Droits des Usagers

Bienvenue sur la plateforme Droits des usagers, créée par l’Observatoire des Droits Des Usagers (O.D.U)

Dans chaque vignette ci-dessous, tu trouveras aussi des ressources légales et des guides d’usagers.

En te familiarisant avec ces informations, tu pourras revendiquer tes droits face aux professionnels de santé et porter plainte si ceux-ci te sont refusés.

Parlons-en !! Des questions ?  envie de débattre ? tout se passe ici !!

Asud vous donne la possibilité de vous exprimer , de débattre dans la joie et la cordialité , les commentaires sont ouvert anonymement , un peu de bon sens et de respect pour des débats claire et respecteux de toutes et de tous

Commentaires (16)

  • Interdire cette plante donnera les pleins pouvoirs aux sites étrangers qui ciblent les français.

    La plante y sera présentée comme ayant des effets de stupéfiants, et on notera une absence des mises en garde.

  • Le fait que la demande de #Kratom soit en augmentation depuis l’interdiction de la #codéine devrait alerter l’@ansm sur sa capacité à orienter les consommateurs dans des #CSAPA afin de recevoir une substitution adéquate.

  • un point d’actualité :
    finalement le Kratom n’a pas été discuté lors de la dernière session de l commission Nationale des stupéfiants de l’ANSM.
    Ce point est reporté à la prochaine session prévue au mois de juin 2019.

    Toute la question de son éventuel classement est donc reporté à plus tard.

    merci de continuer à contre cette page jusqu’à la prochaine commission nous vous tiendrons évidemment ai courant de la suite .

    • En rapport aux médias qui dénoncent 91 décès. Ils vont se servir de ça pour classer stup.
      Il est nécessaire de rappeler que ce sont les présentations criminelles qui sont responsables des accidents.
      Les USA et Canada ont eu beaucoup de problèmes sur ce point.

    • D’après l’article Medisite 66% des décès impliquant le kratom impliquaient aussi le fentanyl.
      (33% de l’héroine)

      Dolores O’riordan, la chanteuse des cranberries est morte d’une overdose de Fentanyl.

      • oui le problème que nous avons à la commission des stupéfiants est expliqué dans la lettre ouverte que nous lui avons adressé . Cet organisme est conçu structurellement pour classer des substances sur la liste des stupéfiants. Ils ont pris conscience avec le Médiator et divers autres scandales que parfois le point de vue des utilisateurs du « médicament ou produit de santé » est déterminant pour disposer d’une information dont les professionnels de santé ne disposent pas sur les effets des substances . A la com des stup ces deux logiques s’annulent car lorsque nous faisons état de vérités concernant des molécules qui ont vocation à être utilisées en dehors du système de soin. Comme la seule réponse de l’Etat dans ce cas de figure c’est le classement, en général la molécule est classée après un tour de table puis ce classement provoque encore plus de problèmes sanitaires, ce qui leur permet de dire ensuite : « vous voyez ces produits sont dangereux » et on est reparti pour un tour de classement avec la molécule suivante « 

  • A quelque jour du verdict du procès du trafiquant El Chapo, quel message devons-nous faire passer ?
    Le Kratom est un problème selon les pays, les lois en vigueur. En France est-il un problème ? Telle est la question.
    Le Kratom n’est pas nécessairement un problème, il peut être une solution.
    Il peut être une passerelle entre le refus de l’accès au soin et la consultation volontaire dans un CSAPA.
    Il est possible de faire de cette plante quelque chose d’utile si des conditions sont respectées.
    Toutes les présentations de ce produit ne sont pas forcément criminelles.
    L’idéal serait de ne pas gâcher un éventuel potentiel. On veut lutter contre les ravages de la drogue, mais pas contre n’importe quelle substance.
    C’est pour cela que je demande que cette plante fasse l’objet d’une plus importante surveillance, d’enquêtes approfondies de diverses sources et de natures impartiales.

    • N’ayez pas peur de commencer par dire que les drogues des narcotrafiquants ont commis des dégâts irréversibles dans la société. Emparez-vous du sujet.

      • Si le kratom a des effets rassurants pour les personnes dépendantes aux opiacées, ça peut révéler un potentiel à réduire la criminalité.

        • Bonjour olivier et jonathan,

          Je suis completement d’accord avec vos arguments.
          La decision de la commission des stup sur l’eventuel classement du kratom etait reporté en juin.

          Est ce que quelqu’un connait la date exacte??

          Si le kratom serait classé dans la liste des stup, franchement les consommateurs de cette plante auront tout de meme la possibilité d’en commander à l’etranger( pays voisin).

          Ne soyons pas pessimiste, meme si ca devient illégal en france, ca n’empechera pas d’en consommé , avec moin de liberté c’est certain.

          J’attends de vos nouvelles quand à la decision de la commission.

          Respectueuses salutations à vous deux !!

          Jeremy

  • « Précisons aussi que le kratom est et restera un produit de niche, dont la consommation confidentielle est réservée à un public d’initiés. D’une part en raison de sa faible accessibilité (quelques shops en ligne uniquement), de l’autre en raison de ses effets trop subtils pour la
    plupart des usagers, enfin à cause de son goût et la préparation que sa consommation nécessite (aucun conditionnement sous forme de gélules n’existe). »

    Très bien résumé

    • Je suis complètement chamboulé par cette horrible nouvelle… cela va bouleverser ma vie, je vais devoir aller dans un CSAPA, on va me filer des substances nocives en substitut, génial, merci, le seul effet secondaire avec le kratom en 2 ans de conso était la nausée que cela induisait, toute la mauvaise foi et les mensonges pour justifier cette décision, c’est vraiment honteux, scandaleux même, pays des libertés disent-ils… et ils interdisent une plante miracle la faisait passé pour la diable, et à côté de ça les lobbies nous prennent pour des rats de laboratoire..

  • Du grand n’importe quoi; pauvre France..

    Je recherche un produit naturel pour m’aider à supporter les douleurs liées à ma SEP, mais je vais être contraint de pendre des médoc pour soigner la CPAM mais sans effet positif pour ma santé bien évidement..

    Heureusement que les personnes ayant pris cette décision ont fais des grandes études..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2020 A.S.U.D. Tous droits réservés.

Inscrivez-vous à notre newsletter