Messages de soutien pour une salle de consommation à Paris

écrit par ASUD, le 27-01-2010 Thème : Salle de conso, Témoignage.

Airaudi Pierre
Accepter la réalité et l’assumer, on pourra avancer.

Penavayre Gilles
Heureusement qu’asud est là pour faire avancer la rdr,le débat,la reflexion,et les idées reçues dans notre cher pays qui a bien 20 ans de retard sur ce domaine.Salut a vous et bon courage pour la suite…

Tigien carcasson Erik
Bonjour, Il n’y a pa

Seaborn Jean
pour la dignité humaine,pour la santé des udi et la santé de l’environnement;un salle de conso. à moindre risque est nécessaire et efficace

Ngo thi Phuong thao
salut dans la liste de soutien au projet de salles de consommations, il serait peut être opportun d’enumerer toutes celles déjà existantes en Europe comme dans le reste du monde en specifiant depuis combien de temps elles ont été mises en place…. par consequent,leur bien fondé salut à toute l’équipe

Juge Delphine
Se serait allre jusqu’au « bout » de la RdR et y mettre vraiment du sens en France, enfin!!!!

Passard Tony
en espérant que cela puisse aboutir dans et en dehors des caarrud…

Humann Pierre
il n’ y avait qu’asud pour faire une opération d’une telle …… intelligence … merci

Daamache Cédric
ces espaces de consomation sont de vrais outils de réduction des risqUEs lié a l’usage de drogue par la voie de l’injections car dans certains quartiers de paris il y a de grosse « scène » ouverte donc pour les usager les plus marginalisé-es ces salles leurs permetron de pouvoir au moins évitercertains problèmes sanitaire.

Vialaret Daniel et roselyne
Criminaliser et rejeter les pauvres, les précaires, les immigrés, les prostituées et les toxicomanes fait malheureusement partie du discours sécuritaire et trouve un écho de plus en plus favorable dans notre « beau » pays, « patrie des Droits de l’Homme ». En rejetant, en enfermant celui qui ne nous ressemble pas, « l’étranger », « le délinquant », « le drogué », « l’enfant violent », on efface du même coup sa propre responsabilité dans les politiques choisies. On préfère ne pas voir, ne pas entendre, ne pas écouter celui qui souffre et qui en se détruisant nous appelle au secours. On préfère ne pas savoir. On préfère juger, condamner et punir celui à qui la vie n’a pas donné les mêmes chances de réussite, les mêmes chances de droit au bonheur. La drogue est une violence faite aux corps – certains diront « violence choisie » – non, elle est ,malheureusement, pour certains, le seul « réconfort » pour apaiser leurs peurs, calmer leurs souffrances et « oublier » parfois les brutalités et les violences subies. Psychologie de bon marché ? Certainement, mais il en va de notre dignité d’homme d’apporter soins et compassion à celui qui est dans le malheur Les salles de la consommation permettront aux personnes en souffrance, au-delà de la consommation des drogues dans de bonnes conditions sanitaires d’y trouver écoute, réconfort et chaleur et ne seront pas seulement un lieu où « l’on viendra crever … proprement ».

Marechet Geraldine
Bravo pour cette initiative et espérons que celà fasse bouger les positions des politiques français qui ne sont encore que dans la repression et dans l’illusion qu’une société sans drogues est possible malgré les multiples exemples qui prouvent le contraire!!!!!!!

Lemrcier Yann
salut a toutes et a tous, yann au clavier, vous remerciera pas assez de toutes ces infos intéréssantes,pour moi biensur, et meme si des fois,j’aurais envi de tout stopper,mine de rien la drug fait partit de nous! bref je suis quand je peux vos mag’! tcho

Dumargne Patrick
Il est grand temps que les autorités cessent de faire obstacle à ce qui est plus qu’urgent d’entreprendre! Voici des années que nous attirons l’attention sur la nécessité d’un tel endroit…

Valera Gabriela
Le retour (en France) d’un débat très utile… il ne faut pas lâcher l’affaire!

Moutier Jabal
Lâchez pas l’affaire et merci pour tout.

Fizames Mathias
C est une bonne chose bien que l action est difficille a mettre en place alors un garnd salut a tous ceux qui y travaillent. Tchus. Mat

Gonzalez Clément
Merci Asud pour toutes ces années de lutte : grace a vous nous avons retrouvé notre dignité !

Kloufi Nathalie
je suis entièrement pour les salles de consommation mais pourquoi toujours sur paris? Et quand l’héroine thérapeutique sera t’elle disponible en france moi je prend de la métha depuis des années et le résultat est plutot navrant voila

Legendart Fabrice
Merci de tenter d’imposer une telle initiative en dépit de toutes les violentes réticenses, qui cristallisent toutes l’hypocrisie et la désinformation qui fait partie intégrante (depuis toujours hélas!) de la question des drogues et de leur consommation. Puisse ce nouveau combat houleux lancer enfin un vrai débat sur ce sujet et, il n’est pas interdit de rêver,déboucher sur une prise de conscience globale. Tenez-bon! Fab

Jacquemot Fred
La lutte continue…

Haas Aurélie
salut je suis ultra pour, même si mon assos ne s’est pas engagée avec vous, ce que je trouve, perso, très regrettable merci de vous investir comme ça sur ce sujet si sensible…! à bientôt et bon courage

Chemarin Isabelle
à Paris et partout ou on distribue des seringues !!!!!!

Couturier Maxime
au plaisir de collaborer avec ASUD !…

Regis Didier
Pour un droit des usagers et un devoir des professionnels

Favrel Patrick
On stimule les autres à signer et j’en oublie de signer moi-même Patrick

Laureys François
Il était temps

Lemay Séb
il le faut,ilest GRAND temps! BIZ SEB

Dran Cynthia
Autant que les consommateurs, nous avons besoin de vous… Merci pour ce que vous faites!! Cordialement

Roth Olivia
Protéger les toxicomanes, ce n’est pas autoriser la consommation de drogues. Ignorer un problème ne l’a jamais résolu.

Colle damotte Robin
Pourquoi a Paris? Partout surtout…

Bajon Jean baptiste
Je sais combien il est dure de ramer contre vents et marées mais ce combat de santé publique est juste et nécessaire. Continuez ! C’est par l’exemple (même de minorités) que la majorité comprendra combien il est important d’être acteur de sa santé, au delà des choix de vie qui sont multiples.

Deville Amandine
Courage…

Cheront Cécile
Le problème actuellement en Belgique, c’est qu’on ne peut ouvrir une salle de consommation que pour une période limitée dans le cadre d’une recherche. Après ce sera le retour à la rue, dans les appartements des copains de consommation, dans les squats, dans les caves, dans les ascenseurs, sous les ponts, en se cachant…

Goyaud Jocelyne
Au delà de la réduction des risques, il me semble important de réfléchir à la substitution sous sa forme actuelle et penser de façon plus concrète à l’héroïne médicalisée.

Poirier Leslie
Bon courage dans votre démarche qui risque d’être longue et difficile pour un résultat qui aurait du être mis en place des années auparavant !

Caron Cedrik
Je soutien cette action car je suis porteur d’une hépatite C

Clerc Julia
merci ASUD pour tout ce que vous faites/avez fait. Il y a quelques années, lorsque j’ai découvert ASUD journal, je croyais rêver. Si j’avais voulu en faire autant, je sais que les gens autour de moi m’aurait dit que vraiment je pense qu’à la drogue! alors merci du courage et de la détermination que vous avez eu. Dzy Mins, fidèle lectrice d’ASUD journal

Herail Bruno
A Paris et sur tous les territoires France et outremer.

Pérollier Isabelle
Pour avoir accueilli et hébergé sur du long terme, mon compagnon et moi-même, un jeune consommant de la drogue, nous avons pu voir le bienfait de commencer par l’accepter tel qu’il était, même si nous étions très inquiets de ses « séjours » dans la salle de bain. Au éducateurs qui nous ont contesté d’une manière virulente à l’époque, nous disant qu’on l’encourageait, nous pouvons répondre avec bonheur aujourd’hui que ce jeune homme non seulement n’a pas succombé à une overdose mais qu’il est bien sorti de sa dépendance, qu’il est transformé et épanoui… Alors oui, tout mon soutien pour des lieux dignes où la personne peut croiser quelqu’un sur qui s’épauler, il n’y a que la rencontre qui soit salutaire…

Thierry-antoine Jardin
bonjour un jour dans une salle d’attente je suis tombé sur un article d’ASUD qui parlait d’un ami d’enfance utilisateur d’hero dcd apres un demenagement . ça reste jusqu’a ce jour une dechirure pour moi , une perte immense . cette article le decrivait tellement bien ,et d ‘une maniere si vrai et humaine que depuis ce jour j’ai une grande estime pour l’ ASUD .

Smith Sinclair
Bonjour, Je veux vous remercier pour toutes les actions et prises de positions diverses que j’ai pu lire dans tout vos journaux… A titre personnel, vous m’avez surement evité moult poussieres et autres desagrements..! Courage, les droits des UD ne sont pas encore à leur « beau fixe » ^_^ Bonne continuation, Sinclair.

Ryser Boris
je peux vous fournir les informations des expériences suisses

Caen Gregoire
je pensai que ces structures qui ont prouvées depuis longtemps leurs utilités, nécessités et efficacité en terme de prévention des risques existaient déjà en à Paris depuis longtemps!!! Il est temps que les pouvoirs publics réagissent afin de rattraper le retard pour le bien de la santé publique!

Pierron Muriel
bravo ,et continuer a se battre c’est ce qu’il faut .faut vraiment que ca bouge maintenant..

Benabdeslem Mustapha
bonsoir a tous. une salle de conso est nécéssaire pour tout l’enverenment et pour l’interet de l’humanité.bon courage au delà.merci ASUD

Gagnon Mario
notre organisme soutien votre initiative et menons présentement la même démarche dans la ville de Québec. bon courage solidairement mario gagnon

Augarde Michele
ma fille est toxicomanes des structures plus a son ecoute l aurai eviter de sombrer si loib

Augarde Dominique
je suis toucher par le virus du vih j ai 50 ans et je vois ma filleul fleurter avec la mort; elle se shoote au skenan apres avoir subi la mort de son fil le viol de sa fille; et des tortures pysque et mental son salut elle l a trouver dan la drogue merde a c ette societe qui detruit les anges et ui les asservicez

Eley Paulin
En esperant ne pas voir ce pas que chez les autres! Merci pour vos actions !

Mesager Jeanne
enfin! pour tous les junkies, pour tous les gamins qui ne verront plus les mecs se shooter dans les cages d’escalier, pour tous les parisiens qui ne trouveront plus de steribox usagés dans les sanisettes, Merci!!!

Defay Nicolas
« Les mots sont la plus puissante drogue utilisée par l’humanité » Rudyard Kipling

Entzmann Yann
je vous soutient de tt coeur dans cette action, que les « têtes bien pensante » qui nous gouverne pense un p’tit peu plus a la rdr, et non a la répression sans cesse.

Fama Nathalie
j’espère que vous allez être entendu, quand on voit comment ses structures fonctionnent dans d’autres pays cela ne peut être que bénéfique pour le notre aussi. merci à vous pour l’aide que vous apportez à tous ces gens.

Gay Fabienne
bonjour il est important que des salles soient ouvertes en commencant par Paris ? bref il y a beaucoup de personnes sans abris ou autres qui consomme et n ont pas d endroits pr se faire des injections propres ce qui est imperatif pr consommer a moindre risques bref ns vs soutenons de toutes nos forces aurevoir bon courage et bonnes chances. fab ted.

Ermery Pierre
des années après le Platzspitz de Zuerich

Grieder Michael
Ce grand pas vers un respect des usagers de drogues restera dans les annales. Il ne suffit plus que cela se démocratise et se répende dans toute la france voir dans tous les Caarud!!!

Dupont Regis
et pourquoi qu’à Paris . Une salle par région? Departement?

Derambure Anne
Parce que le manque de bienveillance nous tuera tous plus vite qu’on ne le pense.

Kervarec Momo
c’est salle c’est accompagner, écouter, respecter…C’est de la prévention. C’est un endroit ou l’on pourrai sortir la tête du trou. je suis solidaire avec ses actions

Sartori Malou
comme quoi on arrive malgré les embûches on peut y arriver de tout coeur avec vous ! bravo !!!!

Guinoiseau Pierrick
heureux de votre action,il faudrait des salles dans de nombreuses villes.

Poulet Laurent
Il serait temps d’ouvrir ce genre d’accueil, à la fois pour décomplexer et pour se shooter cool et hygiénique.

Fouquoire Michel
il n’y a que le monde associatif pour faire evoluer aider aimer! de tous coeur avec vous Merci.

Noirot Matthieu
etant un ancien heroinoman, je trouve ca vraiment tres bien comme projet, deja pour la santé de l’injecteur qui sera dans un lieu sur et propre, et non pas dans un vieux squatt tout moisi ou j’avait l’habitude de le faire, et par la meme occasion cela leurs prouves qu’il ne sont pas seuls, et qu’il sont soutenue merci noirot matthieu

Vecchi Fabrice
C’est quand le contexte n’a pas l’air favorable qu’il est utile de crier haut et fort ces convictions.Merci(avec retard)pour nous tous..

Audinot Baptiste
Tout d’abord merci pour votre implication, pour ma part en faveur de la dépénalisation de l’usage de stupéfiant en tant que toxicomane à l’héroïne abstinent depuis plus d’1 ans, et ayant chopé l’hépatite C, je soutiens l’action de prévention et de distribution de matériel (je suis d’ailleurs étonné que cela puisse perdurer après l’interdiction du testing en teknival). Mais pensez vous réellement qu’une personne toxicomane et SDF de surcroit prendra la peine d’y venir à moins de se trouver à proximité? De plus, si nous prenions la peine d’aller dans des parking, ruelles ou squat, ce n’était pas juste pour échapper aux flics mais aussi au regard des gens! Il suffit de voire l’attitude d’une personne entrant dans un sex-shop pour imaginer la suite. Nous sommes suffisamment stigmatisé par notre consommation pour ne pas en rajouter (combien de sdf, y compris moi, n’ont jamais osé ou voulu se retrouver dans les centres d’hébergements…). Tout ca pour dire que je pense que la meilleure des solution restera d’aller sur le terrain car venir chercher une seringue est une chose mais assumer sa défonce dans une salle pleine d’inconnus en est une autre… Alors essayer pourquoi pas mais pour quel résultat et à quel cout…? C’était juste une réaction à chaud sans prétention, merci de m’avoir lu et bonne continuation pour enrayer ce fléau qui nous bouffe même après des années.

Helsens Guillaume
*

Blache Valentin
Le combat contre l’ignorance meurtriere et la morale capitalo-catho continue!!!

Paolo Marco
je suis pour une salle de consommation sur saint denis directement du vendeur au consommateur lol

Pesenti Alex
soyez assuré du soutien de l’ensemble de l’équipe de « première ligne » je me met à votre disposition pour tout ce qui pourrait être utile à votre action Alex

Rouet Caroline
bon courage !

Gueroui Abdel
un seul combat, le droit à avoir une place quelle soit debout, assise ou allongé le principale est de respecter la personne. Militant de l’ombre pour la lumière du précaire. A+

L’association Turbulences est une association de Marne-la-Vallée de lutte contre les discriminations, la solidarité active entre habitants et le vivre ensemble dans la diversité de nos modes de vie. Avec des travailleurs sociaux, l’association Turbulences a créé l’association Emergences Marne la Vallée qui porte aujourd’hui le CAARUD Nord Seine-et-Marne. Notre soutien à l’action « une salle de consommation à moindre disques à Paris » a fait l’objet d’un délibération du bureau de Turbulences. Merci pour votre initiative.

Gidon Gérard
Vive la légalisation

Sylvie
Il faut faire bouger les politiques ! Quand je vois la position du PS aujourd’hui sur la dépénalisation du cannabis par rapport à ce qu’elle était dans les années 80, il y a comme un gros malaise ! les jeunes cadres type manuel Valls sont de plusen plus fachos sur ce sujet !

Sakho
Vite des salles de shoot !

Korios Alex
merci, de survivre, et de continuer à la vie du drogué heureu.

Chossegros Philippe
bon courage

Derouiche Yacine
Infirmier

Chabry Jerome
Bien que n’ aimant pas les seringues (je pense que j ai vu trop d’ami(e)s avec) plus adepte au tout fumer, je conais une salle de consomation suisses qui accepte les étrangers et les 2 modes de consomations (shooter, fumer),se qui est très bien pour la rdr autant que pour le respect des riverains! je ne comprend pas que les politiques ne veulent pas franchir le pas (pour un probleme soit disant d’ hétique) tous le monde ne peut qu’y gagner. Félicitations pour votre acharnement et si je peux me rendre utile n’ésité pas a me contacter. Merci

Clerc Julia
merci ASUD! continuer votre combat, je vous soutien de tout coeur! il serait temps que le gouvernement et aussi tous les français comprennent l’intérêt et l’importance des salles de consommation et de la RdR en général !

Vesin Marc
je suis dans cette activité depuis 8 ans grâce à une politique avancée en suisse j’espère sincèrement que l’état va enfin prendre conscience de l’utilité de salle de consommation dans la réductions des risques liés à la consommation de drogues

Honore Laura
slt a vs en esperant ke tou ceci change les mentalites!!continuez comme ca c cool pour nous tous!!oi!

Dreux Xavier
amicale soutien et interet grandissant

Broneer Eric
Il serait temps !

Quilliou Mikael
Bravo pour votre combat. (Par contre le choix des meubles Ikea n’est pas compatible avec le bien être d’un lieu comme celui là). c’est de l’humour ou presque. Il était temps que des solutions nouvelles et différentes émerges en cela merci.

Parayre Manuel
Ouvrir les yeux sur les réalités sociales c’est commencer à régler ples problèmes. Cette salle de consommation est une évidence , ne pas l’ouvrir serait une négation des évidences.

Sartori Malou
Pour à fond !

Fabre Jérémy
Merci pour votre action.

Bonnin Frédéric
je trouve qu’il serait pas mal en france de s’adapter avec des salles de consommation comme il en existe beaucoup dans d’autres pays. Cela permettrait aux gens d’être en sécurité et aux usagers d’avoir des locaux adaptés à eux.

Genon Clotilde
Très belle initiative. Solidairement.

Saget Noé
big up a vous !!!!

Walch Guillaume
pour avoir vécu en suisse il y a quelques années , il est évidant que ces lieux permettent avant tout l’accès au soins , et l’orientation vers des solutions de traitements.

Mezenge Lucile
Bonne chance !

Chauveau Nicole
Mère de toxicomane et grand mère de trois petits enfants qui ont dû être « sevrés » à leur naissance, je suis convaincue que le problème de la toxicomanie n’est pas traité en profondeur et l’action « une salle de comsommation… » doit pouvoir être conduite rapidement.

Maurin Odile
Pour la réduction des risques

Hoggas Samia
La réduction des risques doit continuer de bousculer la société…

Kokoreff Michel
Félicitations pour cette excellente initiative !

Martin Benoît
merci de nous aider à sortir de la clandestinité & surtout merci pour eux. J’ai la chance d’habiter près de la SUISSE et d’avoir observé et vécu, de l’intérieur, l’évolution de la SPITZPLATZ, à la gare de LETTEN jusqu’aux « gassenzimmer ». Je pense être la preuve, puisque je suis encore en vie et séro-négatif, de la pertinence de ce type de structure. Il s’agit là d’un premier pas (de géant) mais il ne faut pas perdre de vue que pour les plus touchéEs l’héroïne médicalisée reste la seul chance de stabilisation gage d’une réinsertion sociale et professionnelle. un rescapé des années 80

Prouvost-keller Bernard
Il faut également se mobiliser pour avoir accès à un trt de substitution injectable. Les dégats liés aux injections de médicaments non injectables sont importants !

Schneider Eric
Les salles de consommation sont une évidence en termes de Réduction des Risques. Elles ne constituent ni une incitation à l’usage ni une banalisation des risques liés à l’usage. Bien au contraire l’accompagnement à l’injection permet des peatiques d’injection à moindres risques, et un travail sur le respect de l’environnement

Hollebecque Patrice
La Guerre c’est la Paix, La Liberté c’est l’Esclavage, L’Ignorance c’est la Force. – Georges Orwell – 1984 –

Guignard Jean françois
Soyons enfin pragmatique… sortons des représentations erronées qui ignorent les connaissances scientifiques et les évolutions cliniques en addictologie

Goybet Pauline
Gardez la pêche !

Ghehioueche Farid
Bonjour, Il faut en finir avec l’hypocrisie des lois anti-drogues. La réforme des politiques actuelles est urgente. La prohibition a des effets plus néfastes que les drogues elles-mêmes. La politique de contrôle des stupéfiants, bien que basée sur une idéologie moraliste et hygiéniste, est inhumaine. Sur ce point spécifique de la réduction des risques, et l’ouverture de salles de consommation à moindres risques de drogues, il est important d’envisager la distribution contrôlée d’héroïne – qui dans un cadre médicalisée pourrait être distribuée sans même froisser les conventions internationales. Alors, faisons-le maintenant avant de voir une nouvelle hécatombe, les derniers chiffres de l’OFDT à propos de la consommation de drogues « rares » en témoignent… Solidaire d’ASUD dans ce combat pour l’auto-support des usagers. http://cannabissansfrontieres.org Pour Cannabis Sans Frontières : Farid Ghehiouèche

Odde Aurélie
J’espère que cela aboutira.

Selleret Jean-baptiste
M. Apaire, ouvrir des SCMR n’est pas « baisser les bras » devant la drogue mais prendre en compte la réalité des usagers de drogue et leur offrir un premier espace de socialisation… le parcours de soin viendra s’il doit venir. Sortez de l’idéologie, passez à la reconnaissance de la réalité (idem pour les PES en prison). jb selleret

Rigaud Alain
En prolongeent de la décision du conseil d’administration de l’ANPAA, se prononçant favorablement pour l’expérimentation de ce type de salle en demandant qu’elle soit juridiquement sécurisée. Bien cordialement

Herran Eliane
En tant que médecin coordinateur de réseau addiction et médecin de CSST , je souhaite que les choses évluent en France et que l’on puisse compléter nos actions de réduction des risques dont l’impact favorable est indiscutable par un encadrement des « injections propres »

Audubert Jean françois
SCMR : Suite logique et indispensable de la politique de RDR.Il faut du temps aux patients pour s’en sortir…Il faut du temps au grand public pour comprendre et accepter.Les décideurs suivront.

Miltgen Philippe

je suis moi meme heroinoman depuis 10 ans ,ca serait tres bien pour les gens qui sont dans le besoin réconfort a la rue je suis a la frontiere luxembourgeoise et je vais tous les jours a la salle de consomation a luxembourg ville faire mes injections je vous soutiens a 100% MERCI

Travet Christophe
Il serai tellement plus simple qu’il y est un endroit pour les junkys, car c’est usant de tout faire en cachette ou dans les chiotes.

Lefevre Clement
merci; simple mot qui veux tant dire pour moi, j’aimerai juste avoir les avantures de bloody en bd reliée. tchao !

Zolotareff Jean pierre
vous pouvez mettre le Réseau PAS IDF qui gère plusieurs CSAPA et structures de lutte contre l’exclusion en IDF en tant que signataires associatif et professionnel et pas seulement en mon nom propre. Il s’agit d’une position de notre instituion que je représente en ma qualité de directeur général

Van aertryck Gilles
shooting room et /ou crack house? à la française et parisienne, j’étais à l’inauguration à Montpellier, et depuis … bonnes suites

Tamian Vanessa
en tant que bénévole dans l’association Keep Smiling(association lyonnaise de Réduction des risques en milieu festif),je pense qu’une salle de consommation à moindre risques est nécessaire…mais pas qu’à Paris.

Schaffauser Thierry
Je suis usager de drogues depuis ado. Laissez nous disposer librement de nos corps et nous droguer en securite. Merci aux drogues heureux de continuer la lutte pour en finir avec la prohibition et ses effets desastreux sur nos vies.

Rille Nicolas
continuez comme ça les gars!!! :)

Chevenier Jean-patrick
courage continuez continuons !

Daamache Cédric
les salles de consommation sont de la rdr a l’état pur sa se fait déjà ailleurs et sa y fonctionnes très bien et la consommation de drogues n’ont pas pour autant augmenter mais au contraire puis c’est un facilitant pour pouvoir entrer plus facilement en substitution de plus sa permet de « limiter la casse » chez certain ud bien marginalisé

Lepuil Vincent
je soutiendrais une salle de conso a paris ou partout en france cela permetra au usagers et personne qui s occupe de prevention de pouvoir dialogué dans des structure propes et encadré

Gingembre Jean-marie
Il était temps qu’une telle salle soit ouverte pour limiter la casse (ce qui me rappelle de vieux souvenirs de lutte) et rendre toujours plus efficace la RdR

Binaisse Marion
Un argument en faveur de la RDR (parmi tant d’autres) : la politique de RDR coûtera forcément moins cher à long terme (voire moyen terme) qu’une politique de répression qui engndrera des coûts plus importants en terme de soins,d’accompagnement, etc.

Clement Romain
bon courage!

Benabdeslem Mustapha
Salut mes camarades. Une salle de consommation à moindre risques dans une ville comme Paris,c’est comme une bougie dans l’obscurité.Alors peu d’éclairage mieux que le noir.Bon courage et plus de militantisme.cordialement.

Brachet Pascale
Longue vie à ASUD et bravo pour votre action

Rontet Jean-baptiste
Vous faites un boulot extraordinaire pour faire bouger les choses, mais il reste énormément à faire. Bien à vous, PEACE amigos !!!!

Kervarec Morwenna
Bravo Asud, je suis solidaire de votre actions.

Wattel Maxime
Bonne continuation

Bouju Clement
courage!!!

Bonnet Philippe
Il est grand temps d’ouvrir une telle structure. Les temoinages de structures similaire en Europe et reste du monde demontre qu’elles on leur place dans notre societe. Il est grand temps de s’occuper de la « population a risque » correctement. Pensons aux droits de l’homme!

Fortineau Cathy
Souhaite participer aux egus Merci Cathy l’ex bordelaise Ex volontaire AUDVIH Paris et ex vacataire rdr clinic liberté avec jimmy KEMFER

Ciaudo Sabrina
J’interviens depuis peu dans une structure d’acceuil trés bas seuil pour usagers de drogues. 70% des personnes que je rencontre quotidiennement vivent dans la rue ou dans des situations extrêment précaires. Mes connaissance en produits et rdr sont débutantes, toutefois, il ne m’a pas fallu deux jours de travail pour comprendre que la rdr commence (mais ce n’est pas tout bien évidemment) par proposer des conditions d’hygiene décente pour consommer d’où mon soutien à la mise des place des salles de conso. Merci de votre engagement.

Gerbier Jérôme
Vive la France……Avec seulement 24% des français qui considèrent les toxicomanes comme des malades et 84% pensent qu’ils sont dangereux alors je pense que c’est pas demain la veille….malheureusement.

Maillard Emmanuel
quelle évidence minimum…

Payelle Magali
bravo à toute l’équipe d’asud, votre respect,votre tolérance et votre action et remarquable. amicalement votre.

Lassabe Jérémy
à paris c est bien pour un début mais svp n oublier pas la province et les zones rurales …

Denis François
Il est temps que l’état se rende enfin compte qu’il vaut mieux pour la santé publique du pays pouvoir « gérer » la demande plutôt que livrer une guerre aveugle et inconsciente,car vouée à l’échec, à une offre qui ne cesse d’augmenter sa production, de se diversifier, de trouver de nouveaux moyens, pays ,réseaux pour écouler ses produits .

L’observatoire addicto 93 est une association constituée d’intervenants en addictologie dans le champ médico-social en Seine Saint-Denis. Y participe les CSAPA, CARRUD, des médecins généralistes impliqués en addictologie et des représentants d’usagers. Elle a pour principal objectif de contribuer à une addictologie de terrain de qualité et de proximité.

Linda Barrett
I support safe injection/inhalation rooms that help save drug users lives.

Muiltgen Philippe
je suis tres favorable etant un ancien toxicomane je trouve cet idée genial au moin il y aurait moin de seringes dans les rues et aussi moin d overdoses

Amsellem Julien
merci tout simplement d exister.. votre aide,même avec une simple exploration des forums de discutions m’apporte beaucoup..

Nicolas Anne sophie
il est fondamentale d’évoluer avec notre temps, de trouver des réponses cohérentes, pour la santé et le mieux etre de tous, les salles d’injection= réduction des risques

Baradji Founémoussou
Je pense qu’il est nécessaire de créer des Salles de Consommation à Moindres Risques et de lance le débat sur la Réduction des Risques en France, très bonne initiative de votre part. J’espère sincèrement que ça aboutira…

Achour Armelle
Autoriser des salles de ce type n’est pas encourager la consommation mais prévenir les risques qui y sont liés. Mieux vaut prévenir que guérir : nos anciens avaient un peu de bon sens, non ?

Elatmani Khady
Il est coutume de dire que la France aussi belle soit-elle, a toujours 1 train, voire 2, de retard. Même si c’est mal de copier en général sur les voisins, là il se trouve que c’est la chose à faire dans ce domaine. Le gouvernement serait-il vexé de ne pas avoir eu l’idée le premier? Est-ce si dur de ne pas savoir diriger le pays où la population est la plus contestataire du monde? Je suis définitivement certaine que nous sommes dirigés par des représentants qui ne NOUS connaissent pas!

Cohen Harold
Paris et partout où il y’en à besoin. . Fabuleux travail.Bon courage.

Hocquel Sabine
Pourquoi mon pays soi-disant celui de la liberté et des droits de l’homme persiste dans les préjugés les plus ignobles. Non assistance à toute une partie de la population en danger.Mécompréhension, obscurantisme, bêtise! Pour le progrès, OUI à l’ouverture des salles de consommation mais aussi de soins, au développement des structures d’accueils, d’écoute,des accès facilités à la substitution, des lits dans les hopitaux pour les demandes de sevrages.OUI à une communication sans aucun tabou dans les écoles et les médias! OUI à une vrai formation des personnels de la santé à l’approche de la toxicomanie! OUI peut-être un jour à la prescription médicale d’héroïne! Et enfin pour stopper l’hypocrisie, les traffics qui profitent toujours aux puissants et jamais aux pauvres usagers ni à leur entourage d’ailleurs: OUI à la dépénalisation de toutes les drogues pour un vrai accompagnement, une vraie prévention des risques!On peut toujours rêver… Merci à votre équipe! simplement merci pour tout ce que vous êtes et faites!Bravo!!

Dacruz David
NICE PEOPLE TAKE DRUGS

Anne
Comme d’habitude, la France est en retard par rapport à tous les autres pays d’Europe. De toute façon, c’est politique. Présenter ce dossier au moment même où le petit Sarko cherche à récupérer les voix d’extrême droite était soit complètement débile, soit très très malin.

Anne
Comme d’habitude, la France est en retard par rapport à tous les autres pays d’Europe. De toute façon, c’est politique. Présenter ce dossier au moment même où le petit Sarko cherche à récupérer les voix d’extrême était soit complètement débile, soit très très malin.

Andrin Marylène
Merci pour votre boulot…

Hemery Patrice
Les centres d’injection supervisés, ne semblent pas être d’actualité à la Réunion. Cependant cette démarche de réduction des risques m’apparaît être un outil précieux pour l’accès aux soins et la prévention des usagers de drogues par injection les plus vulnérables. Face au laxisme actuel du gouvernement qui préfère la politique de l’autruche, il est nécessaire que nous faisions front pour défendre la santé des usagers de drogues avec des outils de RDR éprouvés déjà dans de nombreux pays limitrophes de la France.

Guignard Jean françois
Je suis peut être « un peu loin » de vous par la distance , mais très proche sur les idées et dans le combat pour les faire passer.. Toutes mes militantes et solidaires salutations Guignard Jean François

Lafargue Yannick
on est en 2010 …croyez pas qu’il serait grand temps de faire qque chose pour ouvrir au moins dans les grandes villes des salles de shoot propres etc…omme à Genéve par exemple …!!

Jacob Sophie
Je fais du bénévolat au sein du C.A.A.R.U.D chez AIDES 57. Ca serait un grand pas de franchi si les salles de conso s’ouvraient chez nous.

Lanne Cécile
Les salles de shoot sont nécessaires dans le cadre de la politique préventive de réduction des risques de contamination lors de consommation de drogue, principalement chez les usagers précaires (qui s’exposent, par leur consommation dans la rue ou squatt, à contamination). Il paraît incroyable qu’on ne se rende pas compte, dans le gouvernement, de l’intérêt de ces structures. Alors que la distribution gratuite de kits d’injection, de préservatifs, de traitements de substitutions, etc semble entrée dans les moeurs, il n’y a pas de raison que les salles de shoot ne soient pas mises en oeuvre comme n’importe quel outil de réduction des risques.

Bocquet Lili
Si les SCMR avaient existé, peut être que Marion, Yasmina, Raphael, Mano et tous les autres seraient encore là… Alors pour que les usagers encore vivants le restent, IL Y A URGENCE, il FAUT mettre en place des salle de conso en France ! Un immense merci à Asud & co…

Lière Guillaume
Pour que l’accès aux soins et à la santé soit 1 peu – une vaste fumisterie. Pour tous les toxicos SDF, droit à la dignité. Enfin pour dire fuck aux lois de 1970 anti-drogues, pour enfin dire que oui 1 consommateur de drogues est un humain bien vivant… merci asud !

Santini Angélique
c’est important d’avoir ce genre de salles et pas qu’à Paris mais aussi en Province

Colombe Chappey
Ne reglons pas les problemes par des medicaments. Prenons des decisions de preventions aux maladies.

Kolacinski Pierre
Ex usager, aujourd’hui sous méthadone, je regrette amèrement que ces salles ne soient toujours pas établies dans le système sanitaire et social français … Un bon nombre d’amis n’auraient sûrement pas leur hépatite si on avaient pu en profiter plutôt que de squatter les cages d’escalier à l’aide de clef ptt et de devoir shooter en vitesse avec des fois 1 seringue pour 3 (et par chance, le jour ou l’un des 2 autre avait l’hépatite je n’étais probablement pas là…)

Rukavina Ante benoit
C’est un crime contre l’humanité de savoir et de pas pas agire quand il y a non assistance a personne en danger

Pons Christiane
pour moi la salle de consommation comme l’AAI sont des outils de réduction de risques, donc nécessaires

Dupuy Nadege
la vidéo support est parfaite.à quand une diffusion plus …large? merci

Courty Jeanne
c’est un fait qu’il vaut mieux que ce soit sous surveillance médicale plutôt que dans n’importe quelle condition.

Ziemann Patricia
marre de l’hypocrisie des responsables politiques

Debellefontaine Anne
Et bientôt « Une salle de consommation à moindre risque à Montpellier… »

Fortineau Cathy
A quand le subutex injectable ou sans amidon? Merci d’etre là. Sans les assos je ne serais plus de ce combat, alors que vih m’accompagne depuis L’hiver 1983/84

Seaborn Jean
il est important de continuer l’argumentation pour des lieux sécure et en lien avec les travailleurs de rue et les intervenants en réduction des méfaits au delà des préjugés qui se collent aux personnes toxicomane qui ont droit à la dignité humaine.

Delmotte Stephane
et ailleurs !

Valton Richard
Plus qu’utile et plus que souhaitable. Faites vite, il ya urgence.

Jordery Marie_laure
j’espère de tout coeur que vous parviendrez a ouvrir cette salle et qu’elle perdurera. Pour avoir travailler auprès de personnes dépendantes et avoir suivit il y a une dizaine d’années une formation au CRIPS avec Jimmy Kamfler(excisez l’orthographe!)qui m’a fait découvrir la réduction des risques je reste persuadée que cela ne peut etre que positif!excellentes continuation…

Cotret Florent
Allons de l’avant!

Martelli Laura
Good luck! solidairement!

Charneau Laurence
Que nos voix se fassent entendrent

Kadem Stéphanie
Ce que vous faites est génial total respect dixit une anciènne

Gagnon Mario
le même combat se déroule dans la ville de quebec dans la magnifique province du quebec on continue le combat chers cousins francais

Orain Stéphane
Une petite goutte d’eau qui j’espère fera avancée !!!

Obitz Antoine
Les salles de consommation à moindre risques ont fait leurs preuves dans les autre pays de l’ U.E. Ça prouve un retard important dans les mentalités française de ne les avoir toujours pas autorisé en France.

Manuel Danielle
« tant qu’il y aura des hommes il y aura une histoire des hommes guidés par cette volonté d’aller au-delà d’eux-mêmes, dans la poursuite de ce qu’on appelle – encore- un idéal. » (René Passet)

Nicol Paule
Apres 15 ans devolontariat a AIDES ,2 a3 ans a Ekinox du benevolat au sein du RVH au CHU de Poitiers…Je suis en retraite ! Conaissant les RDR Je soutiens a fond les salles de consommations a Pairs et ailleurs..

Couture Mickaël
c’est très cliché et sa reviens tout le temps mais c’est normal vu que c’est amplement mérité: merci,merci pour tout…et je souhaite que la réussite vous accompagne tout au long de votre parcours.tchaha

Lecocq Elisabeth
JE SUIS DE TOUT COEUR AVEC LE PROJET?NE FAISONS PAS LA POLITIQUE DE L4AUTRUCHE?ET RESTONS A L4ECOUTE DE CEUX QUI SOUFFRENT?AMICALEMENT;

Gaultier Francois
ce qui me fait peur c de voir les politiques dirent « mais tant qu’on i est, allons faire des salles pour alcooliques afin qu’il boivent convenablement, c ridicule »….hahhaha euh on appelle ca des bars et des boite de nuit!!!!

Bequet Quentin
l’assos enfermés dehors vous soutient a 100 mais on est pas encore au clair dans nos status, dès que possible nous avons l’intention d’obtenir un status de carud pour faire de la RdR dans une ville ou il n’existe rien !!! Bravo pour votre action !

Simonoviez Natacha
pour faire évoluer les mentalités, pour la RDR, et pour flo

Schaffauser Thierry
Libre disposition de son corps. Le plaisir n’est pas un crime.

Jusnot Alexandre
en temps que polytoxicoman,et donc connaissant tres bien ce milliieu;je suis certain qu un accompagnement,un encadrement ne serait que etre bénéfique pour tout le monde.les rues infesté de personnes allongés par terre n éxisterai plus a mon sens .le toxycoman étant encadré dans une salle,ils ne generont plus personne

Romaneix Monique
BRAVO pour votre militantisme!!! Le cpmbat n’est pas gagné mais on y croit!!!

Maurin Odile
Soutien total aux salles de shoot, aussi contestée aujourd’hui que les traitements de substitution il y a 15 ans ! ou que les distributions de seringues ! et pourtant cette politique de réduction des risques a sauvé des vies ! odile ex présidente fondatrice d’Asud Avignon

Fonteneau Jérome
Bon courage pour la poursuite de votre campagne en faveur de l’expérimentation d’une salle de consommations à moindres risques.

Riboulet Yannick kenzi
A quand la légalisation intelligente des drogues?

Sarrazin Estelle
Sous TSO depuis + de 10 ans et éduc spéc en RDR (si si c’est possible), je suis convaincue de l’intérêt des SCMR à Paris, à Lille, à Marseille, en France! Non seulement pour les personnes SDF mais aussi pour tous ceux qui souhaitent préserver leur santé; car on peut être usager de drogue(s) et aussi vouloir être en bonne santé.

Mercier Julien
jai decouvert votre assoc par le biai dun carrud et jai comencé a lire votre journal vu quil on dancien numero jai decouver kelke info interesante et heureusemen kil y a des gen kome vou ki essaient de defendre nos liberté !

Chazotte Enki
Merci de défendre nos droits et de faire avancé les choses, peu s’en préoccupe.

Thomas Guillaume
etant heroinomane mais en soin depuis 1 mois dans une post cure de tox je soutient a 200/100 es ce possible d avoir de la doc sur les drogues

Le floch Erwan
Je soutiens

Rocca-serra Monique
La pénalisation entraine le trafic, la délinquance, je ne suis pas consommatrice, mais si c’était accessible et dépénalisé je le deviendrais pas.

Cottron Théo
bravo a toute l’asso, merci pour votre soutien aux UD,vos infos,et votre forum!

Flatres Sebastien
Bon courage dans ce combat qui, je l’espère, arrivera à ses fins. Il est plus que temps que la société, dans son ensemble, comprenne que la toxicomanie n’est pas une hérésie ou une quelconque parade face à la difficulté mais bien une maladie avec des causes, des thérapies possibles mais aussi des encadrements nécessaires pour ceux qui en sont atteints. La salle de consommation est un exemple concret, si c’est bien fait et bien organisé, des différents encadrements que l’on peut apporter aux malades toxicomanes afin que ceux ci, comme toute personne malade, puissent vivre décemment sa maladie. Bonne continuation.

Hammerschmidt Marc
je signe à titre personnel, bien que la P.S soit impliquée dans la R.D.R . ancien secrétaire d’ASUD 57 METZ (asud 57 a été dissoud !!!). hammerschmidt. marc

Dillmann Christiane
Un peu de logique dans l’offre de soins faite aux usagers de drogues serait la bienvenue. Les SCMR en font partie intégrante, ne nous cachons pas la face, c’est de la santé publique au sens littéral du terme et cela vas dans le sens de la réduction des risques de santé au même titre que les traitements de substitution et les PES. Certaines personnes ne peuvent ou ne veulent pas arrêter leur consommation, ce n’est pas « aux autres » de juger de ce qui est bon pour elles. La liberté est un précepte valable pour tous.

Demangeon Claire
J’ai découvert Asud via les publications de l’esprit frappeur. Je trouve votre démarche utile et indispensable. Avec tout mon soutien.

Martinez Véronique
avec le temps, les mentalités évoluent.Trop doucement, mais…

Cottron Théo
bravo pour toutes vos actions, votre soutien aux UD et votre forum unique en son genre!Merci..

Poix Angelique
Continuer à nous soutenir,heureusement qu’il y a des gens comme vous!merci merci merci

Babbucci Frédéric
Malgré que je pense que l’on peut sortir de l’addiction j’estime que la réalité du terrain nécessite la mise en place de cet outil pour contribuer à la réduction des risque de contamination VIH, VHC et des OD.

Lière Guillaume
ASUD les drogués z heureux encore et toujours

Paul François
Bonjour, Je soutient corps et ame les initiatives qui peuvent établir ou re-établir un lien avec cette partie de la jeunesse perdue dans les drogues dures et la societé et ses devoirs de soutient et d’écoute. Toxico dans les années 80, je sais combien la solitude et le rejet étaient présents. C’est pourquoi j’apprécie votre action d’écoute des gens et votre capacité à faire bouger les mentalités. Toutefois,j’ai souvent peur que des associations ou groupes d’actions aient trop de véhémence quand aux discours sur les drogues. Le risque, quand on crie trop fort dans ces domaines c’est que la plupart de la population prenne peur et se crispe sur le sujet. Attention donc à ne pas en faire trop en ce domaine. Voilà, je vous fait juste part d’une de mes inquiètudes. Bon week-end et bon courage à vous tous. François PAUL.

Denoix Xavier
bonjour,je suis toxicomane depuis 4ans,jai commencé a l héro par injection,puis le sub.maintenant je combine cocaine et subutex par injection,parfois meme ensemble.mon souci;je ne trouve cazimen plus mes veines,jai les mais et les bras gonflés.moin j y arrive et plus je m acharne.je suis en train de perdre ma femme,ma fille et mon travail.je ne sais plu koi fair,jai l impression ke ma vie m échappe.si quelqu un peu ne serais que me donné un conseil.envoyez moi un sms au 06 48 25 48 85 car je ne lis pas souvent mes mail.merci d avance,xavier

Garcia Manuel
juste bravo et merci !!!

Van vliet François
salut à vous de Montréal! (ADDICQ = Association pour la Défense des Droits et l’Inclusion des personnes qui Consomment des drogues du Québec)

Morillon Charles
Ce serait quand même plus sain pour tout le monde. Les usagers comme les non usagers.

Pinsan Lesly
juste un petit mot pour dire que je suis a fond avec vous! j’ai arête tout ça , mais à l’époque ça aurai été très pratique . Plutôt que galéré à trouver un endroit tranquille ou se poser sans que l’on nous voit et surtout en faisant ça proprement! (pour éviter toute saloperies….) alors bon courage pour votre super action!!!

Sommer Guillaume
continuez le combat contre la mauvaise foi, la désinformation et l’ignorance des gens…

Bardot Isabelle
dans un pays aux lois rétrogrades vis à vis des usagers de nombreux produits psycho-actifs, légaux ou non. Ou la « dose » quotidienne est délivrée par une équipe médicale pluridisciplinaire ; enfin une voie contre l’hypocrisie générale.

Canonne Tiphaine
Compte tenu des résultats du rapport inserm 2010, il apparait plus que necessaire d’ouvrir une salle de conso à Paris.

Debeer Delphine
En espérant que ces pétitions n’auront bientôt plus lieu d’être et que des salles de consommation à moindre risque s’ouvrent enfin en France de manière pérenne et non plus en expérimentation. Bon courage

Baudais Martin
Bravo a tout Asud, pour votre taff, le site internet, le journal ! En esperant que les scmr seront autorisées, bonne continuation a vous et continuez comme ça, et les uds auront peut etre grace a vous un respect de leur droit comme n’importe quel autre humain … Tchao bon courage

Chamard Nadine
Continuons…

Gautier Lili
Il en faut sur Paris c’est une évidence mais malheureusement « nous » sommes trop coincés, je dois bien admettre que je perds espoir!

Lefevre Clement
la france doit evoluer et soutenir les salles de consomations.

Budet Olivier
Je trouve dommage que l’expérimentation se fasse encore et toujours à Paris alors que les acteurs de prévention et les usagers se trouvent répartis sur toute la France.

Crociati Aurélia
il est impératif qu’il existe des salles de ce type. nous sommes ainsi directement dans l’optique et la réalisation de la prévention des risques

Dermody Aoife
La sante est une droit humaine

Zurawski Jonathan
bonjour, c’est une grande cause que vous défendez, courage.

Nidai Ahmed
je salue tte l’equipe d’ASUD

Nidai Ahmed
je salue tte l’equipe d’ASUD

Sartori Malou
ENcore et toujours à vos côtés pour défendre notre cause.

Gilibert Olivier
pour une question de santé publique et d’humanité!!!

Blin Ole
pour la reduction des risques je pense sincerement que ces salles sont une bonne choses.etant moi meme consommateur j’aurais une salle dans ma ville ca m’eviterait d’aller me taquiner dans les halles d’immeuble ou dans les parkings.le pretexte de dire que ca va favoriser le deal est de la connerie.nous sommes assez responsable (je sais pas tout le monde) pour ne pas foute la merde pour quelque choses qui nous est utile.c’est comme dans les foyers l’alcool est interdit et on y fait attention meme si certains boivent leur cannette devant…….a bonne entenduer……merci de votre engagement pour tsq les toxs….

Felbacq Jean-philippe
Courage et ne lâchons rien!!!

Grollimund Leila
La repression systématisée, coupe toute possibilité de dialogue et enferme les usagers dans la crainte des institutions quelles qu’elles soient. De fait la distance pour envisager un temps de soins est compliqué à mettre en oeuvre surtout quand de fait le soin devient obligé.

Jomain Sébastien
ce serait bien que enfin il y est un lieu sécurisé et surtout encadré et franchement merci à vous pour cette initiative

Bokassa Nathalie
De tout coeur avec votre action! Ouvrons les yeux au lieu de détourner le regard…

Fanny P (Volontaire Aides Toulouse)
Il serait temps que la France s’aligne sur les autres pays qui ont compris depuis bien longtemps l’interet des SCMR aussi bien sur la vie des usagers que celle du reste de la population… C’est un service qui est utile à tout le monde, et j’espère qu’il ne faudra pas attendre encore 10ans avant de voir ouvrir des salles de conso en France… (PS : Merci de ce que vous faites, à Toulouse on attend impatiemment le dernier numéro du journal :) )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aucun Commentaire