Droits des Usagers

Bienvenue sur la plateforme Droits des usagers, créée par l’Observatoire des Droits Des Usagers (O.D.U)

Dans chaque vignette ci-dessous, tu trouveras aussi des ressources légales et des guides d’usagers.

En te familiarisant avec ces informations, tu pourras revendiquer tes droits face aux professionnels de santé et porter plainte si ceux-ci te sont refusés.

Parlons-en !! Des questions ?  envie de débattre ? tout se passe ici !!

Asud vous donne la possibilité de vous exprimer , de débattre dans la joie et la cordialité , les commentaires sont ouvert anonymement , un peu de bon sens et de respect pour des débats claire et respecteux de toutes et de tous

Commentaires (22)

  • apres des année de galére avec le sub 15ans de sub jamais reussi a le prendre comme il faut la sa fait un ans avec le suboxsone sa va pas trop mal je les sniffé une fois malade comme un chien il faut dire a 51 balay ilfaut que j »arrette bon courage a tous

    • Bonjour

      le suboxone en sniff rend donc « malade comme un chien ». On aimerait en savoir plus: manque violent? autres symptômes? on est vraiment curieux sur les effets punitifs de ce médicament censé prévenir le détournement

    • Je suis sous Subu depuis plusieurs années à une petite dose mnt 2mg, il m est arrivée récemment de devoir prendre du subo car j avais quelques jours d avance sur min traitement. Sans réfléchir (ce qui n est pas malin je l avoue) j ai écrasé mes 2mg et pris par le nez. Et je n arrive évoluer pas eu d état de manque. Certes c est très désagréable d avoir une vieille odeur de citron dans le pif mais rien d autre. Cela dit étant habituée au Subu j ai du consommer un peu plus que 2mg de subo pour être apte à « vivre ». Je ne sais pas si c était psychologique ou si le Subu est réellement plus efficace que le subo.

      En tout cas je souhaite à tous de réussir son sevrage un jour, car personnellement j ai qu une hâte c est d en avoir enfin fini avec ça.

  • Non le suboxone en sniff ne rend pas malade comme un chien, c’est juste comme sniffer de l’air. 12 ans de subutex, actuellement à 16mg/jour, j’ai replongé 2 fois à cause de ces pseudos médoc que sont la bupré générique et le subo. Un goût citronné de chiotte, du fait pris en sniff et là c’est comme si j’avais tapé de l’air et retour à la case héro car sueur froide, mal partout, syndrome de manque quoi…
    Mon toubib m’a fait savoir ce jour que ces messieurs bien pensant projettes dans un avenir très proche à remplacer le subu par le subo… Nous faire croire que c’est pour le bien commun alors que c’est pour les finances de big pharma et des lobby qui gravites autours c’est juste pathétique. C’est comme augmenter le prix du tabac pour soit disant qu’il y est moins de fumeurs. Perso j’en suis malade par avance, le subo, la buprémorphine générique, j’ai déjà donné, c’est de la merde, pour moi aucune rechute en 12 ans de subu. Autant retourner au bled.

    • merci pour ces info Ganja 59. A priori « ils » ne vont pas remplacer le subu par le subo . On avait publié un papier dans ASUD qui s’appelait Subutex choisi ou Suboxone subi qui évoquait ce cas de figure. Le labo avait très mal réagi. Nous avons une subvention de Reckitt pour aider l’asso à tourner et dans un premier temps les représentants nous ont laisser entendre des choses du style:  » ouais vous cracher dans la soupe etc…. » . Du coup nos relations se sont tendues avec eux et on a pu mesurer que le conflit d’intérêt ça existe. Pour être parfaitement clairs je dois dire que les nouveaux interlocuteurs que nous avons sont revenu à un discours plus neutre du genre: « nous ne nous mêlons pas de ce que vous dites dans votre journal  » mais la meilleure garantie de ne pas voir se réaliser ce cauchemard de voir le Subo remplacer le Subu c’est de multiplier les témoignages comme celui-ci. Cela ne veut pas dire que certains ne trouvent pas leur compte avec le Suboxone mais clairement la majorité des utilisateurs bien stabilisé au Sub n’ont pas besoin de cette molécule punitive. Dans la plupart des autres pays on a effectivement une politique de remplacement . Les chefs américains du Labo sont convaincus que seuls les docteurs ont un avis a donner su la question. Bref sur ce dossier , nous avons besoin de votre aide à tous pour faire peser la balance du côté usagers

      • Docteure Anne Sobole

        Drogue ou médicament ?

        La différence est fondamentale entre les deux notions :

        – Un médicament est un produit légal, une drogue un produit illicite

        – Un médicament est prescrit par un médecin, délivré par un pharmacien, une drogue est vendue par un dealer (la même personne prescrit et encaisse)

        – Un médicament est donc prescrit sur une ordonnance où sont précisés le dosage et le timing de la prise ainsi que la durée. Le sujet dépendant aux opiacés prend sa drogue quand il veut et à la dose qu’il veut. C’est une des premières étapes de la substitution de réguler la prise du produit de substitution.

        – Un médicament est un produit entrant dans le cadre des « produits de santé » ce qui implique que la composition, les indications, les effets, les contre-indications etc. sont encadrés. On est loin ici du flou entrant dans la composition des drogues vendues sur le « marché-obscure ».

        Docteure Anne SOBOLE

        Médecin généraliste

        Intervenante de longue date en addictologie

  • Le Subutex m’avait été préscrit dans le cadre d’un cure de désintoxincation d’alcool,junkie abstinente à l’héroïne et opiacés divers depuis 12 ans à ce moment là sans support médicamenteux,j’ai fini par l’injecter au bout de 7 ans de prise sublinguale quotidienne (16mg/jour),jusqu’à ce qu’un médecin addictologue me prescrive 16mg de buprénorphine que je n’ai jamais injecté.Depuis un an et demi j’ai eu souvent la difficulté de délivrance de la buprénorphine dans la ville où je demeure actuellement par les pharmacies,malgré les doutes du médecin addictologue de l’association Riposte,( qui doute de mon abstinence à l’alcool,aux drogues,ainsi qu’à tout ce dont je lui parle)ce médecin me prescrit depuis quelques mois du Suboxone 16mg/jour.Que je n’ai aucune difficulté à me faire délivrer par les pharmacies. Depuis que je suis ce traitement, je me suis mise à consommer du speed, j’ai maigri de 13 kilos.

  • Bonjour,

    Étant sous buprenorphine depuis plusieurs années en augmentant les doses plutot qu’en diminuant, j’ai fini à 24 mg ces derniers mois (oui c est du grand n’importe quoi…) , et ne parvenant pas à la prendre correctement (sniff) j ai demandé à passer au suboxone pour ne plus avoir le choix. Je vais prendre mon premier comprimé tout a l’heure. J espère que ca va bien se passer et qu’il n’y aura pas d effet de sevrage dûs au changement. on verra je pourrais revenir pour dire comment ca s’est passé…

    • Bonjour Alfred !

      Idem, je rentre à l’hôpital mardi où on va me retirer l’oxycontin que je prenais pour la douleur contre de la suboxone. Je fais partie apparemment des quelques personnes non toxicomanes (en tous les cas les premiers mois). Donc pas de piqure,de sniff, d’ailleurs je ne connais pas vraiment toutes ces choses là.
      J’angoisse simplement à cause de 2 choses :
      devenir dépressive après une prise de 3 années d’oxycontin et que le cachet me rende malade et bizarre car cela m’arrive parfois quand je suis en manque. Comment cela s’est passé pour toi, ? le top serait de ne me donner que des réponses positives, cela m’aiderait à entrer à l’hôpital mardi.
      Ensuite le but pour moi est vraiment d’arrêter cette merde (bien que je ne porte aucun jugement sur les personnes qui ont besoin de ces substances pour aller mieux), même si je dois mettre plusieurs mois, voire plusieurs années.
      En espérant une réponse
      Valérie

  • pour moi c’est la solution ou tout du moins un début car chaque matin au moment de prendre mon traitement la question ce posait de savoir si j’allais le mettre sous ma langue ou le sniffer , la la question ne ce pose plus et du coup cela me permet de rompre complètement et définitivement avec mes anciennes pratique . je pense que quand on a une volonté lucide de faire les chose comme il faut mais qu’elle n’est pas présente au quotidien c’est une bonne solution

  • Je viens de commencer à l’instant la suboxone après 12ans de subu sniffer puis shooter puis sous la langue, ont verra bien….. mon doc ma dit que c t la même chose que le subu sauf qu’ont ne peut injecter n’y le sniffer….moi je trouve ca bien….le subutex et suboxone sont des « medicaments »….pas une drogue, c’est fait pour se soigner pas se défoncer. Si tu veux te foncer acheter 5 grammes direct mais ne va pas chez ton médecin serieux. Je comprend pas c gens qui se plaignent ,tout c mec font en sortent que vous sortié de tout ce merdier qu’est la substitution saisissait votre chance putain et arrêter de végèter autour de ce merdier. Ça ma réussi moi pourquoi pas vous? G qu’une hate c darreter totalement tout ça javais reussi a etre totalement sevrer de la methadone…..et g replonger…..et g encore relever la tete c t long mais aujourd’hui g retrouver ma rage pour ressortir de tout ça et je sais que j’y arriverais…vous laisser pas abattres

  • perrin François Xavier

    bonjour à tous .
    Ancien tox lourd ( +/- 4 g par jour ) , je suis sous ttt à la Buprénorphine depuis 9 ans , et je suis super content des résultats obtenus . Mon médecin traitant a tenté de me faire passer au suboxone , grave erreur , dans mon cas , mon organisme m’a dit merde le lendemain , je me suis retrouvé avec un manque comme je n’avais pas eu depuis un moment , avec les araignées dans les pattes , la gerbe , bref , un tambour de dingue .donc , chers amis , si vous êtes bien sous ttt avec de la buprénorphine , ne changez rien , suivez votre plan de descente progressive et accrochez vous . C »est très dur , on est bien d’accord , mais tenez bon . Ce n’est pas insurmontable . Si vous ne devez retenir qu’une chose de ce commentaire , c’est de ne pas jouer aux apprentis sorciers , et de faire confiance à votre méeecin traitant .

  • Etant sous subu depuis des années je voulais aporté mon témoignage sur certaines choses! il y a peut de temp jai été voir un medecin autre que je vois d’habitude! Par simplicité jai été dans une autre pharmacie car je travaillé a coté de cette pharmacie! le dosage etait de 6 mg et marqué non substituable! j’ai donc etait chercher le traiterment la farma me donne des generique et me dit c par souci deconomie car 6 mg il le font le generique tandis que le subu jaurai eu 3 boite de ^2 pour la semaine! Il mont dit c’est par souci deconomi au lieu de donnée 12 boite il mont donnée 4 boite! mais le probleme c’est que la bupré je netais pas habitué et en aucun cas ce caché a remplacé le subu! au lieu de prendre 6mg jai du prendre le double!est ce normal qu’une farmacie insiste pour donner le genérique alors que c marqué non substituable?

    • Bonjour non ce n’est pas normal. Si tu te reportes à la plate forme substitution de notre site, tu verras que le pharmacien d’officine doit honorer la prescription avec le princeps et non pas le générique quand Non « Substituable » est marqué en toutes lettres. Tu peux dénoncer cette pratique en indiquant le nom et l’adresse de l’officine sur notre Obesrvatoire du droit des usagers ODU. Tu peux aussi nous appeler au 06 04 51 33 82 OU au 01 43 15 04 00
      Fabrice

  • Salut à tous

    Je suis ttt Suboxone depuis 4 ans, après 3 ans sous Subutex… Le truc et il faut se l’avouer, c’est que notre parcours pour s’en sortir est mêlé de volonté (j’en ai marre de la came, je veux plus être exclave, etc…) et de contrainte (manque d’argent, chercher sa came, les flics, etc…). Et que si à un moment y a pas contrainte, binhhh, on n’arrête pas. Comme pour le sniff et le shoot de la bupré (Subutex).
    Comme dit plus haut, enlever ces putain de gestes est un premier pas.
    Ce qui est paradoxal, dans le sens où je pense qu’il faut être « volontaire » pour passer à Suboxone, comme je l’ai été.
    Pour moi que du positif! Enfin si on peut dire ça comme ça…

    C est clair, faut pas cracher ds la soupe, je suis allé ds des pays où il n’y a aucun produit de substitution! Mais je sais aussi que quand t’es en chien, les autres pays, bin t’en as rien à foutre…

    Bon courage à tous!!!

    PS j’ai vu des potes sniffer de la Suboxone et effectivement, ça leur faisait rien… Ça ne faisait pas son rôle de substitut. Ils se retrouvaient en manque comme s’ils n’avaient rien pris.

  • Je tiens à préciser que la Suboxone m’avait été « proposée » par mon doc et pas imposée et qu’au moindre souci il me ferait repasser au Subutex…
    * j’en étais à 12 ans de came

  • J’ai arrêté le subodore y a 2 jours après une consommation de 2 ans , je va baille sans cesse , suis fatigué et je n’ai envie de rien,j ai cesser à 1mg pendant 2 jours, combien de temps cela vas t’il prendre pour me sentir mieux ? Merci

  • Bonjour je suis Mélanie NDEME BEBEGUE Presidente de l’ACRDR Association Camerounaise pour la RÉDUCTION des Risques liés à la consommation des drogues AUPRÈS des JEUNES.
    Je cherchais des informations sur les TSO et j’ai été agréablement surprise de tomber sur votre site qui m’ a beaucoup aidé.
    J’ai lu tous les commentaires qui m’ont apportés les informations qui me manquaient, Bravo à tous et beaucoup de courage.

  • Bonjour je suis sous subutex depuis 6 ans le prenant jamais comme il faut snif surtout je suis passer de 2mg à maintenant 20mg je ne vois pas le bout du tunnel je me demande surtout si ça ne serait pas mieux de passer à la metadhone qui ne ce sniff pas elle je précise que j’ai étais longtemps ds lhero avant tt ça et que je n’en prends plus mais mon médecin me dit que c’est pas normal dy penser tt les jours avec le traitement que j’ai aidez moi svp

  • Sous subutex depuis des années à cause d’une longue conso dhero je sniff mon sub et n’arrête pas à arrêter je suis passer de 2mg à 20 mg en quelques années je voudrais savoir si la meilleure solution serait pas la methadone aidez moi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2020 A.S.U.D. Tous droits réservés.

Inscrivez-vous à notre newsletter