Subutex : pas d’obligation de passer au générique

La Buprénorphine n’est pas soumise aux objectifs de délivrance nationale des médicaments génériques. C’est ce que précise l’arrêté du 7 novembre 2013 relatif à la fixation d’objectifs de délivrance de spécialités génériques.

picto-oduà savoir

Pour tous problème avec un professionnel de santé (médecins, pharmaciens, CSAPA, CAARUD, etc.) vous pouvez contacter l’Observatoire du Droit des Usagers d’ASUD.

Ainsi à partir du moment où il est écrit Subutex sur votre ordonnance, le pharmacien n’a aucun intérêt, ni droit non plus, de vous imposer un générique d’une autre marque. Pour plus de sécurité vous pouvez demander au médecin d’apposer la mention  » non substituable «  sur l’ordonnance.

Pour plus d’information sur les prescriptions et délivrances de médicaments de substitution opiacés, consultez la rubrique Substitution.

Logo Substitution

Subutex

Comments (11)

    • bonjour,

      Vous n’avez pas compris notre position, nous défendons le libre choix du consommateur qui en l’occurrence est un patient. En matière de substances psychoactives la question du « ressenti » est primordiale pour que la thérapie soit efficace or les retours que nous avons de la part des usagers à propos de la buprénorphine sont assez tranchés quand à l’efficacité du princeps ou du générique en termes de ressenti , même si de nombreux utilisateurs de générique affirment être parfaitement sécurisés. . Ce que nous combattons c’est l’imposition d’un choix fait par le prescripteur ou le pharmacien .

    • Bonjour OLIVIER

      dans ce cas nous te conseillons de reporter sur l’Observatoire du Droits des Usagers:
      http://www.asud.org/odu/
      le Nom de la pharmacie et ses coordonnées
      la date
      les circonstances: s’agit-il d’une pharmacie habituelle, avez vous été servi par le pharmacien ou un préparateur
      et donc de remplir le formulaire qui nous permet ensuite de faire remonter ce disfonctionnement

      c’est la seule possibilité que nous avons de faire bouger les choses

      merci

  • Bonjour j’ai appris par mon pharmacien que l’état veut changer cela ET nous faire payer nôtre traitement même avec mutuelle si nous prenons pas le subetex ça c’est très grave j’ai essayé de prendre des génériques et plusieurs mois ET j’ai été malades hotites mal de gorges brefs nous avons fait dès erreurs étant jeune mais j’ai 37 ans un fils je suis comme tout le monde l’état m’a mis à disposition ceux médicaments alors ils veulent nous faire payer de nous même le subetex c’est grave je sais bien l’état nous donne dès médicaments pire que dès drogue nous avons pas tous là chances de pouvoir payer ça revient chère nous payons déjà assez nos mutuelle pour cela alors est-ce que vous allez accepté cela ????? Je suis inquiète étant une maman mon mari qui travaille nous avons pas encore assez d’argent à donner à l’état français nous faisons que ça payer mais là santé c’est pas rien vous voulez que vos Centre de désintoxication soit rempli vue que Les personnes ne pourrons pas payée Les médicaments alors j’espère que nous avons dû soutient pour faire que cela ne passe pas l’état Va mettre des personnes insérer dans la vie en grande détresse merci de me répondre Ils faut se bouger contre cette loie merci à vous tous

  • Bonjour.
    Donc si le médecin écrit « buprénorphine » le patient doit régler le supplément si il veut le subutex ou non?
    Oui?
    Pourtant le subutex c’est de la buprénorphine par conséquence on en déduit quoi, que si le médecin note buprénorphine le patient n’a pas le choix de la marque, pourtant sur l’ordonnance ils ne notes pas buprénorphine « générique » du labo intel ou intel le patient peut choisir subutex sans pénalité de payement? A force de jouer avec les mots c’est à ne plus rien comprendre!!!

    • Oui c’est un peu compliqué à comprendre mais le SUBUTEX est une marque de Buprénorphine Haut Dosage ( BHD) mais il est aussi ce qu’on appelle un médicament « princeps » , c’est à dire la seule offre autorisée de cette molécule. Pour des raisons commerciales ( remboursement des coûts de fabrication ) le Subutex a donc été la seul médicament sur le marché ( de 1996 à 2002) jusqu’a ce que ce monopole de fait se termine et que des GENERIQUE de BHD, beaucoup moins chers arrivent sur la marché , comme pour tous les médicaments. Si votre médecin indique  » buprénorphine  » sur l’ordo , le pharmacien est obligé de vous donner le générique pour que vous soyez remboursé. Il doit au contraire mentionner  » princeps non substituable » s’il veut que vous puissiez obtenir le SUBUTEX et être remboursé.

  • Bonjour.
    Cela fait 13ans que je suis sous traitement. J’avais le « subutex » 16mg et tout se passer super bien, je n’avais jamais de chevauchements, jamais de rechutes et je diminuais progressivement jusqu’à arriver à 2mg en 2015, date à laquelle mon médecin est partit en retraite, le médecin remplaçant m’a obligé à passer au générique (sous le prétexte que j’ai la CMU complémentaire et que la secu lui met la pression), du coups, en 5 ans, de 2mg subutex, je suis remonté à 16mg générique avec rechutes et impossible de baisser le traitement de 10% sans souffrir alors qu’avec le subutex j’arrivais à baisser de 10% sans problèmes et les effets durée plus longtemps qu’avec le générique, aujourd’hui je vie un enfer, toutes les nuits j’ai le syndrome de jambes sans repos et si je fractionne 8mg matin/8mg soir je ne dors pas de la nuit.
    Je compte demander à la pharmacie le subutex à la place du générique même si sur l’ordonnance il y est noté buprénorphine. Qu’es ce que je vais devoir payer? La difference entre le subutex et le générique? Le tiers payant? Je ne comprends rien, pouvez vous m’aider SVP?

    • Bonjour PapaOmEgA,

      au risque de me répéter je préfère réinsister sur le fait que SEULE LA MENTION  » NON SUBSTITUABLE », portée en toutes lettres sur l’ordonnance peut obliger votre pharmacien à vous délivrer du Subutex plutôt que de le bupénorphine générique
      Sans mention explicite, le pharmacien peut te délivrer du Subutex , mais rien ne l’y oblige et c’est surtout lui qui a des comptes à rendre à la sécu sur la proportion de médicament générique délivrée dans sa pharmacie….
      Le problème que tu soulèves est encore et toujours sur le de la toute puissance médicale d’un praticien qui se sent en droit « d »obliger » ( c’est le terme que tu emploies ) son patient à passer du princeps au générique. Le prétexte de « la pression de la sécu » n’a aucune valeur réglementaire, si ton médecin estimes que pour des raison médicale tu dois bénéficier de tel médicament inscrit dans l’indication pour laquelle il existe une autorisation de mise sur le marché , la sécu n’a rien à redire. Les symptômes que tu décris sont suffisamment explicites. Je te conseilles plutôt de nous envoyer une doléance à l’Observatoire du droit des Usagers ( ODU)
      http://www.asud.org/odu/
      indiquant le nom et l’adresse du médecins en question, à charge à ASUD de faire remonter cette mauvaise pratique médicale à l’Ordre des Médecins .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre newsletter


© 2020 A.S.U.D. Tous droits réservés.