Modes de contamination

Usage de drogues

Dernière mise à jour : 09-05-2016

C’est actuellement le mode majeur de transmission du VHC. La contamination peut à la fois se produire en cas de :

  • Partage de matériel (seringue, cuiller, filtre, eau, coton, tampon), la seringue étant, bien sûr, le premier vecteur. Aucun système de nettoyage n’est efficace car le VHC résiste à tout (alcool, Javel) et, contrairement au VIH, il résiste même à l’air libre au point de rester actif plusieurs semaines dans un verre ou une cuiller/cupule.
    TOUT LE MATÉRIEL EST DONC SUSCEPTIBLE D’ÊTRE UN OBJET DE TRANSMISSION.

  • Sniff (partage de la paille). Le sniff peut être un vecteur de contamination quand il occasionne des saignements de la muqueuse nasale, notamment en cas de sniff de coke ou de speed. Le partage de la paille est à proscrire absolument.
  • Blessures aux mains, lésions des lèvres et de la bouche, qui sont fréquentes lors de la préparation/consommation de crack et freebase (partage de doseurs en verre, de cutter, ou de pipes à crack).

Pour réduire les risques de contamination lié à l’usage de drogues, voir le rubrique Drogues et VHC