croire aux Illuminati !

    Je suis moi-même écrivain, j’y consacre 10 heures par jour depuis mon retour en France (début 2005). Je pense que nous sommes allés (nous : les 12 millions de fumeurs français) au bout de ce que nous pouvions faire de pacifique pour faire rétablir une situation logique de bon droit ! Qu’est-ce qui nous reste à faire encore aujourd’hui ?

    C’est au nom de tous ces victimes du cannabis, j’entends par-là ceux de sa répression, seul danger flagrant de la plante, que je lance un appel à durcir le ton ! Nous faisons face à un pouvoir aussi violent qu’absurde. Malheureusement pour nous, car le monde de l’herbe et de la petite fumée n’est pas connu pour des actes violents. Un peu pétochards, même, « tarpétochards », dit-on pour en rire! Mais là : Basta !

    Pour notre malheur donc, l’instrument répressif est violent. La seule façon légale qui nous reste, que nous n’avons pas encore expérimenté, est l’aventure d’un parti politique. Pas un parti classique du genre « course au pouvoir », mais un parti pour communiquer, agacer, organiser , forcer aux… débat public !Sa mise en place est difficile : j’ai participé à une telle tentative, mais cela a échoué (le poids de la répression).

    Les clubs d’autoproduction ont échoués : ils se sont fait démanteler. Mais il ne faut pas baisser les bras pour autant. Parmi ceux qui vont lire ce commentaire, certains auront peut-être de bonnes idées. Il existe des sites canna comme Chanvre Info, mais aussi plusieurs autres pour recevoir vos idée set les diffuser à des millions de personnes.

    Comme de nombreux « canna-confrères », j’ai sacrifié mon existence pour militer pour cette plante et tout ce qu’elle peut nous apporter. Comment peut-on se sacrifier pour quelque chose que certains dénoncent comme une drogue infâme et pernicieuse – j’ai entendu dire encore récemment « qui décime notre jeunesse » (ouarf !) ?

    Tout simplement parce que c’est un gros mensonge que j’explique maladroitement il est vrai, dans un livre que j’ai publié … gratuitement (cherchez dans Google)! Je ne vais pas vous raconter tous mes malheurs … Dieu sait que j’en ai connu, mais j’arrive à un stade où je jette l’éponge ! Je me bats depuis 1983 … cela dure et cela lasse et use ! Je passe donc le relais à la nouvelle génération.

    Pour ceux qui connaissent déjà mon travail : je vais terminer mon livre sous un format DVD. C’est une question de temps, mais je vais l’achever. Mais après, je ne veux plus entendre parler du cannabis, parce que j’ai été déçu par le manque de solidarité et d’engagement, de mes concitoyens cannabinophiles, pour défendre la plante et se révolter contre les injustices !

    Regardez : des gens souffrent et la plupart de ceux qui pourraient les soutenir ou les aider, se cachent comme des lâches pour fumer un joint, comme s’ils faisaient vraiment quelque chose de criminel ou de mal ! Il y a quelque chose d’égoïste qui ne me plait pas dans cette mentalité. Je ne peux alors m’engager plus à la défendre !

    Jean-Louis Bouvarel

    Répondre
  2. SB

    Ma fille unique a déclaré à l’age de 11 ans une tumeur au foie, qui partîmes pour le C.H du Kremlin Bicêtre spécialisé en hépatologie. On lui retira la moitié du foie (hepatoctomie). Un an plus tard, récidive sur l’autre lobe, traitement de chimio (cisplatine + doxorubicine par voie veineuse & sorafenib par voie orale). La chimio lui coupait l’appétit et entrainait douleurs, dépression, crise de tétanie…). Passé la chimio, de nouvelles tumeurs apparuent au niveau du duodenum, pancréas cholédoque (DPC) . Je lui ai proposé des tisanes de cannabis. Cela lui faisait parfois du bien, elle riait et oubliait quelques instants son état qui n’est en rien ce que doit être la vie d’une adolescente. J’ai planté une trentaine de graines en pot à l’intérieur en les ai replanté rapidement en pleine terre. Certains voisins commençaient à nous regarder bizzarement, alors qu’ils connaissaient l’état de ma fille unique. Puis, un jour, le gendre du maire est venu gentiment nous demander de tout enlever sous peine de quoi ils seraient obligés de passer au stade suivant, la gendarmerie. Je donnais suite le soir même, étant salarié, je ne souhaitais pas avoir affaire avec la justice. Elle décéda le 9 février 2012. Je suis heureux d’avoir bravé les lois pour aider ma fille à moins souffrir.

    Répondre
  3. SB

    Je fume du cannabis depuis 30 ans, plus jeune tous les jours et autant que possible, puis moins pour terminer mon BTS, puis en couple, on a fumé pendant quinze ans 1 roulée tous les soirs. J’ai arrété de fumer il y a 6 ans suite à pb d’infection cardiaque & j’ai repris de façon aléatoire et récréatif depuis que ma fille à déclaré son cancer en 2008.
    Tout abus est problématique, surtout lorsque on rejette l’indispensable, l’amour & l’aide de ces parents, de ces amis (les vrais) et de sa copine qu’il ne faut surtout pas perdre, sinon c’est la porte ouverte à l’escalade. voici les conseils d’un vieux défoncé

    Répondre
  4. SB

    J’ai découvert un plan coke sur Besançon, à une heure de route de mon bled. j’y vais tous les 7/15 jours me chercher 2 g pour me taper une bonne soirée. Ce soir je viens d’entamer mon 2ème parachute, étant seul, je crains l’OD. mais c’est plus fort que moi.

    Répondre
    1. Fabrice Olivet

      Heuu Parachute ??? Avec de la coke ? Pas comprendre
      vous pouvez raccrocher….

      Répondre
  5. jean-louis Bouvarel

    http://www.asud.org/2013/11/20/4-consommateurs-de-cannabis-therapeutique-temoignent/
    Bonjour à tous.

    Le 21 novembre 2013, je postais ici un double témoignage. En fin de texte, j’annonçais que je ne voulais pas m’engager plus à défendre le canna ! Un jour de déprime certainement. Il faut dire que mon intervention traitait d’un sujet « pas joyeux » du genre que j’ai rencontré plusieurs fois et qui me touche énormément. Pourquoi n’y a t-il pas plus de réactions à ces injustices ?

    A ce propos, le petit commentaire de SB (ci-dessus) m’a fait beaucoup pleurer ! J’ai aussi connu le décès d’un jeune enfant (3 ans et demi – accident agricole), il ne faut pas m’en vouloir pour cet instant de faiblesse ! Je ne souhaite à personne, même pas à mon pire ennemie, de connaitre le décès d’un enfant, surtout quand cela se passe en situation autant tragique qu’absurde comme se fut le cas pour SB ! Mes condoléances et mon chagrin !

    La réaction des gens de son village, c’est ce que j’appelle la « Connerie organisée » ! J’ai aussi connu le même genre de situation dans un autre village (Laffrey – Isère) qui à l’époque, devait être une « réserve de cons patentés » ! Deux pieds de canna dans le jardin et tout de suite : « vous êtes la mafia » !

    Bref, comprenez que l’on puisse connaitre alors quelques états d’âmes !

    Et puis, un coup du destin m’a frappé comme la foudre : j’ai rencontré André Fürst et je travaille depuis comme rédacteur à Chanvre Info ! Plus question de passer à autre chose ! Cela m’a permis deux évolutions : une de me spécialiser (former) dans le style journalistique et une autre, d’accéder à une vaste banque de données cannabiques et d’être plus attentif encore aux informations qui paraissent sur cette plante.

    Il ressort de mon travail, une étude (qui reste à peaufiner) qui met en évidence un nouveau complot contre le chanvre (de la part des mêmes acteurs de la prohibition):

    http://www.chanvre-info.ch/info/fr/Le-Cannabis-soigne-le-cancer-et.html

    http://www.chanvre-info.ch/info/fr/La-prohibition-et-les-tests-anti.html

    Je travaille actuellement sur une suite de cette histoire à propos d’une interview du « père des tests cannabis Verdict » (http://www.franceinfo.fr/justice/tout-comprendre/cannabis-et-conduite-d-une-voiture-1302955-2014-03-03). Car celle-ci met en évidence, par ses propres déclarations, le fait qu’il est juge et parti dans cette histoire de prévention et qu’on peut le soupçonner d’être un bon petit laquais de l’Oncle Sam … avec intéressement financier, évidement! Pour cela, il faut quand même recouper le contenu de son interview avec celui de mes deux articles précédents !

    Enfin bref, pour les flemmards, je vais vous en résumer ici le contenu : pendant que la prohibition, sous l’égide des USA, ne permettait que des expérimentations (recherche) hostiles au cannabis, ces mêmes USA brevetaient en secret toutes les molécules de la plante (toutes, sans exception), aux motifs qu’elles soignent le cancer et toutes les affections neurodégénératives du type Alzheimer et Parkinson (et d’autres applications supposées)!

    Brevet déposé en 2000 avec une antériorité de 1999, au nom des États-Unis d’Amérique et de deux de ses ministères (vous trouverez tous les détails dans mes articles). Résultat, des patients que, d’une part on empêchait au soins(automédication) avec les lois de la prohibition et, d’autres part, que l’on a laissé crever depuis 14 ans alors qu’on a enfin des médicaments efficaces, semble-t-il, pour sauver des vies !

    Un autre scandale à travers ce fait : ceux-là même qui ont fait interdire le cannabis avec des arguments médicaux fallacieux qui furent, pour beaucoup, remis en question depuis, chaperonnent aujourd’hui tous les médicaments qu’on puisse faire de cette plante et cherchent à s’enrichir avec ! Idem, avec les tests-anti cannabis mis au point par des entreprise crées par … la DEA (véridique et ex membres importants de la DEA à la direction de ces entreprises) !

    Si, dans tous les pays du monde, le « testing anti-cannabis » devenait obligatoire,à l’école, dans les entreprises et au volant, imaginez le pactole ! Certains parlent du Nouvel Ordre Mondial et de la globalisation : nous en voyons ici un des premiers effets ! Qui dit gouvernement mondial, dit impôts, taxes et rentrées régulières d’argent ! Comment créer discrètement (dissimuler) une taxe mondiale à tous les habitants de la planète. Je viens de vous l’expliquer ! Alors, il est normal – c’est la seule explication rationnelle – que la prohibition cherche à maintenir l’interdit de la plante cannabis et de sa consommation médicale ou non : c’est pour empêcher la « concurrence » (l’autoproduction) et obliger (forcer) à l’achat de leurs seuls produits médicamenteux !

    Vous remarquerez à ce propos, que la recherche médicale française, aux ordres du gouvernement US (chercheurs médicaux traitres et corrompus – ont jurés au serment d’hypocrite) et de ses entreprises pharmaceutiques, invente en ce moment, de nouveaux effets « toxiques et délétères » du cannabis et du THC (voir nos archives décembre 2013 et janvier-février 2014 : http://www.chanvre-info.ch/info/fr/info.archives.html#2014)! Et oui, les anciens arguments n’étant plus reconnus comme valables … ! Et ceci pour permettre de faire perdurer l’interdit alors que l’opinion de la société française évolue à ce sujet ! Et d’axer sur le médical cannabique par les seules industries pharmaceutiques !

    Ce qui a pour conséquence, d’attribuer à la prohibition, une rentrée d’argent hors budget d’état, suffisante pour assurer son fonctionnement intégral ! Car jadis, qui disait budget, disait contrôle par l’État et par le peuple (comptes à rendre). Or, avec un budget privé, la prohibition n’aura plus de comptes à rendre et n’autorisera aucun contrôle : elle s’est ainsi dotée des moyens d’agir à sa guise, c’est à dire dans un cadre « hors démocratie » !

    Mesdames et messieurs, vous venez d’assister à l’émergence d’un nouveau fascisme ! Et nous avons tous été « couillonnés » ! Décidément, la guerre aux drogues, spécialement dans le cas du cannabis, n’a pas fini de nous étonner dans ses rebondissements amoraux !

    Aidez-nous, s’il vous plait, à diffuser ces infos et à en améliorer l’étude ! Vos propos et analyses seront la bienvenue.

    JLB

    Répondre
  6. DEVILLERS

    Bonjour,

    Je cherche à planter des graines de canabis dans mon jardin, si quelqu’un peu me donner un conseil sur le choix des graines ou des plants, ou les commander.
    Cela dans un but de soin j’ai 66ans du mal à dormir à cause de douleurs, et d’angoisses.
    Je suis un peu perdue « THC »?
    Je suis en Normandie avec un jardin plein sud abrité et bord de mer.
    bien cordialement
    J.D

    Répondre
    1. Fabienne

      désolée pour le retard apporté à votre demande : il est très important de bien choisir les ou la variété qui conviendra exactement à vos problèmes d’insomnies. Comme je ne peux pas vous donner de nom exact de variété ou de grainetiers : je vous conseillerai de choisir un croisement plus Indica que Sativa comme variété, ensuite vous avez des tas de sites de grainetiers que ce soient espagnols ou hollandais qui fournissent ces graines, ils ont d’ailleurs développé des variétés pour le thérapeutique, les plus sérieux donnent les effets. Choisissez un grainetier, ne passer pas par des distributeurs.

      Répondre
  7. nathalie.pages2@bbox.fr

    fibro depuis des années, je suis à bout, douleur insoutenable, je ne me lève plus de mon canapé depuis des années, aidez moi je vous en supplie, où trouver du cannabis ou de l herbe, sos

    Répondre
    1. jean-louis Bouvarel

      Hélas, attendez-vous à être surveillée par la police à l’avenir ! La loi interdit de vous faire une réponse « favorable ». A moins d’un piège ou d’une farce à votre encontre, personne ici ne s’y risquera ! Comprenez que l’État français s’acharne à détruire les individus qui s’adonnent à la culture du cannabis.

      Ce que je peux vous dire en toute légalité :

      En Europe et pas bien loin, vous avez l’Espagne qui tolère la culture à domicile (récréatif) et a totalement légalisé au niveau du médical. Déménagez ! Je sais que cela ne va pas être simple, surtout en fonction de votre état, de vos dettes et de votre précarité (je me suis renseigné et votre cas semble réel et sérieux). Vous ne vivez pas seule non plus : vous avez un enfant à charge je crois ! Ce n’est pas simple votre affaire ! Mais la solution consisterait peut-être dans l’exil.

      Autre solution : le docteur Bertrand Lebeau (Paris), que vous devrez consulter (obligatoire), peut vous faire une attestation qui certifie que votre cas justifie une consommation thérapeutique du cannabis (voir http://www.asud.org/2009/12/01/cannabis-therapeutique-2/). Cela n’a aucune valeur en France, toutefois, cela modère souvent l’ardeur des intervenants répressifs à vouloir vous sanctionner et peux vous ouvrir des portes au cannabis médical légal à l’étranger (où ce papier à alors valeur d’ordonnance).

      Madame, je suis désolé, outré, scandalisé, très peiné, indigné, écœuré … de ne pas pouvoir faire plus pour vous ! Jadis, en Suisse, j’étais employé-chanvrier, je pouvais me le permettre. Aujourd’hui, je suis en France et je suis comme tout le monde : mis à l’index et particulièrement surveillé ! J’ai essayé une fois, mais j’ai eu droit à l’Hélicoptère (avec caméra)! Moi aussi j’ai des responsabilités familiales et je ne peux pas me permettre d’aller perdre mon temps en prison (jusqu’à 30 ans pour cultures sur le territoire français)!

      A ce sujet, comprenez que les sites comme Asud, Chanvre Info, etc. … ont pour plus fidèles lecteurs la gendarmerie et la police nationale ! On n’y doit surtout pas discuter de ces choses-là librement. On peut y parler de plein de « trucs », mais sous couvert d’anonymat et sans rentrer en détails, évidement !

      Il nous reste le combat politique, mais vous aurez le temps de mourir avant de voir la légalisation. Selon la gravité de votre état, il reste aussi la Cour Européenne des Droits de l’Homme ou vous pouvez porter plainte. Hélas, la France, si elle est condamnée, préférera payer des amendes, avec l’argent du con-tribuable, plutôt que d’avoir à changer sa législation. Force est de constater que nous sommes donc « coincés » et l’idée même de la démocratie, dans notre pays, renvoie à la croyance du Père Noël !

      Il reste donc la révolution, mais je vous vois mal (vous et tous les malades) défiler dans les rues et vous battre dans votre état et, les fumeurs récréatifs ne sont pas spécialement connus pour leur violence et leur capacité à s’organiser en ce sens ! Donc, laissons tomber cette option !

      Pardonnez mon cynisme : mais il est quand même teinté de réalisme !

      Pour ma part, je continue autrement ce combat en essayant inlassablement de convaincre la gente prohibitionniste de leurs erreurs (à Chanvre Info) ! Je ne sais pas si cela sert à quelque chose, mais je le fais quand même, parce que, ce que je sais, c’est que si nous ne faisons rien, cela ne changera jamais !

      Pour les lecteurs de passage, précisions sur la maladie de Nathalie : http://www.activebeat.co/fr/les-10-signes-les-plus-communs-de-la-fibromyalgie/?utm_source=google&utm_campaign=adwords_french_mobi&utm_medium=cpc&utm_keyword=fibromyalgie&utm_code=FR-FRA&gclid=CMiE86jSi70CFSUUwwod8GoArA

      Précisions sur la réalité du cannabis médical (expérimenté en Angleterre) : http://www.youtube.com/watch?v=MSg0z9wHtpQ

      Nous diffusons d’autres vidéos et informations sur notre site, Chanvre Info, n’ayez pas peur de les consulter (farfouillez dans nos archives).

      Veuillez recevoir, Nathalie, mes salutations les plus respectueuses

      JLB

      Répondre
    2. Fabienne

      Comme il est précisé dans le dernier commentaire, il n’est pas possible en France de vous donner de cannabis sous peine de se retrouver dans quelques soucis judiciaires. Je vous conseillerai d’aller sur le site Espagnol Alchimia qui s’intéresse à l’usage de cannabis thérapeutique ou de contacter la société Bedrocan par le biais de leur site qui pourra vous donner d’autres indications.

      Répondre
  8. merryl mareuil

    bonjour,

    je fume du cananabis depuit kelke temps pour mais douleur musculaire. j’ai 28 ans j’ai une spasmophilie tétanic intra musculaire et un début d’atrophie des muscles et des os avec la maladie B27. la douleur et t’elle que meme les medicaments ne me fond rien par moment. je voudrais savoir quelle cannabis et la mieux pour les douleurs musculaire et atticulaire.car je ne veu pas prendre n’importe quoi.

    je vous remercie par avance

    cordialement merryl

    Répondre
    1. Olysh

      Il est préférable de vaporiser, fumer peut provoquer le cancer.

      Répondre
  9. challos

    bonjour
    mon épouse a de terribles maux de tête ,rien ne la soulage
    elle est atteinte d une probable myopathie depuis l enfance(duchenne semble t il)
    est ce que le cannabis lui apporterait un peu de confort ?
    amicalement

    Répondre
  10. marylou

    Pour mon 32 ème anniversaire, un chouette cadeau,
    l annonce d une amylose cardiaque al , associée a un myelome.
    Étonnée en Belgique que les medecins ne s interressent pas aux plantes, que quand on leur en parle, on les dérange, ils ne connaissent que la chimio, alors que des traitements complementaires existent.
    Le matin, je prends du jus de germes de ble vert que j achete au magasin bio sous forme de glacons.2 au lever suivit d une heure apres d un jus de carottes, aloe vera (le gel)dont je coupe quelques cm de ma plante, curcuma frais ,env 10 gr, chou vert, celeri.
    je mange aussi des goji, ces fruits tibétains ressemblant a des raisi s secs , rouges.
    Le midi, j essaie de manger tout cru et bio sans viande.
    beaucoup de fruits et de bananes pour combler les pertes de pottasium, de la spiruline 8 comprimes par jour, ce sont des algues peruviennes.
    le soir je mange roquette, et autres legumes varies bio.
    J essaie de mettre les chances de tous mes cotés.
    Je suis a mon 2 eme cycle de chimio, et j avais des douleurs dans mes jambes, lorsque j ai decouvert sur internet l huile de chanvre ou huile de rick simpson,.
    Apres quelques recherches, nous avons vite trouvé un fournisseur sérieux qui la prépare a l huile d olive selon la recette de l universite de Leiden.
    ENviron une heure après en avoir ingéré une cuillere a cafe, fini mes douleurs , ces pointes qui vous dechirent, fini la constipation due a la chimio, je retrouve gout a la vie .
    Je suis tres confiante car depuis, je me suis beaucoup informée . Des personnes ont ete sauvees de beaucoup de cancers en phase terminale et, même si je ne suis pas en contact avec Rick Simpson, quand je serai sauvée, j irai le remercier où qu’il soit.

    Répondre
    1. bene1409@hotmail.fr

      bonjours marylou
      serait il possible de savoir ou vous avez trouvé le fournisseur qui prépare a l huile d olive selon la recette de l universite de Leiden.
      svp
      c’est urgent pour un cancer avancé du poumon ..
      merci beaucoup de votre aide

      Répondre
      1. Alex

        Bonjour, avez vous eu l’huile de cannabis ? Et quels sont les résultats ? Mon mari est atteint d’un cancer de l’estomac, cest urgent !

        Répondre
    2. Alex

      Bonjour pouvez vous me contacter par mail ? Je souhaite me procurer de l’huile de cannabis pour le cancer de mon mari. Cest tres urgent.

      Répondre
  11. Célia

    Bonsoir,

    Je voudrais donc préciser que j’ai 19 ans et que je consomme du cannabis depuis maintenant presque 3 ans. Je tiens beaucoup à témoigner, parce que cela devient insupportable de devoir ce cacher aux yeux des forces de l’ordre et de la justice, d’être regardé de travers ou même jugé (être considéré comme « drogué » par exemple) juste parce que nous consommons du cannabis.

    Je m’explique. A l’âge de 11 ans on m’a diagnostiqué comme quelqu’un d’asthmatique. Avec les années sa c’est vraiment dégradé (Crises à répétition, hospitalisations, traitements sans fin, …). Je dois admettre que vers 13 ans, malgré sa, j’ai commencé la cigarette. Et donc, à l’âge de 17 ans j’ai commencé à fumer du cannabis. Au début je fumais avec des amies histoire de bien « rigoler ». D’autres amies et ma famille me disaient que j’étais folle, que sa allait me tuer et que c’est pas avec ça que j’allais arranger mon asthme.
    J’ai quand même continué à fumer. Et un soir, en pleine crise, j’ai voulu tester. J’ai fumé. Et ma crise s’est calmée. Beaucoup ne le croit pas, mais j’ai voulu aller encore plus loin. J’ai arrêté complètement mon traitement et j’ai continué à fumer durant une semaine à petite dose. Aucunes crises, aucun besoin du traitement, rien.

    Que ce soit n’importe quel symptômes (maux de tête, maux de ventre, douleur musculaire, asthme, cancer, …) croyez moi, le cannabis peut faire des miracles !

    Sur ce, je remercie d’avance les personnes qui auront lu ce commentaire et surtout combattez vous pour la légalisation du cannabis médicinale !

    Peace.

    Répondre
    1. Olysh

      Vaporiser c’est mieux.

      Répondre
  12. bourger

    BOONJOUR CELIA et a tous

    MOn dieu tous ces messages me font froid dans le dos mon fils agé de 37 ans fume du canabis sans cesse il devient vraiment irritable ,il conduit ma voiture mais je lui refuse maintenant car en fumant vous perdez vos moyens c’est terrible je ne sais plus quoi faire pour lui,il bosse pas,reste allongé et pourtant il etait si gentil !!!!!!!moi je suis contre ce canabis sans juger qui que ce soit,mais etant mere je suis desemparé!!!!!!!
    MERci de me lire!!!!!on l’a dianostiqué SKIZO mais bizarre s’il fume pas pendant 3 ou 4 jours il et tres bien et sans traitement!!!!!!!!!helas le canabis le rappel tres vite

    Répondre
    1. bourger leonie

      RE BONJOUR

      J’aimerai tellement rencontrer des parents qui sont dans la meme situation que moi car etant seule ,son pere veut rien entendre et,depuis des années,je suis divorcés,ce matin mon fils et passé ,il tremblait il voulait ma voiture je lui ai refusé!!!!!!!!il m’a insulté!!!!!!!!!j’en suis malade car ce n’es pas lui meme!!!!!!!!!

      Répondre
      1. Célia (Réponse à Madame Bourger)

        Bonjour ou bonsoir madame Bourger. Tout d’abord je tiens à vous dire que je comprends votre situation mais malheureusement nous ne réagissons pas tous de la même manière au cannabis. Tout comme votre fils je pense, j’ai grandi seulement avec ma maman mais ce n’est pas pour autant que sous l’influence du cannabis je lui ai manqué de respect, jamais. Il faut tout simplement qu’il gère ses doses, il a pas besoin de fumer toute la journée c’est faux. Avant de finir je tiens à préciser que je suis diplômée, j’ai actuellement un emploi et je suis entrain de passer mon permis tout en consommant du cannabis avec modération. Madame Bourger, je tiens à vous mettre à disposition mon adresse mail si vous en avez besoin : free483hugs@hotmail.fr

        Merci de la lecture.

        Répondre
  13. saint-cricq

    bonjour,
    j’ai 48 ans,et j’ai une SEP depuis 20 ans qui me fait de plus en plus souffrir.J’ai essayé bc de traitements contre la douleur ,mais sans résultat donc aprés reflexions je souhaiterai passer au cannabis mais je n’y connais rien,pourriez vous svp me conseiller.merci

    Répondre
  14. lamiabey25@gmail.com

    Bonjour voilà je sais plus trop comment faire et j espère que vous pourrez répondre à mon problème. En vous lisant j’ai une lueur d espoir face à ma maladie je me présente je m appelle véronique et j’ai 33 ans bientot j habite la région parisienne je suis depuis mon enfance sujette à une anorexie souvent avc plusieurs étapes plus ou moins dur à présent je suis depuis 5 ans dans une sévère anorexie je ne vous fait de topos sur se sujet tous le monde en connaît ses symptômes j’ai une imc inférieur à 16 donc dans une maigreur dangereuse qui peu engendrer des maladie j’ai aucun appétit jetai fumeuse de canabis car elle m’aider à M ouvrir l’appétit mais c est bien le contraire car elle m’a petit à petit fai perdre encor plus de poid donc arrêt mais je continu de maigrir tous les jours tous ce qui se fait de naturel j’ai eu recours à tous sorte de médoc et complémentaires comme renutryl etc..bref sachant aussi fasse à cet maladie je suis rentrer dans une dépression avez vous une idée qui pourrai me redonner l envi de me nourrir. Je vous remercie d’avance

    Répondre
  15. didisimba@hotmail.com

    Bonjour je avez mon fils handicape en fouteau rolant pour un accident avec une scotter fait trois ans; lui souffre beacoups de douleur; i jes jambes bougent i pendant la nuit cette imposible de dormir;; prend 18 cachets per jours lui a mis de plantes 6 pour se faire de tisannes a la nuit; i les gerdarmes de saillagouse son venu pour un autre motif chez lui i han retrouver les plantes; son tout elever ; me le grave cette que sont dir que son pas les plantes que se le interesan pas que no avez beacoup; si no que les han coaccioner a dire qui se qui vent a grandes cantites ; quand le povre non connaiser pas a personne cete pour ca que lui les faire pouser i domain paser de nouveau a la gerdarmeria a 8;30 ; pour les dire quelque chose que lui se pas; je peur; que le van a faire a mon povre fils je vouler que personne me dire que faire s.v.p.

    Répondre
  16. chritiane.jolly@wanadoo.fr

    Bonjour,j’aimerai savoir ou trouver du cannabis médical,pour une personne ,qui fait une grave dépression,ou peut-on trouver des plants ?pour faire du jus frais de cannabis(je suis vraiment novice ,en la matière).Les médicaments ne lui font rien,et j’aimerai tellement pouvoir l’aider.L’adresse d’un médecin serait aussi la bienvenue.Je vous remercie .

    Répondre
  17. morelli

    Bonjour

    Il serait interessant que tous ces temoins du cannabis medicinal nous indiquent la dose ou le moyen
    utilisé (hui

    Répondre
  18. MANU

    N’abusez pas du cannabis car meme si cette drogue est douce, elle s’accumule enormément dans le cerveaux et une consommation chronique durant des années entrainera des troubles de la concentration et de la mémoire assez fulgurants!! Evitez de consommer avec de l’alcool ou des hallucinogènes également. Si le THC est peu toxique au niveau somatique, cest une drogue très puissante au niveau du psychisme avec des conséquences non négligeables!! Etant anciens gros consommateurs (max 20 joints par jour!!) j’ai arrété un jour car je n’arrivais plus à me souvenir de choses simples…ayant arreté quelques mois, je n’ai jamais pu reconsommé meme à doses modérées!! Je pense que lorsque le THC cest accumulé durant des années (15ans) dans le SNC, l’arret puis la reprise de la consommation provoque une resensibilisation extreme des récepteurs aux canabonoides…en gros vos recepteurs ont ete desensibilisés durant des années du à l’accumulation et lorsque tout le THC est parti de votre systeme nerveux, vos recepteurs redeviennent sensibles et certainement bien plus sensibles que ceux d’un novice!! Il en découlme sensation de paranoia dès les premières boufées, troubles somatiques divers…plusieurs autres personnes miont raconté des fait similaires. Aujourdhui je ne consomme donc plus de cannabis mais je tiens à signaler que la dépendance psychologique peut savérer non négligeable surtout apres plus d’une décénie de consommation intensive!! Pour arreter il faut parfois recourir aux benzodiazépines durant une breve période car les angoisses et les troubles du sommeil sont de mise!! Sinon le cannabis thérapeutique à faibles doses pour soulager de graves pathologies sont une bénédiction pour de nombreux malades!! Mais je tiens à souligner le caractère pernicieux d’une consommation abusive lors d’une scolarité par ex qui favorise l’échec scolaire et jen sais quelque chose!! Faites attention aux abus!! La différence entre un médicament et un poison, cest la dose et uniquement la dose.

    Répondre
    1. loislard

      Sans vouloir rentrer dans les détails, mais 20 joints par jours évidement, essaye de boire 20 L d’eau par jour tu verra si tu te sens pas mal. Où 20 gâteau, où 20 coca. Mais la modération est effectivement la meilleure des armes

      Répondre
    2. Olysh

      Fumer n’importe quelle plante est nocif pour la santé; c’est la combustion plus précisément qui est nocive pour les poumons, le coeur, la gorge, etc.

      Fumer intensivement 20 cigarettes par jour est très nocif pour la santé.

      La dépendance au tabac est beaucoup plus forte que celle au cannabis.

      Essayez de vaporiser et vous verrez ;)

      Répondre
  19. lemerick

    j’ai une douleur récurante due à une prothèse intercostale 15 X 10 cm arrimée sur le première flottante aggravé par une alodynie sévère qui m’interdit tout mouvement élémentaire et de porter des vêtements je vis torse nu avec 200 Euros de gaz par mois pour du 24,5 °aucun antalgique prescrit par la Faculté n’a pu l’atténuer… et avec des effets secondaires avilissants notamment Lyrica… je souhaiterais aléborer teinture mère avec alcool 90 °de cannabis, mais lequel choisir avec un taux de CDB élévé, car la plupart c’est le taux en THC qui est recherché pour les fumeurs…..PS . la dose des gouttes à diluer dans de l’eau est à évaluer pour chaque individu en peut commencer à 100 gouttes 1 cuillère à café.. et sans effet secondaire .. je suis allé jusqu’à 900 soit 3 cuillères à soupe …sans effet car je n’avais pas cultivé le bon cannabis …avec un taux de CBD. élevé ……..LA REGLE DE BASE IL NE FAUT PAS FUMER (d’après PLINE L’ANCIEN apothicaire distingué……..

    Répondre
  20. lemerick

    bjr cherche à acheter plant cannabis Indica à forte teneur en CBD pour élaborer teinture mère avec alcool 90 °deux parts de cannabis haché feuilles et fleurs pour une part alcool de 90 ° merci

    Répondre
  21. Gérard

    Merci pour ces informations qui seront utiles à tous les malades à qui il ne reste que le cannabis pour se soulager. Je me réjouis que le cannabis thérapeutique soit autorisé en France mais sous quelles conditions ! Je trouve assez révoltant qu’il soit aussi difficile pour ces malades d’accéder au cannabis thérapeutique. Comment peut-on obliger certains d’entre eux à se soigner dans l’illégalité et le secret ! Comme s’il s’agissait d’une pratique honteuse. Face à la douleur, il ne devrait jamais y avoir de questions de moral

    Répondre
  22. lemerick

    bjr j’ai aimé c’est exposé, moi depuis plusieurs années j’ai essayé de faire de la teinture, mais je n’avais pas la bonne espèce de chanvre (il y en a plus de 130 soit disant « médicinale » j’ai fait de la teinture à froid avec de l’alcool de 90°j’ai pris jusqu’à 900 gouttes soit trois cuillères à soupe diluée dans un verre d’eau 25 cl eh bien aucun effet sur ma douleur et je ne suis pas tombé parterre et je n’ai pas eu de geule de bois !!!!! il faut attendre aussi plus de six mois pour récolter quand on fait la culture en extérieur ( le mélange de macération 1/2 un litre d’alcool pour deux Kg de plante fraiche entière préalablement hachée au robot !!!!!!

    Répondre
  23. lemerick

    j’en rajoute car je trouve qu’il ya beaucoup  » d’enfumeurs  » j’ai acheté de l’huile de cannabis CBD + 100mg , aucun effet idem je bois même au goulot de la bouteille !!!! il y a aussi des comptes gouttes de 3gr à 150 $ !!! en lisant les avis des « consommateurs  » c’est une panacée et pour ma douleur aucun effet j’ai un prothèse de 15 x 10 en plastique suite à une pariétectomie basse gauche arrimée sur la première flottante !! qui m’interdit tous mouvements !!!!! à celà s’ajoute une alodynie sévère sur tout le côté gauche je suis torse nu en permanence car je supporte aucun vetement rien que le frolement de la nappe de table de cuisine me « tétanise » infernal il faut que dje reste immobile pas tousser pas bailler respirer à « l’économie amplitude quasi nulle heureusement que je suis vacciné pour les poumons sinon je serais mort d’infection pulmonaire….!!!!! voilà comme les antalgiques classiques non pas d’effet sur la douleur il n’y a que des effets secondaires parfois avilissants alors je voulais ‘tenter ‘ ma chance avec le chanvre……

    Répondre
    1. loislard

      Excuse moi de te répondre, mais l’huile de CBD ne remplace pas la vraie huile de cannabis (contenant du THC entre autre CBD et 2 autres…). Et ne traite effectivement pas significativement voir pas du tout la douleur. Il fallait mieux se renseigner.

      ++

      Répondre
  24. Franck

    Bonsoir je suis d’aire sur la lys (pas de Calais)j’ai comme projet de crée une association pour légalisation et l’auto production du cannabis thérapeutique, Je recherche une personne (femme) qui souhaiterait m’aider pour association.Si quelqu’un sérieux envoyé moi message sur mon email Lemaitre.franck62@gmai.com.a bientôt

    Répondre
  25. philip

    Je suis Philip yetim et ma femme souffre d’un cancer du sein, le médecin m’a dit il y avait peu de choses qu’il pouvait faire puisqu’elle n’était pas répondre au traitement, mais mon ami est venu à notre secours en ordonnant cette huile de Cannabis de Rick Simpson qui, dit-il, a aidé certains patient lutte contre le cancer de divers types et nous avons décidé de faire un essai, jusqu’à présent ma femme s’améliore parfaitement bien et actuellement elle a davantage de poids. J’ai senti sa nécessaire que je laisse d’autres personnes qui souffrent de cette maladie aiguë qui une fois que vous avez une bonne huile de Cannabis, qu’il peut vraiment donner un une bonne seconde chance de vivre, si vous êtes dans le besoin de cette huile de Cannabis ou famille et ses amis. vous pouvez contacter Rick Simpson Foundation, qui a fourni ma femme et moi avec cet email : ricksimpsonmedicalservices@outlook.com

    Répondre
    1. loislard

      Bonjour, je m’apprête à traiter mon père avec l’huile (cancer poumons métastasé) pourrions nous discuter par mail ?

      Ludy

      Répondre
  26. Ludivine

    Bonjour, j’invite chacun qui souhaite approfondir ce sujet à me contacter par mail l.loislard@gmail.com. Mon père à débuter un traitement au CBD pour un cancer du poumons métastatiques au os. Il est traité par chimiothérapie. Je souhaite recueillir des témoignages mais également aider les personnes qui souhaite se traiter avec cette huile.

    à bientôt.

    Luttons tous pour que ce cadeau de la nature nous soit rendu. Dans l’attente de vous lire. Je compte créer un groupe de parole Facebook pour ouvrir le débat et partager.

    Merci à tous

    Répondre
  27. benoit

    bonjour,

    suite a un grave accident je suis « re-devenu » épileptique.
    je faisais entre 1 a 3 crise par mois même avec mon traitement anti-épileptique « tégrétol et lamictal depuis bientot 7 ans, il y a un peu plus d’un an je consomme du cannabis et depuis plus du tout de crise.

    a nos jours, c’est toujours illégal d’utiliser nos ressource naturel pour se soigner, je trouve ca abérant, donc comme tout le monde ca me fait en partie peur.

    Répondre
    1. duplessis

      Bonjour Louis,

      Je souhaiterais prendre contact avec vous , car je souhaite garder l’anonimat.
      Bien amicalement loic

      Répondre
  28. Paris Louis

    Je suis de Paris Louis, âgé de 59 ans. une fois avec cette maladie diabolique appelée cancer’ quand j’ai entendu parler de l’huile magique appelée huile de cannabis a décidé de lui donner un essai. Mais comment obtenir est devenu un problème, je suis allé à la recherche et suis tombé sur huile médicale Rick Simpson, j’ai contacté le Dr Rick Simpson par e-mail Ricksimpsonmedicaloil@outlook.com qui ont aidé de nombreux patients pour l’huile de cannabis délivré, alors je lui ai donné un essai et dans les 5 jours mon huile de cannabis a été livré à mon pas de porte et mis de côté qu’il m’a donné des instructions sur comment utilisent l’huile. et dans les 5 semaines de mon application, j’ai vu de grands changements dans ma santé loin si bonne que je suis se renforce chaque jour, tout cela grâce à ce médecin sincère.

    Répondre
    1. loic

      Bonjour Louis,

      J’ai commandé de l’huile de cbd et je souhaiterais connaitre la différence entre l’huile du Dr Rick Simpson
      Merci de votre réponse
      Cdlt loic

      Répondre
    2. Isabelle

      Je suis surprise car il paraît qu’il ne vend pas de son huile.

      Répondre
  29. Louis Paris

    Je suis Louis Paris, âgée de 59. une fois avec cette maladie diabolique appelé cancer »quand je entendu parler de l’huile appelée huile de cannabis magique que je décidé de faire un essai. Mais comment l’obtenir est devenu un problème, je suis allé à la recherche de, et suis tombé sur l’huile médicale Rick Simpson, je contacté le Dr Rick Simpson au Ricksimpsonmedicaloil@outlook.com par e-mail qui ont aidé de nombreux patients avec de l’huile de cannabis, donc je donnais un essai et dans les 5 jours, mon huile de cannabis a été livré à ma porte et mis de côté qu’il m’a donné des instructions sur la façon d’utiliser l’huile. et dans les 3 semaines de ma demande, je l’ai vu d’énormes changements dans ma santé jusqu’ici tout va bien, je vais devenir plus fort chaque jour, tout cela grâce à l’médecin sincère.

    Répondre
    1. Alex

      Bonjour, j’aimerais rentrer en contact avec vous pour avoir votre avis plus détaillé sur l’huile de Rick. Comment pouvons nous faire ? Mon mari est atteint d’un cancer. Cordialement

      Répondre
  30. douadi

    Bonjour

    moi je souffre des cervicales depuis presque 2 ans j en ai ras le bol j ai fais de l osteopathie chiropracteur du reiki de la sophro des anti inflammatoires et tjs mal .l irm dit bombement discaux je souhaite retravailler .que me conseille tu pour mes douleurs physiques sachant que je ne fume pas le cannabis.merci vraiment j attends un espoir car mon moral est au plus bas

    Répondre
  31. Anna

    Bonsoir,

    Depuis 30 ans,je suis sous benzodiazepines et sous anti depresseur et maintenant les médecins m’ont diagnostique fibromyalgique, depuis 2 ans ,un neurologue affirme la sclérose en plaque…. Et les douleurs s’accentuent,il y a des jours ou je préfèrerai la mort.
    A quand la légalisation du cannabis thérapeutique ,je viens d’en découvrir ,mais c’est la peur au ventre et l’angoisse des autorités…..qui me tenaillent
    C’est une honte,laisser souffrir les humains ainsi en France ,pays des droits de l’homme?????

    Répondre
  32. Shantel

    Mon nom est Shantel du Luxembourg, je fus atteint d’un cancer du cerveau. Je devais chimiothérapie et de radiothérapie à plusieurs reprises et il ne fonctionne pas, mais plutôt affaiblis mon système immunitaire et je fus incapable de se déplacer d’un endroit à, je vivais dans les douleurs pendant trois ans jusqu’à ce que je contacté centre de cancérologie Dr Rick Simpson par email Ricksimpsonmedicaloil @ perspectives. com pour acheter de l’huile de cannabis. Après l’utilisation de cette huile médicament cannabis pour 8 semaines de traitement, il ya eu de grands changements et je vous écris cet article je ne souffre pas d’un cancer encore je suis guéri, je suis libre. Patient atteint de cancer là-bas qui souffrent d’un cancer devrait obtenir l’huile de cannabis, Rick Simpson vend maintenant l’huile de cannabis, il m’a sauvé la vie Tout cela grâce à Dieu et Dr Rick Simpson.

    Répondre
  33. CBD Solution

    Bonjour,
    J’ai un ami qui fait actuellement parti d’un panel qui teste un CBD 100% organique à 0% de THC. Ce panel est composé de personnes souffrant de diverses pathologies allant de la migraine à la sclérose. Le premiers résultat sont très positifs. Il s’agit d’un extrait CBD 100% organique obtenu à partir d’un nouveau procédé. De part son origine, aucune trace de pesticide, fongicide, métaux lourds et autres composants nocifs.

    Je pense que cet extrait organique de CBD va révolutionner l’usage du « cannabis médical ».
    Encore un peu de patience.
    Cdlt

    Répondre
    1. fabienne

      bonjour,

      je me demandais si cette étude était faite en France, ce dont je doute, merci de nous le préciser, mais que ce soit en France ou ailleurs en Europe une étude sur l’effet des CBD est toujours intéressante.
      Fabienne

      Répondre
      1. CBD Solution

        L’étude a été lancée à partir de l’Espagne. Les participants sont européens et américains. Tout cela est bien évidement encore officieux vu les différentes législations. Malheureusement, je ne suis pas certain que le produit final sera disponible en pharmacie en France. Comme pour l’huile du dr. Simpson on pourra s’en procurer via internet. Je posterai les résultats ainsi que les Lab-Test dès que je les aurai.

        Répondre
        1. Jerome

          Bonjour sa serai interessant de voir cette etude effectivement , il est possible de seprocurer du cbd pur en cristal , pur a 98% ,,, chez endocannabinoide…

          Répondre
          1. CBD Solution

            Bonjour,
            Je viens de recevoir une partie des tests labo. Pour dire vrai, je suis un peu déçue. Pour une néophyte comme moi c’est du chinois.
            Quelque chose de plus lisible devrait sortir sous peu.
            Quoiqu’il en soit c’est l’efficacité du CBD qui importe. Depuis un mois, que mon ami qui participe au test il n’a eu qu’une seule crise et ca la première semaine. Depuis, rien, plus de crise, alors qu’il en avait 2 à 3 par semaine.
            Si cela intéresse quelqu’un ils sont disponibles sur demande à bright-future@Safe-mail.net.
            Cdlt

  34. lopez

    A CBD solution : il serait intéressant de connaître le taux de CBD pour avoir une idée de son efficacité et sous quelle forme il est consommé par les patient(e)s. Tu dis : j’ai reçu une partie des tests labos, cela concerne le CBD en question ou ta pathologie, car si cela concerne le CBD en question, il serait intéressant que tu nous donnes les résultats.
    Cdlt. Fabienne / Principes Actifs

    Répondre
    1. CBD Solution

      Désolé de répondre si tardivement. Après un tour aux urgences et après mon retour, je n’étais pas en mesure de faire quoique ce soit. Là ca va mieux mais j’écris avec des lunettes de soleil tant la lumière me perce l’oeil tel un pic à glace.
      Bref…..
      Les cristaux sont du CBD pur à 100% grâce à un procédé d’extraction particulier qui n’utilise aucun solvant (Naphta, Ether, etc…) Il est entièrement organique contrairement aux CBD de synthèse que l’on trouve principalement.
      0% de THC donc pas d’ivresse ni de psychose.
      Les modes d’administration sont divers.
      On peut simplement laisser fondre les cristaux sous la langue.
      Les cristaux peuvent être dilués dans de l’huile végétale Bio à un % défini selon les besoins. Opération que vous pouvez faire vous-même ou sur demande à la commande.
      Les cristaux peuvent être également préparé en eliquid pour vapoteuses. Sans Propylene Glycol.
      Des recommandations seront faites et après à chacun d’adaptera la quantité idéale selon ses besoins. Pour une personne de 50Kg et une autre de 100Kg bien que souffrant d’un mal identique le dosage ne sera pas le même.
      Une préparation existe aussi pour traiter les mélanomes et affections cutanées.
      Des terpènes peuvent être également ajouté à une préparation car la combinaison CDB+Terpenes est plus efficace pour certaines pathologies.
      Je suis dans l’attente de 500mg sous forme de cristaux. J’en ai eu pour près de 200€, mais dans mon état actuel peu importe, je donnerai n’importe quoi pour me débarrasser de ces crises. On m’a conseillé de commencer avec 4mg par jour en une prise et d’ajuster ensuite si besoin. D’après ce que j’ai pu lire, une fois les crises disparues il suffirait d’en prendre 1 fois par mois à titre préventif.

      Répondre
  35. LAMBERT

    Bonjour, nous sommes les parents d’une jeune femme de 37 ans et mère de trois jeunes enfants, atteinte et opérée en 2012 d’un cancer des ovaires, lequel s’est propagé à tout le péritoine. Elle subit encore aujourd’hui toutes sortes de chimiothérapies de moins en moins efficaces. Les médecins la disent condamnée dans peu de temps ce qui n’est concevable ni pour elle et sa famille ni pour nous, mère et père qui d’adorons. C’est un cri de désespoir que nous lançons…Aidez-nous à la sauver en nous disant comment lui procurer cette huile miraculeuse ou, du moins, cette plante aux fins thérapeutiques. Nous comptons tellement sur votre réponse. Merci d’avance. Patricia et Bruno LAMBERT

    Répondre
  36. david

    bonjour ,j’espere que vous allez bien ,je suis atteint d’une sclerose en plaque progressive ,avec beaucoup de douleurs une fois immobile est couché j’ai essayé beaucoup d’anti douleurs mais rien ni fait ,et quand je parle de cannabis a tout mes toubib,ça ne semble pas les interpellé plus que ça , je trouve vraiment dommage de ne pas pouvoir avoir accès au cannabis ,car j’ai eu l’occasion de teste une fois pendant 5 jour en infusion ,et comme par hasards mes courbature est coup électrique sur flanc droit au moindre mouvement beaucoup moins présent j’ai passé une semaine ont peu dire super c’est qu’on a dire ,mais moi ça ma fait un grand bien physiquement et moralement , voila merci pour votre témoignage qui m’a beaucoup touché david

    Répondre
    1. Olysh

      L’eau ne dissout pas les principes actifs du cannabis.

      Répondre
  37. Resiste

    DANGER LIE AU HASHISH ACHETE DANS LA RUE.
    Merci pour ces temoignages. Malade et handicapee par ma maladie j’ai eu recours ces derniers mois au hash que l’on peut acheter a tous les coins de rue. Hier ce qu’on m’a vendu etait fortement coupe avec du POISON!!! Au moment ou j’ecris ces lignes je souffre encore 24h apres. Il faut absolument que les gens sachent que les traffiquants encore plus depuis quelques nois coupent au Maroc le produit avec toutes sortes de substances nocives et qui ont des consequences sur les poumons, le foie, les reins et le coeur. Je pense a faire une petition en ligne apres avoir envoye un email au parti socialiste vu que des electiobs sont proches. Courage a tous les malades et a ceux qui se battent pour cette maniere alternative de se soigner.

    Répondre
    1. jean-luc

      Bonsoir chère ami tu devrez peut-être te diriger vers un cannabis social club de ta région. Tu aura une calité plus bio

      Répondre
  38. Endoca

    Salut,

    Je travaille pour l’entreprise danoise Endoca qui réalisent des produits avec que du CDB.

    J’ai un code promotionnel de 20% réduction sur tous les produits (regarder dans le site internet http://www.endoca.com) lequel je voudrais partager avec les gens qui en ont besoin.

    Voici le code : akfrance2015. N’hésitez pas à le partager avec les gens qui puissent être intéressés.

    Répondre
    1. Polo

      Vous avez un autre code 20% remise valable?

      Répondre
  39. sand veronique

    bonjour
    suite erreur medicale je suis atteinte d une nevralgie pudendale depuis 2001 je suis sous morphine non stop et seropram anti depresseur et somniferes imovane je souhaitrerai avoir des infos concernant les tisanes de cannabis et vaporisateur moins fort que le sativex pour reduire mes douleurs myofaciales bilaterales muscles obturateur s i terne droit et hernie discale operee 9 fois pour la decompression du nerf pudendal et ayant porte un cathéter d infusion antalgique je recherche une medecine douce naturelle sans effetssecondaires mes douleurs sont de 7 sur 10 echelle eva elles sont d ordre neurologique le dr m a touche un nerf avec l ecarteur lors de l operation a l blqtion de l uterus je souffre bc et aime la vie mere de 3 enfants je suis reconnue handicapee mais les medocs me font perdre la memoire avez vous desconseils à me proposer sur l utilisation douce du cannabis pour reduire mes douleurs et me detendre un peu mercibeaucoup et courage pour vous sans la sante nous essayons de nous maintenir latete hors de l eau c est si dure ….

    Répondre
  40. Lorenda Johnson

    Mon nom est Lorenda Johnson de l’Australie, je fus atteint d’un cancer du cerveau. Je devais chimiothérapie et de radiothérapie à plusieurs reprises et il ne fonctionne pas, mais plutôt affaiblis mon système immunitaire et je fus incapable de se déplacer d’un endroit à, je vivais dans les douleurs pendant trois ans jusqu’à ce que je contacté centre de cancérologie Dr Rick Simpson par email Ricksimpsonmedicaloil @ perspectives. com pour acheter de l’huile de cannabis. Après l’utilisation de cette huile médicament cannabis pour 8 semaines de traitement, il ya eu de grands changements et je vous écris cet article je ne souffre pas d’un cancer encore je suis guéri, je suis libre. Patient atteint de cancer là-bas qui souffrent d’un cancer devrait obtenir l’huile de cannabis, Rick Simpson vend maintenant l’huile de cannabis, il m’a sauvé la vie Tout cela grâce à Dieu et Dr Rick Simpson.

    Répondre
    1. nesrine

      Bonsoir …mon conjoint est atteins d’un cancer au cerveau avc métastases dont le foie est aussi touché …étant donné qui’il soit diabétique ilbne peut se faire opéré …pour l’instant il n’a fait ni de radio ni de chimio thérapie …il prend des médicaments prescrits par son médecin dont le  »Methotrexate » 6fois par semaines les douleurs sont persistante surtout au niveau du crâne …fatigue nausée saignement nasale …etc il est diagnostiquer comme étant au stade final … Mais moi je crois aux médecines alternatives que j’en courage …j’onsiste pr qu’il mange bien bio malgré que je le vois découragé des fois … À 37 ans il avait encore bcp de choses qui voulait encore construire tel être papa …je suis tombée sur le témoignage du miraculé Me Rick Simpson et depuis je suis à la quête de tt ce qui se rapproche de cette l’huile de cannabis … Je souhaiterai vraiment lui en procuré …svp aider moi à être en contacte avec un distributeur du produit d’origine sachant qu’on lui a donné 6mois …et je ne consois pas un avenir sans lui …svp venez moi en aide …merci pour ceux qui en eu l’attention de me lire …

      Répondre
      1. Lisa

        Bonjour, mon père est depuis 4 ans environ atteint par un cancer de la prostate, apres radiothérapie, plusieurs chimio et diverses traitements, le foie est maintenant touché. Il est de plus en plus faible et les médecins n’ont plus de solutions à lui proposer. Aidez moi s’il vous plaît.

        Répondre
      2. Patricia

        Bjr madame, je suis très touchée par votre témoignage ! Vous pouvez vous procurer de l’huile de CBD 10% en 10ml en Belgique à Tournai, il faut vraiment essayer ! Regardez l’adresse sur internet ! Je souhaite à votre mari d’être au moins soulagé, mais prions dieu, de guérir complètement! Amicalement et bcp de courage.

        Répondre
        1. Patricia

          Je devais répondre à un témoignage au dessus, excusez moi et encore bcp de vourage

          Répondre
    2. boulin christine

      Pouvez vous me donner les liens pour acheter l’huile du Dr Rick Simpson
      Je ne les trouve pas et ne sais plus quoi faire pour aider mon compagnon
      dont l’état se dégrade de semaine en semaine.
      Je suis désespérée . Merci de m’aider.

      Répondre
  41. Linda Wadler

    Mon mari qui a été fortement infecté par le cancer du côlon avec métastases vers d’autres parties du corps, il a même été donné 6 mois à vivre. La vie de la famille était un enfer vivant avec la douleur dans le cœur, mais aujourd’hui, je dis au monde que le cannabis huile ont sauvé mon mari de mourir. Il est toujours en vie et nous sommes dans le 10ème mois. Dieu est si grand. Merci au Dr Gareth Walsh qui a vendu l’huile de chanvre pour nous que nous avons utilisé dans la guérison de maladie de mon mari. Encore une fois, je tiens à remercier le Dr Gareth Walsh pour sa merveilleuse huile de chanvre, nous sommes maintenant heureux avec mon mari revenir vivant, fort et sain. Vous pouvez communiquer avec le Dr Gareth sur chaque question médicale sur son Email: drwalshmedicalservice@outlook.com pour plus d’aide.

    Répondre
  42. desclous jerome

    bonjour je me soigne au cannabis depuis 10 ans et je me suis fais controler par la police et j’ai eu une suspension de permis du coup je doit prendre des médicaments qui me rende malade je voudrais savoir si il existe des recours légaux pour en avoir un usage médical du genre une derogation ou autre
    d’avance merci

    Répondre
  43. Frachisse

    Bonjour jai le defile cervico thoraco brachial douleur paresthesies brulures douleurs cervical….
    Que pourrai je prendre pour soulager

    Répondre
  44. rose

    ma fille n’est pas encore mort. ma fille a eu 4 pancréatique de scène cancer. mais elle est maintenant guérie après que j’ai acheté chanvre huile de médecin peinture et je l’ai appliqué selon l’instruction maintenant elle est guérie. Je suis heureux Aujourd’hui, ma fille est vivante. Si vous avez besoin de chanvre huile éviter internet fraudeurs. afin que l’huile de chanvre aujourd’hui via l’adresse email;bronner24canabisoil@yahoo.com

    Répondre
  45. andre

    je souffre depuis 12 ans d’une fisture arterio veineuse médulaire qui endommagé ma moelle épinière ,et qui me donne des douleurs insupportable dans les jambes avec des crampes , je suis soigné avec des anti douleurs , lyrica, zanudol , avec peu de résultats , les médecins ne connaissent pas ou peu cette maladie , que faire , merci de votre conseil

    Répondre
  46. TRAN

    Je comprend car je souffre de deux maladies orphelines depuis 10 ans et aimerais tant en bénéficier!
    J ai appris aujourdh ui que c était légal pour les personnes atteintes de cancer!

    Depuis 10 ans, suppression de la plus Grande prise en charge existant en France et Europe!

    Bref, vieillissant, j ai développé 88 syndromes/maladies liés à ces pathologies et je craque! Mais que faire quand ce serment d Hippocrate est devenue pour moi Le Serment D Hypocrites???? J ai tellement servi de cobayes, on m a donnée tellement de médicaments ( 2 pages) avec interactions et effets secondaires…voilà 5 ans que je ne fais plus confiance à la Médecine.

    En 5 ans, j ai fumé 2,5 joints mais de piètre qualité, sauf le premier!
    Je ne suis pas accrocs mais aimerais tant pouvoir en consommer….Aller mieux, mais aussi pour ma famille, découragée (Mon Mari ne sait pas non plus vers qui se tourner et a même fait une dépression).

    Merci pour l écoute

    Répondre
  47. Michel

    Bonjour , depuis trois ans sans qu’aucun médecin n’ait pu faire de diagnostics précis j’ai tout le côté droit du corps qui se durcit comme une tendinite géante au moindre effort . Un médecin m’a dit un jour , ne vous inquiéter pas avec un bon antidépresseur , un anti douleur et un somnifère pour dormir vous reprendre une vie normale . Non seulement les douleurs étaient toujours intenses mais la dépression s’est ajouté au programme , la totale .
    Je suis très interessé par le côté relaxant musculaire et anti douleur du canabis therapeuthique . Comment pourrais je avoir plus d’infos et essayer un traitement alternatif . Ma vie s’est réduite à in peau de chagrin et meme si dans un sens je l’accepte car je n’ai pas de solution ce que j’ai lu sur votre site me donne un peu d’espoir de retrouver un peu d’autonomie
    Merci d’avance et bonnes fêtes
    M

    Répondre
    1. Fabienne

      Bonsoir,
      vous trouverez des infos et/où études sur le Net,
      sites de Principesactifs.org, IACM, UFCMED.

      Cdlt
      Fabienne

      Répondre
      1. chaudre

        Comment faire pour commander cette huile de canabis faut il en parler a son medecin

        Répondre
  48. hysilia

    Comment se procurer des patch au cannabis pour douleurs neuropatiques faut il une ordonnance ? Ou le commander ? Pouvez vous me renseigner

    Répondre
    1. Hochede

      Bonjour je suis atteinte de fibromyalgie je souffre énormément et j aimerais trouver des patchs pouvez vous m aider svp

      Répondre
  49. Servoz

    Bonjour, suite à une opération d’une ostéoradionécrose en juin 2016 à la mandibule (j’ai déjà perdu l’autre à cause de la radiothérapie), j’ai une salive de + en + épaisse, collante et nauséabonde que je suis obligé d’enlever avec une brosse à dent, car elle se renouvelle sans arrêt, aussi auriez-vous une solution ? de plus les douleurs de brûlures à ma langue et à ma mandibule laquelle doit être curée et recouverte d’un lambeau nasogénien. Je viens de commencer un traitement avec un patch de Fentanyl 12 qui me donne des sueurs et une grande faiblesse musculaire au niveau des jambes, encore pas de résultat pour la douleur. Avez-vous déjà rencontré ce genre de problèmes et avez-vous une ou des solutions ? d’avance merci.

    Répondre
  50. ghislaine delahaye

    ou je peux acheter du cannabis therapeutique en ligne je suis atteinte de polyarthrite rhumatoide je souffre enormement

    Répondre
    1. agathe

      Bonjour Ghislaine, je suis moi-même atteinte de polyarthrite rhumatoïde. Pouvons-nous communiquer?
      Vous pouvez m’écrire à Agathaime arobase hotmail.fr
      Essayer de m’écrire rapidement. Au plaisir. Bien à vous.

      Répondre
  51. JLB

    Regardez chez Alchimia et Cannamed, il ont de l’huile de CBD et des concentrés CBD, il faut voir si cela vous aide. Pour le THC, il faut vous débrouiller dans la plus parfaite illégalité … désolé (graines + culture) ! La loi française m’interdit de vous y encourager. Ne comptez que sur vous-mêmes et vos proches, pas sur le marché noir car l’herbe y est chère, parfois adultérée et souvent bourrée de pesticides et d’engrais. On y fait aussi de très mauvaises rencontres … Salutations

    Répondre
  52. Ciappellano

    Bonjour moi j’ai des douleurs partout aucun médicaments me soulage brûlent à l estomac quand je prend trop médicaments très nerveuse je dort pas alors tjs fatigué et mon fils pareille très nerveux ne sait plus se concentre pique des crises déprime mal être en lui a pas confiance en lui un peu parano et voudrais prendre de huiles de canabis pouvez vous me conseiller s v p merci

    Répondre
  53. Ciappellano

    Bonjour moi j’ai des douleurs partout aucun médicaments me soulage brûlent à l estomac quand je prend trop médicaments très nerveuse je dort pas alors tjs fatigué et mon fils pareille très nerveux ne sait plus se concentre pique des crises déprime mal être en lui a pas confiance en lui un peu parano et voudrais prendre de huiles de canabis pouvez vous me conseiller s v p merci

    Répondre
  54. Seb

    Père d’un enfant de 4 ans épileptique, souffrant d’une maladie rare créant de l’ostéoporose chez les porteurs, même très jeunes, nous souhaiterions pouvoir traiter notre fils avec du CBD contre son épilepsie, afin d’éviter d’empirer son ostéoporose avec la dépakine.
    C’est aujourd’hui interdit en France, et si nous souhaitions nous approvisionner nous même à l’étranger, il nous en coûterait plusieurs centaines d’euro par mois.
    J’ai honte pour mon pays quand je lis les témoignages plus haut…
    L’hypocrisie et le mépris des malades me semble sans limite.
    Comment refuser à une personne touchée par un cancer, une leucémie, une sclérose en plaques, une maladie de Parkinson, ou une épilepsie les traitements qui les soulages.
    Quelle est cette morale rance qui laisse crever dans la douleur nos malades ?
    Quand est ce que des médecins sortiront du bois et oserons parler ?
    Actuellement ma sœur me décrit comment dans le service d’oncologie ou elle était interne à Tours le patron avait réussi à obtenir du Dronabinol pour un patient et le donnait en douce à d’autres patients en fin de vie, tellement la procédure pour obtenir ce succédané hors de prix est lourde et longue…
    Et bien sûr le Sativex autorisé depuis plusieurs années n’est toujours pas disponible en France faute d’accord entre le labo et la sécu.
    Nous sommes en 2017, cet article date de 2013, rien n’a changé pour les malades.
    Qu’on ne me parle pas de société bienveillante.

    Répondre
  55. JOSEPH Arlette

    Bonjour ,
    Atteinte de fibromyalgie ma vie est devenue un enfer avec toutes ces douleurs en continu.
    J’ai 57 ans et souffre depuis 4 ans sans un moment de répis.
    J’aimerais me procurer du cannabis thérapeutique mais je n’ai aucune idée du chemin à suivre.
    Pouvez-vous m’aider.
    Merci.
    Cordialement.
    Arlette

    Répondre
  56. Mylène

    Bonjour,
    Atteinte également de fibromyalgie depuis 13 ans,mes douleurs étaient jusqu’à présent supportables. Mais depuis quelques mois c’est devenu une véritable souffrance et rien ne me soulage.Par contre, je suis comme Arlette, je n’ai pas la moindre idée de comment faire pour trouver du cannabis thérapeutique .Si quelqu’un peut m’aider, merci d’avance.
    Mylène

    Répondre
  57. Séjourne

    Peux tu me renseigner pour l’achat du produit qui devient esseniel pour moi, j’ai une ma SPA diagnostiquée en 98, çà commence à devenir difficile au quotidien, j’ai du mal a me dire que je doive faire 2000kms pour la holande et trouver un médecin qui me fera une préscription légale car j’ai mal et la médecine française sans fout.

    Répondre
  58. Séjourne

    Nous sommes tous perdu devant nos douleurs et ne s’avons pas comment faire car la médecine ne nous aide pas. Je donne mon numéro et j’emmerde le corps médical et l’état qui ne vie pas mon calvaire si vous avez un solution et si je peux aider Bruno 0649280483

    Répondre
    1. Patrick

      Bonjour Séjourné.
      Je tenté de me procurer du Sativex en vain…
      Ma Mère est perclus de douleur et est atteinte de dépression
      Pouvez-vous me dire ou et comment je peux me procurer du Sativex. J’ai une ordonnance du médecin mais je n’ai pas pu me le fournir dans une pharmacie en suisse.
      Merci pour votre aide.

      Répondre
  59. Clément

    bonjour a tous , j’ai 64 ans et j’ai eu un accident de voiture il y a 38 ans depuis 20 ans je souffre dans mon corps au point de penser au suicide parfois , j’ai des contractures , des brûlures des picotements , des lancement ,mon seul soulagement c’est prendre des doses importantes de somnifère , car j’ai une plaquette inox fixé entre c3 c4 qui réduit mon canal rachidien et qui existe les racine nerveuses de cette zone je pense très sincèrement que si je pouvait éliminer les somnifères par un traitement au cannabis je me sentirai beaucoup mieux , mais où trouver cela et surtout le faire entendre . merci de votre aide ..clém

    Répondre
  60. michaux

    Bonjour. Déjà bravo et merci pour vos actions.
    Il est humainement indigne, ignoble et écœurant de vous faire du chantage avec l’état de santé que vous décrivez, de vous empêcher de mener une action citoyenne en se servant de votre faiblesse et de vous avoir privé même momentanément de ce qui vous permettait de vous soigner, de vous apaiser.
    Cela s’appelle simplement de la barbarie. (qui révolte la conscience de l’humanité !) (préambule déclaration des droits de l’homme)
    Comment la justice peut prétendre être légitime face à la douleur et au mal-être puisque la douleur est quelque chose d’intime et de personnel.
    En quoi cela concerne le législateur qui est incompétent dans le domaine du médical et qui est tellement perméable et fragile face aux lobbies tel que Big Pharma ?
    Pourquoi n’avez vous pas intenté un procès contre l’état français et ses lois qui seront de toute façon un jour, obsolètes. Ce n’est qu’une question de temps ?
    Dans un premier temps, en intentant une action en France vous perdrez puisque le système est bien verrouillé.
    Mais cela vous permettra dans un 2ème temps, de vous retourner vers une instance européenne ou internationale qui pourra condamner un pays avec une loi inhumaine qui vous prive de bien être, donc bien loin de la déclaration des droits de l’homme.
    Pourquoi cette suggestion, aucune législation n’est légitime face aux douleurs, au manque de sommeil etc.
    Cette législation est partisane et tyrannique puisqu’elle autorise les drogues « dures » du type morphine, opium et d’autres, avec les effets secondaires « graves » qu’ils provoquent, elle protège de fait, uniquement les intérêts financiers de Big Pharma au détriment de son peuple !
    Je compatis à votre douleur et à « votre chemin de croix » je suis de tout cœur avec vous dans votre combat face à la tyrannie d’une « oligarchie de fait ».
    Pierre Michaux

    Préambule de la « Déclaration universelle des droits de l’homme ».
    Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.
    Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l’homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l’humanité et que l’avènement d’un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l’homme.(il est barbare et tyrannique de priver un humain dans la douleur de ce qui l’aide à moins souffrir.)
    Considérant qu’il est essentiel que les droits de l’homme soient protégés par un régime de droit pour que l’homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l’oppression.
    Considérant qu’il est essentiel d’encourager le développement de relations amicales entre nations.
    Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l’égalité des droits des hommes et des femmes, et qu’ils se sont déclarés résolus à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande. (De quel égalité parle–t-on quand dans d’autres pays il est légal de consommer du canabis pour se soigner.il faut s’aligner sur ceux qui sont en avance, c’est le sens de l’histoire.)
    Considérant que les Etats Membres se sont engagés à assurer, en coopération avec l’Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l’homme et des libertés fondamentales. (Se soigner en utilisant ce qui vous parait bon et utile pour votre corps.)
    Considérant qu’une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance pour remplir pleinement cet engagement.

    L’Assemblée générale proclame la présente Déclaration universelle des droits de l’homme comme l’idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l’esprit, s’efforcent, par l’enseignement et l’éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d’en assurer, par des mesures progressives d’ordre national et international, la reconnaissance et l’application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction.
    Article premier

    Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.
    Article 2

    1. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
    2. De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.
    Article 3

    Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.
    Article 4

    Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

    Article 5 de la déclaration universelle des droits de l’homme.

    Article 9

    Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé. (Les autres pays accordant le droit de se soigner avec du canabis il faut interdire à la France d’arrêter des personnes qui se soigne avec du canabis puisque cette décision est arbitraire.)

    Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.
    Article 19

    Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.
    Article 20

    1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques.
    2. Nul ne peut être obligé de faire partie d’une association.

    Répondre
    1. Tatiana

      Merci de voir qu’ il ai des personnes qui pense comme vous…il y en a marre de cette veille France fermé et rigide, tout ca pourquoi? On ne sais même pas, alors que leur produit pharmaceutique nous font des effets secondaire bien plus nocifs et nous rendent bien plus dépendants, nous sommes des cobaille pour eux mais nous nous ne pouvons pas faire ce que nous voulons avec notre propre corps. C’est quand même aberrant…pourvu que ca change vite car excusé moi l’expretion « il nous font CHIER » bon courage a tout ne suis de tout cœur avec vous

      Répondre
      1. Tatiana

        Pardon Bon courage a tous, Je suis de tout cœur avec vous.

        Répondre
    2. taberlet

      Je souffre de névralgie cervico brachiale,arthrose cervicale discopathie.Aux 2 épaules conflit des sous épineux micro fissures calcification.je suis sous anti de presseur anxiolytique mais pas droit aux anti douleurs.Par contre les fleurs cannibis que je consomme le soir me donne migraine et céphalées la nuit car j’ai un traitement de fond de la migraine.Où se procurer ces fleurs quelle qualité. Merci de m’en faire part

      Répondre
  61. Nicole Guérin Desnoues

    Bonjour;
    Suite a la lecture de vos témoignages un grand merci et bravo pour vos combats. Je souffre de méchantes douleurs invalidantes dorsales liées à au parkinson et discopathies dégénératives. Le traitement à la morphine me devient insupportable je désire me tourner vers le cannabis. Je ne vois pas comment faire pour me procurer; Je suis démunie face à la législation. pourriez vous me renseigner? merci de votre compréhension cordialement.

    Répondre
  62. Adrien

    Bonjour, mon père est atteint de la maladie de Parkinson depuis 5 ans, il a d’abord subit un traitement médicamenteux qui s’est rapidement montré inefficace. Après avoir bénéficié d une opération chirurgicale visant a poser des électrodes directement au niveau du cerveau, son son état s’est amélioré, ou plutôt stabilisé ( plus de dyskinésies ) mais il souffre encore de fatigue récurrente et de douleurs musculaires. Son traitement médicamenteux est toujours présent mais moins lourd que par le passé. Ma question est la suivante : Pensez vous que de l’huile de CBD par ex, puisse lui apporter quelques chose de bénéfique ? Je vous remercie par avance.

    Répondre
    1. Gérald Pelletier

      Bonjour,
      Depuis plusieurs années je souffre de plus en plus des jambes lourdes. J’ai de plus en plus de difficulté à marcher. Ma question est : AVec la nouvelle drogue Canabis, qu’est-ce que je pourrais utiliser comme canabis et de quelle façon je peux l’utiliser ?
      J’ai horreur des drogues chimiques qui sont proposés.

      Répondre
    2. Patricia

      Vous savez je compatis aux souffrances de tous ces témoignages touchants ! Je suis moi- même atteinte depuis de nombreuses années tous les jours, de douleurs cervicales et du dos, ayant des hernies, et de neuropathies très douloureuses, sensations de coups de couteaux, de brûlures… Je vais essayer le CBD en 10%, je pense qu’il faut tout essayer pour calmer nos douleurs, et la France est vraiment en retard devant ces solutions qui pourraient soulager bcp de malades, et c’est honteux ! N’y a t-il pas là dessous des questions d’argent, les pharmacies travailleraient moins…il faut légaliser en France le cannabis médical, bien suivi par son médecin traitant, mais en attendant la permission de ces messieurs les médecins, essayons le CBD, avec un taux de THC à juste 0.2% autorisé par la loi française, pour ne pas être pénalisés! Heureusement j’ai la Belgique près de chez moi pour aller en acheter en huile de 10% de CBD en flacon de 10ml! J’aimerais vous dire les effets sur la douleur d’ici un moment, car je l’aurais que dans 7jours!bon courage à vous tous d’une malade qui vous comprend !

      Répondre
      1. Béa

        Bonsoir,pourriez vous me dire à quel endroit en Belgique peut-on trouver le CBD? pharmacie ?magasin bio? Merci d’avance pour votre réponse

        Répondre
  63. burnchon alexandre

    bonjour,
    AGE DE 39 ANS ET BOUCHER DE METIER.
    Je fume depuis environ 20 ans au départ pour le récréatif car pour exemple faire de la musique et ouvrir mon chakra , mais aussi pour inhiber une timidité maladive qui devant les autres me bouffe la vie , ainsi avec le cannabis je suis plus serein et plus confiant devant les difficultés et les autres.
    Je fume aussi du canna pour calmer mes douleurs au niveau sciatique , dorsale et musculaire (bras notamment ) car les antalgiques me pourrissent le foie, et la boucherie vu que je pèse 60 kilos ma déboiter le corps..allez expliquez sa à un juge..
    Résultat j ai eu un accident de la route cet été , car très fatigué par la canicule au mois de juin (vu que je dors mal avec toutes ces douleurs ) et avec un peu d’alcool j ‘ai malheureusement eu un accident=sternum cassé , voiture détruite , assurance radié , perte d’emploi vu que je pouvait plus travailler avec ma fracture et plus de voitures….Mais je n’aurais pas dut conduire avec ce fichu alcool on est bien d’accord , mais personne ne m’a raccompagnés et ma femme ne possède pas le permis car elle est fragile et n’y arrive pas , et nous avons de 7 ans.
    Voila donc j’ai été jugé , j’ai eu 4 mois de sursis avec 2 ans de mise à l’épreuve…330 euros d’amende et annulation du permis pour 2 mois (je dois le repasser ) …Il parait que je m’en sors bien…je précise en 20 ans de conduite j’ai eu 2 accident (je dois alors être un danger pour tout le monde apparemment )
    Voilà je vous dis cela si sa peut aider quelqu’un ….car pour ma part aujourd’hui j’ai arrêter de fumer du cannabis (vu que j’ai plus le droit ) , et il ne me reste plus qu’à serrer des dents quand j’ai mal et faire comme si tout allait bien ..elle est pas belle la vie…

    Répondre
    1. burnchon alexandre

      oups…j’ai un enfant de 7 ans ..je veux dire…lol

      Répondre
  64. CARRARA

    Je ne dors plus.De la peine physique par une douleur intestinale, côté droit.
    L’hôpital d’Evreux-Seine, aux urgences ne me communique pas mon problème(mystère & boule de gomme).Prescription pendant 10 jours,3 fois par jour: Amoxicilline (acide clavulanique) et Flagyl
    3 fois/jour.
    Un cannabis calme douleur?

    Répondre
  65. desfossez

    Bonjour
    Le plus incroyable et surtout hypocrite c’est que des élus voudraient légaliser le cannabis et d’autres ou les mêmes interdire le principe actif pour soigner
    A ne rien y comprendre

    Répondre
  66. Cédric

    Bonjour , lire ces deux témoignages touchant n est ni plus ni moins que le quotidien , je m explique , depuis environs une quinzaine d années je soigne ma femme pour un Crohn avec les phyto-cannabinoides (huile de cannabis) ? DE plus je l utilise aussi pour moi suite a un grave accident de moto VS poids lourd (la moto c était moi !!); Résultats 9 fractures dont une double ouverte entre les orteils et le genou , une rupture croisée ligamentaire . C était en 1991 et une dizaine d années plus tard je me suis mis a souffrir horriblement de cette jambe et seul le cannabis a un effet positif chez moi et hors de questions d avaler des antalgiques , des anxiolytiques et des morphiniques ou opiacés . Le temps allant je me suis mis a partager notre expérience sur facebook et j ai aidé d innombrables personnes souffrant de diverses pathologies s étendant des syndromes anxieux , inflammatoire , insomniaques a des pathologies bien plus lourdes du type Parkinson , SIDA , cancers , épileptie , etc ….. Et a chaque fois ou presque les personnes ont vu leur qualité de vie s améliorer au minimum et pour certains des rémissions inespérées ou même parfois ça leurs a sauvé la vie surtout dans le cas de cancers avancés ou les radio et chimio faisaient que les gens mourraient de faim ou d autres joyeusetés . J ai pour projet très proche de déménager en Espagne pour élaborer dessouches médicales adaptés a traiter des pathologies et symptômes bien précis fort de mes 15 ans d expérience dans le domaine et de créer un blog permettant aux gens souffrant de pouvoir introduire ces protocoles cannabiques en toute sécurité et accompagnés .; Je souhaite tout plein de courage a toute les personnes caressant les limites des médications traditionnelles , un espoir existe pour vous , ne lâchez pas l affaire et ne faites pas de votre santé et votre dignité de vie une affaire de législation , il y a un une déclaration des droits de l homme qui soutient le contraire et disant que le droit a la dignité et a la bonne santé est un droit fondamental et inaliénable , forza dissidencia !!!

    Répondre
  67. Aliki

    En vous lisant je me sens moins seule! J’ai une bpco emphysème stade 4. Je ne sais pas vers qui me tourner pour savoir quelles molécule et posologie pour ameliorer la situation. Si quelqu’un à une idée je suis preneuse.

    Répondre
  68. paul

    La vaporisation est vraiment recommandé dans le cadre d’un usage thérapeutique ! Bon courage a vous, soyez fort.

    Répondre