Vos droits

L’ordonnance

Dernière mise à jour : 01-07-2013

La prescription d’opiacés doit être faite au moyen d’une ordonnance sécurisée, théoriquement infalsifiable. Si votre médecin n’en possède pas, il est tenu de s’en procurer. Le fait de ne pas posséder un tel document ne doit pas servir d’argument pour vous refuser une prescription.

Veillez à toujours avoir votre dernière ordonnance sur vous. En théorie, vous devez bénéficier de l’original de la prescription mais en pratique, de nombreux pharmaciens ne vous remettent qu’une photocopie. Si c’est le cas, insistez pour récupérer l’original, c’est votre propriété.

À défaut, munissez-vous d’une ancienne ordonnance lorsque vous transportez vos médicaments avec vous. Peu le savent, mais lors d’un contrôle de police, vous devez pouvoir justifier de leur provenance médicale. En l’absence de prescription, vous pouvez être suspecté de vous fournir au marché noir et finir au poste. Rappelez-vous que les MSO hors contexte médical restent une drogue.

Si vous avez oublié votre ordonnance, pour éviter le désagrément d’un – court – séjour au poste, ayez la présence d’esprit de donner le nom et le téléphone de votre médecin ou du pharmacien qui vous a délivré le traitement pour vérification aux policiers et incitez les à les contacter. La plupart du temps cela suffit.

Choix du pharmacien

Depuis 2007, une modification de la réglementation rend obligatoire la mention sur l’ordonnance du nom du pharmacien qui sera chargé de la délivrance de votre traitement (art. L162-4-2 du code de la Sécurité sociale).

Votre médecin est tenu de se conformer à vos indications pour déterminer ce choix. Dans l’idéal, nous vous conseillons de vous renseigner pour connaître au moins deux officines volontaires, de manière à ne pas vous sentir prisonnier d’une seule adresse.

Choisir une pharmacie est entièrement de la responsabilité du patient. Si ce choix ne vous convient plus, vous êtes parfaitement en droit de mentionner une autre officine lors du renouvellement de votre ordonnance.

Attention !

  • Votre nom est toujours mentionné sur l’ordonnance, dont le contenu est personnel. Elle est votre propriété et vous devez la conserver (les copies nécessaires pour les pharmacies doivent être faites par le pharmacien).
  • S’il est avéré que votre médicament a été consommé par un tiers, vous pouvez être considéré comme responsable, a fortiori en cas de problèmes sanitaires (risques).
  • De plus, la présentation d’une ordonnance à votre nom vous prémunit contre les contrôles de police ou autres opérations « antidétournement de Sub ».
Subtitution | Informez-vous, informez-nous Echangez sur le forum