Subutex : pas d’obligation de passer au générique

écrit par ASUD, le 18-11-2013 Thème : Subutex.

La Buprénorphine n’est pas soumise aux objectifs de délivrance nationale des médicaments génériques. C’est ce que précise l’arrêté du 7 novembre 2013 relatif à la fixation d’objectifs de délivrance de spécialités génériques.

picto-oduà savoir

Pour tous problème avec un professionnel de santé (médecins, pharmaciens, CSAPA, CAARUD, etc.) vous pouvez contacter l’Observatoire du Droit des Usagers d’ASUD.

Ainsi à partir du moment où il est écrit Subutex sur votre ordonnance, le pharmacien n’a aucun intérêt, ni droit non plus, de vous imposer un générique d’une autre marque. Pour plus de sécurité vous pouvez demander au médecin d’apposer la mention  » non substituable «  sur l’ordonnance.

Pour plus d’information sur les prescriptions et délivrances de médicaments de substitution opiacés, consultez la rubrique Substitution.

Logo Substitution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 − trois =

2 Commentaires

  1. Barroud

    Mais pourquoi enrichir toujours le même laboratoire? Pourquoi s’opposer au générique?

    Répondre
    1. ASUD

      bonjour,

      Vous n’avez pas compris notre position, nous défendons le libre choix du consommateur qui en l’occurrence est un patient. En matière de substances psychoactives la question du « ressenti » est primordiale pour que la thérapie soit efficace or les retours que nous avons de la part des usagers à propos de la buprénorphine sont assez tranchés quand à l’efficacité du princeps ou du générique en termes de ressenti , même si de nombreux utilisateurs de générique affirment être parfaitement sécurisés. . Ce que nous combattons c’est l’imposition d’un choix fait par le prescripteur ou le pharmacien .

      Répondre