Brésil : les UD de Sao Paulo interdits de prévention sida

écrit par ASUD, le 20-01-1993 Thème : International, Politique.

Lorsque, pour tenter de parer à l’inquiétante progression du SIDA chez les UD locaux, les autorités sanitaires municipales de Sao Paulo, au Brésil, ont dès 1988 commencé à monter des programmer d’échange de seringues, ceux-ci ont été autoritairement interrompus par la justice fédérale.

Pourtant, et avec la bénédiction d’une municipalité consciente du danger de l’épidémie, les opérateurs de ces programmes ont passé outre. En riposte à quoi, la justice a engagé des poursuites contre la ville.

Et aujourd’hui, elle lui présente l’addition-exorbitante : 100.000 dollars environ par journée d’activité des programmes d’échanges en contravention avec la décision judiciaire.

Il est clair que cette peine d’amende fait délibérément obstacle à la prévention du SIDA chez une population d’UD au mode de vie naturellement marginal et précaire.

En somme, une version soft, légale, des exactions de ces groupes armés spécialisés dans l’extermination des gosses des rues, délinquants juvéniles et autres marginaux. Rien de bien étonnant malheureusement : n’oublions pas que le pays de la samba est aussi celui de ces fameux “Escadrons de la mort”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aucun Commentaire