Droits des Usagers

Bienvenue sur la plateforme Droits des usagers, créée par l’Observatoire des Droits Des Usagers (O.D.U)

Dans chaque vignette ci-dessous, tu trouveras aussi des ressources légales et des guides d’usagers.

En te familiarisant avec ces informations, tu pourras revendiquer tes droits face aux professionnels de santé et porter plainte si ceux-ci te sont refusés.

Parlons-en !! Des questions ?  envie de débattre ? tout se passe ici !!

Asud vous donne la possibilité de vous exprimer , de débattre dans la joie et la cordialité , les commentaires sont ouvert anonymement , un peu de bon sens et de respect pour des débats claire et respecteux de toutes et de tous

Commentaires (6)

  • La consommation chronique peut donner des lésions des voies urinaires, particulièrement de la vessie : cystite interstitielle, cystite ulcéreuse et hémorragique. Des séquelles peuvent advenir sous la forme d’une rétraction définitive de la taille de la vessie, très invalidante.
    Le premier cas à été décrit en 2007 dans les pays asiatiques.
    Pour tout savoir de cette complication grave, aller sur scholar.google.fr
    Et tapez : « cystitis ketamine »

  • Je connais bien se produit et je nen prends plus désormais…avec la ké il faut ABSOLUMENT boire de l’eau le plus possible. Cette molécule attaque la vessie et cest la cystite garantie si vous ne buvez pas avec !! De plus il ne faut pas en faire un usage chronique: elle provoque des lésions cérébrales, les lésions d’Orley…problemes de concentration, d’élocution etc…comme le PCP mais en bcp moins rapide, heureusement!! Ensuite il ne faut pas mélanger la ké avec l’alcool, gros risque d’od…avec les opiacés il existe un risque accru d’OD également…la kétamine potentialise l’euphorie des morphiniques mais ces derniers diminue le coté psychédéliqe de la kétamine…attention avec les association avec les hallucinogènes!! Il faut diminuer les doses de chaque produit par 2 au moins. Surtout ne jamais consommer de la kétamine avec de la MDMA, les dégats cérébraux sont ENORMES!! Les benzos annument les effets de la kétamine donc utile si vous faites un bad trip!! Toujours avoir un valium sur soit lorque on prend se genre de chose…La kétamine peut avoir un fort coté antidepresseur sur le moment mais il s’estompe avec le temps et une dépression peut s’installer lors d’un usage chronique si la kétamine vient à manquer. Si vous etes sous traitement opiacé, un gros usage de ké vous mettra en manque bcp plus vite…je pense que cela est du à un métabolisme accéléré mais je nen suis pas sur…Voilà faites très attention bien que la toxicité du produit sois bien moindre que bcp d’autres!!

  • tout a fais d’accord avec la partie a savoir ce n’est pas une drogue de communication mais une drogue de solitaire mais depuis plus de dix ans que j’en consomme jamais je n’ai voyagé autan que depuis deux ou trois mois je me prend 1g pour le weekend et la voyage assurer lol et aucuns manque a part l’envi de revoyagé

  • Bonjour moi j ai voulu me suicider suite a une opération de l anus apparemment l anesthésiste a oublié que j etais épileptique.
    Mon mal être a durer deux mois,ma tête ne tenait plus instabilités neurologiques ma tete me disait de poignarder ma fille que j adore plus que tout au monde perte d appétit perte d équilibre un mal etre jour et nuit pendant deux mois plus jamais je me ferais opérer .Comme si la tete bourdonner et des pics de tension jusque 20 la figure qui brule j en passe…..

  • Arnaboldi Laurent et Catherine

    Mon fils’de 28 ans au Cambodge à Sam Loem prend’de la Ketamine cette merde autorisée à la vente en pharmacie, que faire pour lui faire comprendre qu’il’se détruit et nous avec, nous sommes en France à Colombes et ne savons que faire pour lui faire entendre raison. Nous sommes désespérés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2020 A.S.U.D. Tous droits réservés.

Inscrivez-vous à notre newsletter