Partir à l’étranger

Pays hors de l’espace Schengen autorisant les MSO

Dernière mise à jour : 13-08-2019

À savoir

Pour plus d’information consultez la fiche de l’ANSM intitulée « Transport personnel de médicaments stupéfiants détenus dans le cadre d’un traitement médical »

Exemples : États-Unis, Iran, Afrique du Sud, Israël, Thaïlande…

Vous devez vous munir de votre ordonnance ainsi que :

  • d’une « Attestation de transport » pour la durée maximale de prescription et vers les destinations pour lesquelles les autorités exigent une attestation de transport de l’ANSM à se procurer à l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM)
  • ou d’une simple lettre d’accompagnement, rédigée en anglais et décrivant votre prise en charge (nom du prescripteur, dosage, durée de prescription, ancienneté de la prise en charge) si la durée de votre voyage est inférieure au délai maximal de prescription.

En règle générale, vous pouvez tenter de vous renseigner sur les modalités en vigueur auprès de l’ambassade, par téléphone et sans donner votre identité.

Lorsque le déplacement est de très longue durée, le patient peut obtenir, en cas de besoin, une prolongation de son traitement dans le pays d’accueil.

Mention spéciale pour les États-Unis d’Amérique où la méthadone est prescrite mais où les ex-usagers de drogues sont théoriquement interdits sur le territoire, comme vous le découvrirez en remplissant la fiche de renseignements aéroportuaire à remplir sur Internet avant votre voyage.

Subtitution | Informez-vous, informez-nous Echangez sur le forum