Qu’est ce qu’on nous fait gober ?

écrit par Jimmy Kempfer, le 01-01-1970 Thème : Ecstasy, Gober.

Ces comprimés ne sont pas de l’ecstasy. Ces médicaments ne provoquent pas les effets attendus de l’ecstasy

 

gober1 Anxiolytique
gober2 Anti-histaminique Allergies
gober3 Antidépresseur
gober4 Anti-inflammatoire,
Antalgique
gober5 Vasodilatateur Circulation
sanguine
gober6 Antidépresseur
gober7 Antipsychotique
gober8 Sédatif
Barbiturique
gober9 Anxiolytique
gober10 Barbiturique
gober11 Bêtabloquant Ralentisseur
cardiaque
gober12 Antiarythmique
Coeur
gober13 Vasodilatateur Circulation
gober14 Anti-histaminique Allergies
gober15 Vasodilatateur Circulation
gober16 Antalgique
Douleurs
gober18 Anti-épileptique
gober19 Antipaludique
Malaria
gober20 Antibiotique
gober21 Anti-inflammatoire-Douleurs-
Fièvre (Aspirine)
gober22 Anxiolytique
gober23 Anti-inflammatoire
Antalgique
Douleur
gober24 Neuroleptique
• Parmi les ecstasy testés, beaucoup sont en réalité des médicaments.


• Ces photos permettent de reconnaître quelques médicaments.


• Il en existe d’autres, avec d’autres formes, d’autres couleurs et d’autres présentations (gélules), que l’on peut rencontrer aussi.


• Rester prudent, car de nombreuses personnes se font arnaquer.


• Des escrocs vendent ces comprimés en faisant croire qu’il s’agit d’ecstasy, ou d’autres drogues de synthèse(amphétamines, kétamine…)


• Certains effacent le dessin sur le médicament,le grattent pour lui donner un look plus artisanal, ou recouvrent le logo avec de l’encre…


• Même avec beaucoup d’expérience, il est impossible de reconnaître un véritable ecstasy sans le faire analyser en laboratoire.
• Les médicaments ont des effets

thérapeutiques. Ils sont prévus pour être prescrits par des médecins en cas de maladie,dans le cadre d’un traitement, avec des doses, précautions et un suivi particulier.


• Les médicaments entraînent parfois des effets secondaires, variables selon la personne, la dose et le contexte.


• Certains de ces médicaments modifient l’activité psychique, le niveau de vigilance ou de conscience. Leurs effets, parfois puissants, seront inattendus. Attention au bad trip (mauvais délire).


• Certains médicaments peuvent pertuber la couverture contraceptive (risque de se retrouver enceinte).


• Attention, les femmes enceinte ou qui allaitent, ça passe chez l’enfant.


• Tout comme l’usage d’ecstasy, la consommation de ces comprimés peut contrarier un traitement en cours, même simple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires

  1. MANU

    Attention les gens la MDMA est vraiment une belle saloperie!! La neurotoxicité au niveau du SNC est extremement elevée!! L’association avec les amphétamines augmente cette neurotoxicité. L’association avec des hallucinogènes purs (LSD, Psilocybine…) augmente également la neurotoxicité…avec la MDMA il faut BOIRE et boire de l’eau evidemùent!! Cette molécule dérivé de la methamphétamine, nique complètement les reins et le foie…donc buvez bcp deau avec de la vitamine c le plus possible, ce qui diminue la formation des radicaux libres. Pour la descente il est bien d’avoir une benzo genre valium ou seresta…etant un ancien cosommateur je me rends comprte des dégats que cette drogue ma faite sur mon cerveau: troubles de la mémoire et de la concentration entre autre…evitez de consommer ça svp!! Faites attention à vos petites cellules grises elles sont fragiles!!

    Répondre
    1. raveuse

      en même temps chaque psychotrope provoque des dégâts – même le cannabis qui a également des vertus thérapeutiques. n’effraie donc pas les éventuels consommateurs! personnellement, à usage occasionnel, l’asso speed/mdma me paraît une des meilleures. en outre conseiller un benzo pour une descente de mdma me semble inappropriée… plutôt un bon pétard, non?

      Répondre