Amphétamine, dexamphétamine, méthamphetamine, c’est quoi ?

écrit par Jimmy Kempfer, le 23-01-2013 Thème : Speed / Amphétamine.

Le système de récompense

L’amphétamine est une molécule fabriquée, au départ, à partir de l’ephedra, utilisée depuis la nuit des temps par les asiatiques pour ses effets stimulants et pour traiter l’asthme, grâce à son action sur les bronches.

Les chimistes ont décliné de multiples variétés amphétaminiques. Principaux effets recherchés : stimulation, recul du seuil de fatigue donc produit dopant, résistance au besoin de sommeil, excitation sexuelle, coupe faim et perte de l’appétit donc perte de poids… Elles ont aussi des applications thérapeutiques comme le traitement de l’hypotension, l’asthme, la narcolepsie , et calment même des enfants hyper-actifs. Au niveau cérébral les amphétamines agissent principalement sur les neuromédiateurs qui régulent la vigilance, les émotions, la concentration ainsi que les comportements instinctifs comme la faim, la sexualité. Ces substances participent de façon fondamentale à la perception et à la recherche du plaisir et qu’on appelle « système de récompense »..Les formes dextrogyres (voir tableau) peuvent agir plus spécifiquement sur le renforcement de l’ego et tout en étant plus euphorisantes, elles peuvent rendre aussi plus agressif..

Dex, méth, dexméth

Selon les manipulations sur la structure de la molécule pour adapter son action sur les neuromédiateurs, les chimistes ont pu atténuer ou renforcer certains effets, voire les multiplier. Selon la combinaison moléculaire, la drogue module et affine son action sur le système nerveux . Ain si la levo-amphétamine (basique) a une action stimulante simple, la dexamphétamine procure une stimulation moyenne mais une sensation d’éveil plus vive, la methamphétamine procure une euphorie et un besoin d’action plus intense, la dextromethamphétamine procure, une sensation d’éveil et un débordement de l’ego encore plus fort.

Pour comprendre voici un petit tableau avec des graduations de 1 à 6 selon l’intensité provoquée :

amphétamine dexamphetamine methamphetamine dexmethamphetamine
Sensation de stimulation 1 2 4 6
Euphorie 1 3 5 6
Confiance en soi 1 2 4 5
Durée 4h 4h-6h 8h-12h 12h-20h

La durée des effets peut varier selon le mode de consommation (injecté, sniffé, fumé, ingéré).et la quantité.
Avalé, le produit agit plus longtemps et plus en douceur que s’il est sniffé, injecté ou fumé. Les contrecoups et conséquences pénibles de la descente seront ensuite inversement proportionnels à l’intensité et à la durée des effets ressentis. Si les 3 premiers furent parfois des médicaments, la dexmethamphétamine ne fut jamais qu’une drogue.

Speed, Ice, Crystal, Tina, Crank, Yaba

Le speed en poudre qu’on trouve sur le marché noir français, parfois de couleur rose ou orange est en général du sulfate d’amphétamine qui contient rarement plus de 5 à 10% de produit actif. Le reste est souvent de la caféine, des sucres divers et parfois (speed gras) du stéarate de magnésium dont on se sert pour faire les bougies. Aux USA, dès les années 60, des gangs de motards se sont spécialisés dans la fabrication, le commerce (et la conso) de sulfate de méthamphétamine appelé « crank ». Depuis les années 80, ont trouve du chlorhydrate de méthamphétamine (ce qu’on appelle le Crystal ou « meth » ), et au début des années 90 apparaît l’ « Ice » à Hawaï et aux Philippines (Shabu) puis aux USA. Il s’agit de de chlorydrate de dextromethamphétamine. Actuellement aux USA on trouve de la « Meth » et de la « Dexmeth » sous forme d’Ice. Cette dernière est plus rare, plus violente, plus chère. L’Ice est principalement fumé. Le sniff d’Ice, théoriquement possible est extrêmement douloureux pour les narines de même que l’injection qui fait très mal à la veine. Les petites pilules rouges de Yaba (méthamphétamine) qu’on trouve en Asie du Sud-Est sont en général ingérées ou fumées (leur odeur de vanille est typique). Les déchets de l’Ice peuvent être refumés, un peu comme le « dross » (cendre d’opium). Par ailleurs, le « Snot », une écume résiduelle, provenant de la fabrication, est très prisée par certains qui acceptent de la payer la payer très cher, considérant que c’est une drogue d’élite. C’est une pâte un peu mousseuse, très prisée au japon, où elle est aromatisée à l’essence de briquet. Il existe des dizaines de procédés clandestins pour fabriquer lce et crystal. La plus connue est la « nazi method », appelé ainsi parce que son promoteur était un Hells Angel fou de symboles nazis. La plupart utilisent de la pseudoephedrine, (longtemps en vente libre par cartons entiers aux USA), du phosphore rouge et un produit ammoniacal employé dans l’agriculture. Certains « methcooker » ont gratté le phosphore de dizaines de milliers d’allumette pour s’en servir dans la fabrication de « meth ».

Dosage

Les doses « thérapeutiques » contenues dans les médicaments à base d’amphétamines contiennent en général 3 à 10mg de principe actif, mais le plus souvent 5mg par comprimé. Les comprimés de Dexédrine® (dexamphétamine) prescrits dans les pays anglo-saxons contiennent 5mg. Pour les succédanés et analogues (tel le methylphenidate (Ritaline®) ou anorexigènes comme le Dinintel®), la dose efficace prescrite est en général comparée à 5mg d’amphétamine dite racémique (basique).

Effets secondaires et dégâts

Les effets que procurent ces drogues ont toujours un prix. En cas d’abus celui-ci peut être très élevé. La résistance au sommeil se paie par un surcroît de fatigue. L’augmentation momentanée de la capacité de concentration, du sentiment d’acuité mentale, se paie par un déficit de l’attention, des pertes de mémoire, l’augmentation de la confiance en soi est suivie par l’abattement, voire la parano, la perte d’appétit entraîne carence et amaigrissement, le besoin irrépressible de parler fait passer pour un bavard vaniteux,… Certains lecteurs d’ASUD savent combien les personnes sous speed avec leur ego débordant et leur irrésistible besoin de parler, de bouger, peuvent être pénibles.
En cas d’abus ou de consommation régulière, la perte de contrôle et l’augmentation des doses peuvent être spectaculaire. Les psychose amphétaminiques avec sentiment de persécution et paranoïa insensés sont redoutables. Les plus anciens se souviennent des speedfreaks des années 70 qui après quelques mois d’abus sombraient parfois dans une torpeur et une langueur impossible à guérir. Complètement éteints, ils s’étiolaient comme des petits vieux. A cette époque, la pharmacopée contenait des dizaines de stimulants : on en prescrivaient contre la dépression, la fatigue, pour maigrir, travailler. Si le produit à pu aider certains à passer un cap, les plus fragiles, surtout s’ils injectaient, se transformaient en zombis décharnés, édentés, hallucinés au bout de quelques temps. Les Maxiton®, Tonédron®, Adiparthrol®, Captagon®, Dinintel®, Survector®, Orténal®… ont tous été retirés du marché : trop d’abus.

Éphedra et éphédrine

De nos jours l’éphédra est parfois connu comme « Herbal Ecstasy » et vendu sur Internet. Les utilisateurs qualifient les effets de « physiques et nerveux, un peu comme beaucoup de café fort». La vente libre d’éphédrine est interdite en France depuis 2003. Une enquête aurait prouvé sa toxicité cardiaque et neurologique.
L’éphédra pousse aussi en Amérique du Nord, où dans la secte des Mormons, chez qui le café est interdit, on s’en sert pour faire une boisson permettant de ne pas piquer du nez pendant les soporifiques prêches des pasteurs. On l’appelle d’ailleurs « thé des Mormons ». Longtemps, dans les bars et stations services le long des « Highways », les camionneurs achetaient des pilules de caféine et/ou pseudo éphédrine afin de lutter contre le sommeil en conduisant sur les longues distances américaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois − 3 =

9 Commentaires

  1. Carpentes

    C’est un peu reducteur comme sythèse pour surtout une molécule prisée à ce point, sur quasimment toute la surface de la terre, et qui est employé pour venir e aide à différente maladie comme par ex: le TADA, les troubles de l’attention, la narcolépsie, les problèmes de poids graves, les paralysies nocturnes, les troubles de l’humeur et les problèmes de sexualité, donc ça fait quand même beaucoup à soigner pour une soit disant drogue qui rendrait selon voter article PARANO, Vieux, Abattu, psychotiques,zombie,édentés,halluciné….et bien je suis pas du tout d’accord avec vous, cela fait maintenant plus de 20 ans que je consomme tout les jours de la methamphetamine, environ 0,2-0,3gr par jour…Et depuis que j’ai découvert cette molécule, j epeux enfin vivre bien ma maladie, car je suis atteint d’hyperactivité grave, et ma vi était avant cette découverte juste un simple cauchemar, mais depuis que je prends cette drogue, j’ai arrêté de fumer (de 4 paquets a 0), je ne bouge plus dans tout le sens, j’arrive a me poser comme tout le monde, je ne suis plus impulsif, j’ai à nouveau une sexualité normale (car avant cet épisode impossible d’avoir une relation), ma pression sanguine est passée de 120/170 à 80/120, donc au seuil admissible, j’qarrive à lire, à écouter qqun parler, à regarder la télé, à traailler normalement car avant je commencais dix choses en même temps et était incapable de terminer une seule chose…Je ne fais plus de cauchemar, je n’ai plus de paralasyie nocturne qui était un enfer, j’ai tout mes dents, je n’ai plus de troubles de l’humeur, car avant c’était juste invivable…Seul problème c’est que ce médicaments appelé DESOXYN GRADUMET aux USA/JAPON/CANADA n’est pas toléré en Europe, alors nous les malades devont nous repliér sur la drogue de rue, l’ICE, Crystalé qui est excatement la même formule, et devont apprendre a nous médicaliser comme un médecin le ferais, au bon dosage etc….et les risques, la prison, etc…Tout cela car on eesaie juste d’aller bien et de vivre une vie normale comme tout un chacun y a droit sur cette terre…Alors à quand l’arrivée de la methamfetamine (DESOXYN) comme traitement de l’hyperactivité grave, en EUROPE, quand est ce que l’Europe ouvrira les yeux, et comprendront que ce médicaments et pour certains le seul remède à une vie paisible et normale, réveillez vous, les politiques, il y a des traitemenst efficaces, faut’ils encore, vois la réalité en face et ne pas se la cacher comme vous le faites tous en Europe actuellement…Merci de m’entendre….Salut

    Répondre
    1. olivier

      bonjours j’ai des problèmes d’energie au travail et dans la vie j’essaye d’aller à la salle de muscul , je fais attention à mon régime , mais je voudrais prendre des produits amphetamines en dose raisonable pour avoir une vie active normale , ou trouver de l’ephedra sur le net ou trouvez vous votre produit merci, olivier montpellier

      Répondre
    2. olivier

      bonjours j’ai des problèmes d’energie au travail et dans la vie j’essaye d’aller à la salle de muscul , je fais attention à mon régime , mais je voudrais prendre des produits amphetamines en dose raisonable pour avoir une vie active normale , ou trouver de l’ephedra sur le net ou trouvez vous votre produit merci, olivier montpellier

      Répondre
    3. olivier

      ou trouver votre produit merci

      Répondre
  2. Frédéric

    Bonjour je voudrais savoir sur un gramme de speed paste, combien puis je prendre au minimum pour ne pas risquer l’od ou le surdosage
    Merci

    Répondre
    1. tom

      Mdr. Franchement vu la merde que c est,tu peux mm t envoyer le gramme d un coup,tu risque absolument aucune overdose. Tu peux mm t en envoyer 5 en 1h ( si tes narines le supportent), tu risques pas gd chose.

      Répondre
  3. Martial

    Bonjour,

    Il est bien le tableau comparatif des différentes amphétamines. Où classer l’ephedra/ephedrine dans ce tableau ?

    A+

    Répondre
  4. Deschamps

    J ai 47 piges moins de dents et surtout vun speedfreack depuis 15/16ans ma mère avait un stock de dinintelque j ai défoncé assez rapidement et depuis c non stop mais je me suis bien calmé juste la ritaline rien d autre j vais pas trop mal oi s.f.c.63

    Répondre
  5. Polo

    J’ai tout lu, pour la partie,
    Effets secondaires et dégâts,
    j’suis d’accord a 100%, psychiquement et physiquement, au long court… ca laisse des traces a tout niveau.

    Répondre