Il était une fois dans l’Est… de la France

écrit par Courrier des lecteurs, le 17-07-1993 Thème : Témoignage.

Salut à toute l’équipe.

Tout d’abord un grand merci pour les documents que vous m’avez envoyés, ce sont les plus intelligents que j’ai reçus, et j’avoue que je suis réconforté de savoir qu’Asud existe car en ce moment dans mon bled et d’ailleurs partout en France, c’est très, très “craignos” ; la répression s’accentue et paradoxalement, il y a toujours plus de came aussi qui redevient de meilleure qualité que ces derniers mois, où il y avait beaucoup de “daube” ; comment cela va-t-il finir ?

Je crains fort de bientôt me retrouver en galère, je ne suis pas un dealer, mais je ne dois rien vous apprendre : pour avoir ma dope quand je n’ai plus d’argent, je fais les commissions pour d’autres, au moins pour assurer au jour le jour. Je n’ai jamais eu le sens du bizness et l’argent me dégoûte tellement qu’il n’a que la valeur de la came. Comment les gens qui se disent responsables en nous gouvernant, ne voient-ils pas un peu plus positivement ce problème ? Je ne comprends pas pourquoi ils n’essaient pas d’enlever le marché à toutes les mafias et dictatures qui approvisionnent en dope, d’où le prix excessif, donc toute la criminalité qui en découle.

Bref, je vous écris surtout pour vous demander de l’aide à l’élaboration d’un tract, afin de faire comprendre aux autres copains de galère, aux autres toxicos, qu’il faut que l’on puisse se faire entendre. Vous savez que c’est difficile de leur enlever la peur des autorités. Pourtant, il faut comme c’est écrit dans votre journal, que l’on soit reconnu comme des citoyens à part entière.

Ici, c’est encore plus difficile, étant donné que c’est un village, en ce moment dans le village où je vis, nous les toxicos, on se voit interdire dans tous les bars du bled, si j’arrive à comprendre les patrons de café car les flics leur mettent le couteau sous la gorge, la situation est intenable, même à l’extérieur le climat est très malsain, il y a les stups, les douanes, les flics locaux, enfin c’est presque un assiègement, à quand le couvre-feu ? Faut dire qu’il ne se passe pas un jour sans qu’il y ait une affaire de dope dans la presse locale : il y a 15 jours, ils ont arrêtés le meilleur dealer du bled avec 100gr d’héro, 100gr de coke, 1kg de shit, en plus ce con se baladait avec 200 000frs, tout ça dans sa tire : les flics ont dû jouir ce jour là ! Depuis qu’il est tombé, il y a au moins 10 mecs qui prennent sa place, y’a de la concurrence !

Je suis impatient de venir vous voir, car je ne suis pas très fort pour l’écriture et je préfère parler. Bon, je vous quitte en vous remerciant encore. Salut ! (excuse mon écriture, j’ai pas trop la pêche)

Pierrot, 15 avril 1993

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aucun Commentaire